Test DVD : Le Processus de paix

0
503

Le Processus de paix

France : 2023
Titre original : –
Réalisation : Ilan Klipper
Scénario : Ilan Klipper, Camille Chamoux
Acteurs : Camille Chamoux, Damien Bonnard, Ariane Ascaride
Éditeur : Le Pacte
Durée : 1h28
Genre : Romance, Comédie dramatique
Date de sortie cinéma : 14 juin 2023
Date de sortie DVD : 11 octobre 2023

Quand on s’aime mais qu’on ne se supporte plus, qu’est-ce qu’on fait ? Marie et Simon sont profondément amoureux, malgré les disputes constantes dans leur vie de couple. Pour ne pas se séparer, ils se lancent dans une aventure un peu folle : établir une liste de règles qu’ils devront suivre coûte que coûte. Ils l’appellent la charte Universelle des droits du couple…

Le film

[3,5/5]

Un couple observé à la loupe, un autre vu de loin

Des couples qui passent leur temps à se disputer pour un oui ou pour un non, à s’asticoter, à s’invectiver, et qui, malgré tout, sont toujours ensemble après de longues années, on est certainement nombreux à en connaître. De même, connaît-on des couples dont tout porte à croire qu’ils s’entendent à merveille et qui, un beau jour, nous surprennent en nous apprenant qu’ils se séparent. Force est donc de reconnaître que la vie intime d’un couple s’avère être un mystère, même pour ses meilleurs amis, même pour les membres de sa famille. Et si, grâce au Processus de paix, on était convié à aller voir ce qui se passe auprès de deux couples ? Un couple, surtout, qui appartient à la première catégorie – un couple dans la quarantaine, formé de Simon, prof d’histoire à la fac, spécialisé dans le conflit israélo-palestinien, et de Marie, animatrice de l’émission « Point G » sur Radio Active. Entre eux, le conflit est presque permanent, fait de reproches souvent très durs de l’un envers l’autre et de l’autre envers l’un, des reproches très souvent liés à la façon de s’occuper de leurs deux enfants, mais pas seulement. (…)

Le choix de la comédie

Camille Chamoux et Ilan Klipper avaient déjà travaillé ensemble, Camille ayant été comédienne dans 2 films réalisés par Ilan, Le ciel étoilé au-dessus de ma tête et Funambules. Ce travail en commun leur avait permis de constater combien étaient proches leur conception de l’humour et leur goût pour des dialogues à la fois percutants et très travaillés. L’envie de traiter le sujet qu’ils avaient choisi sur le ton de la comédie s’est tout de suite imposée et, petit à petit, le scénario du Processus de paix s’est construit à partir d’éléments vécus dans leurs vies personnelles ou glanés lors de rencontres avec d’autres personnes. C’est ainsi que l’idée de la « charte universelle des droits des couples » est venue à la suite d’une rencontre avec un ami homosexuel qui leur a parlé du site co-parents.fr, un site de rencontre qui s’adresse surtout à des femmes et à des hommes désirant s’engager dans la parentalité sans pour autant entrer dans la conjugalité.

Un excellent casting

Si Camille Chamoux et Damien Bonnard sont irréprochables dans des rôles difficiles consistant à en faire beaucoup sans en faire trop, que dire des prestations de ces deux grandes comédiennes que sont Jeanne Balibar et Ariane Ascaride ?!?! La façon dont Nadia, interprétée par Jeanne Balibar, évoque ses aventures sexuelles avec ses jeunes amants est tout bonnement irrésistible, et, Ariane Ascaride ne l’est pas moins lorsque, se glissant dans la peau de Michèle, la mère de Simon, elle désarçonne son fils en lui parlant du bonheur qu’elle avait vécu avec son mari, son amant régulier et ses amants de passage. Dans des rôles d’accompagnement, Sabrina Seyvecou et Sofian Khammes sont parfaits dans leur interprétation d’Esther et de Jérôme, le couple inverse de celui de Marie et Simon, tout comme Laurent Poitrenaux dans celui de Bruno, le Directeur d’antenne de Marie.

Conclusion

La comédie est un art difficile. Plus habitué au documentaire qu’à la fiction, Ilan Klipper s’était frotté à ce genre il y a 5 ans avec Le ciel étoilé au-dessus de ma tête et c’était loin d’être une réussite. Cette fois ci, bien aidé par une distribution 5 étoiles, il réussit son coup avec Le processus de paix, un film sur les problèmes que peuvent rencontrer les couples, un film qui fait rire mais pas que … !

Extrait de la critique de notre chroniqueur Jean-Jacques Corrio. Découvrez-en l’intégralité en cliquant sur ce lien !

Le DVD

[4/5]

Quelle malchance pour Le Processus de paix : après s’être violemment ramassé dans les salles obscures en ne réunissant qu’un peu plus de 60.000 spectateurs sur 252 copies, voici que la date choisie par Le Pacte pour sa sortie en DVD coïncide avec le début d’un nouveau conflit israélo-palestinien, ce qui tend à rendre le parallèle que fait le film entre la vie de couple et la situation au Moyen-Orient particulièrement malvenu, et même assez dérangeant. A croire que le film d’Ilan Klipper, malgré ses qualités, a vraiment été placé sous une mauvaise étoile…

Pour autant, le DVD du Processus de paix édité par Le Pacte nous propose de découvrir le film dans des conditions optimales. Et mine de rien, à l’heure où beaucoup d’éditeurs se lancent dans la VOD pour leurs titres les moins porteurs, on peut se réjouir que Le Pacte nous offre la chance de découvrir le film sur support physique, ce qui est loin d’être évident économiquement parlant. Par ailleurs, l’encodage du DVD est maîtrisé en tous points par un éditeur bien rodé au format : la définition est précise, dans les limites d’un encodage en définition standard bien sûr. Les couleurs sont vives et naturelles, bref, c’est un beau boulot général. Côté enceintes, le film est proposé en Dolby Digital 5.1, et le mixage s’avère aussi solide qu’efficace, prenant naturellement son ampleur durant la scène de fête au milieu du film. On notera également la présence d’un mixage stéréo en Dolby Digital 2.0, anecdotique mais probablement plus clair si vous ne bénéficiez pas de Home Cinema et visionnez le DVD le plus simplement du monde sur votre téléviseur.

Dans la section suppléments, en plus de la traditionnelle bande-annonce, on trouvera un entretien avec Camille Chamoux et Damien Bonnard (8 minutes), qui permettra aux deux acteurs de revenir sur leurs personnages ainsi que sur les thématiques du film de façon détendue et souvent assez hilare. Ce module sera complété d’un making of de l’affiche du film (6 minutes), qui suivra les deux sessions de photos consacrées à la création de l’affiche, le tout étant largement commenté – sans langue de bois – par le réalisateur Ilan Klipper.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici