Test Blu-ray : Tout feu tout flamme

0
1405

Tout feu tout flamme

France : 1982
Réalisateur : Jean-Paul Rappeneau
Scénario : Jean-Paul Rappeneau, Joyce Buñuel, Élisabeth Rappeneau
Acteurs : Yves Montand, Isabelle Adjani, Lauren Hutton
Éditeur : MK2
Durée : 1h48
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 13 janvier 1982
Date de sortie DVD/BR : 3 février 2016

Pauline s’occupe de ses sœurs et de sa grand-mère. Un jour, son père, Victor, un aventurier, revient et veut vendre la maison familiale pour construire un casino au bord du lac Léman. Pauline s’oppose violemment à ce projet, et dès lors, ce n’est que disputes et cris entre le père et la fille…

Le film

[3,5/5]

L’attachement et le plaisir que tout un chacun pourra ressentir devant Tout feu tout flamme semble avant tout lié à l’amour que le spectateur peut avoir pour la comédie française des années 80 en général, et pour le cinéma de Jean-Paul Rappeneau en particulier. Mettant en scène, comme beaucoup de comédies de l’époque (Ça n’arrive qu’à moi, Le sauvage, La moutarde me monte au nez…) l’opposition entre une femme un peu fofolle et insupportable et un homme plus calme et posé, tentant vaguement de la suivre, Tout feu tout flamme permet donc au tandem Isabelle Adjani / Yves Montand de nous offrir un vaudeville endiablé avec ses disputes, ses rabibochages, ses courses poursuites et son ambiance bon enfant.

Léger, parfois assez drôle, Tout feu tout flamme est donc une comédie survoltée et sans temps mort, dont on retiendra aujourd’hui principalement la prestation d’Isabelle Adjani, parfaite en emmerdeuse insatisfaite dont l’inconséquence provoque le plus souvent l’hilarité. Un excellent exemple de cinéma populaire vieillissant plutôt bien, mais qui nécessite néanmoins pour qu’on l’apprécie à 100% un attachement certain au charme un peu suranné de ces comédies innocentes qui semblent aujourd’hui avoir totalement disparu.

Le Blu-ray

[5/5]

Débarquant en Blu-ray sous les couleurs de MK2, le film de Jean-Paul Rappeneau a bénéficié d’une belle restauration, et la galette affiche une définition précise, un piqué et un niveau de détail très précis, tout en conservant un grain argentique d’origine assez accentué. Les couleurs sont naturelles et assez belles, même si on pourra peut-être les trouver un peu froides. La gestion des noirs et des contrastes est globalement satisfaisante, même si les noirs manquent un peu de tranchant sur certains passages. Côté son, l’éditeur nous propose un DTS-HD Master Audio 2.0 d’origine parfaitement clair, mais également dans un mixage DTS-HD Master Audio 5.1 ne dénaturant pas le matériau d’origine, l’ensemble restant essentiellement frontal et ne spatialisant en réalité quasiment que la musique du film signée Michel Berger.

Les suppléments sont signés Jérôme Wybon, et font le tour, en un peu plus d’une heure et deux modules de making of rétrospectif (le second étant uniquement consacré à Isabelle Adjani), des souvenirs de l’équipe : Jean-Paul Rappeneau, son assistant Thierry Chabert et son directeur photo Pierre Lhomme reviennent sur un tournage visiblement pas si évident, surtout lorsqu’il s’agit de composer avec les tendances ou humeurs de tout un chacun. Très éloignée de son image de diva, Isabelle Adjani donne une impression très sympathique, affichant une belle sensibilité et une certaine nostalgie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici