Test Blu-ray : Mortal Kombat Legends – Scorpion’s revenge

0
668

Legends – ’s revenge

États-Unis : 2020
Titre original : –
Réalisation : Ethan Spaulding
Scénario :
Acteurs (VO) : , ,
Éditeur :
Durée : 1h20
Genre : Animation, Fantastique, Action
Date de sortie DVD/BR : 24 juillet 2020

Suite au massacre de sa famille par le glacial mercenaire , Hanzo Hasashi s’exile dans les limbes du Netherrealm où il va prêter allégeance au sinistre sorcier Quan Chi. Ce dernier va le ressusciter en tant que Scorpion, une âme vengeresse. Sur Earthrealm, rassemble de son côté une équipe de combattants d’élite : le moine Shaolin Liu Kang, l’officier des forces spéciales ainsi que la star de cinéma . Pour sauver l’Humanité en péril, ils doivent remporter le Mortal Kombat et vaincre le maléfique Shang Tsung…

Le film

[4/5]

Pour ceux qui n’auraient pas été ados dans les années 90, Mortal Kombat est une série de jeux vidéo de combat créée en 1992 par Ed Boon et John Tobias, dans le but assumé de concurrencer la franchise Street Fighter. La série de jeux se différenciera de son modèle par le recours à des graphismes réalistes et surtout à une violence brutale et sanglante, dont la marque de fabrique est la Fatalité (« Finish him ! »), séquence sanglante et grand-guignolesque marquant la fin des combats. Depuis presque trente ans donc, chaque nouvelle occurrence de Mortal Kombat alimente la polémique à cause de ses outrances gore et de sa violence extrême, et se voit également régulièrement censuré afin de pouvoir être exploité dans tel ou tel pays. Pour autant, la popularité de la franchise ne s’est jamais réellement démentie, et a jusqu’ici donné le jour à une quinzaine de jeux vidéo, ainsi qu’à de nombreuses adaptations, sous la forme de dessins animés, de films, de séries, de novélisations ou encore de comics.

– Scorpion’s revenge est la dernière adaptation en date de la franchise, mais c’est également – et de très loin ! – la plus violente, la plus gore et la plus décomplexée d’entre-elles. En d’autres mots, il s’agit probablement de la plus fidèle à ce jour, puisqu’elle prend le parti de respecter à la lettre la violence outrancière du jeu vidéo. Et alors là, attention : on est en présence d’un gros délire de cinéma ici. Grosse décharge orgasmique à prévoir dans le falzar des fans du jeu vidéo donc, parce que les équipes de . Animation se sont lâchées, livrant avec ce film une véritable boucherie animée, repoussant toutes les limites du bon goût. Sous ses dehors de reboot déguisé, ré-imaginant et replaçant chaque personnage dans le récit afin de l’intégrer au fameux tournoi prenant place dans l’Outremonde (Earthrealm), Mortal Kombat Legends – Scorpion’s revenge propose surtout au spectateur de se plonger dans un véritable enchaînement de scènes monumentalement gore. Du jamais vu dans le domaine du dessin animé pour (jeunes) adultes, surtout si l’on prend en considération la grande qualité de l’animation autant que la fluidité et le dynamisme des mouvements, qui s’accompagnent de plus d’un character design et de décors proprement bluffants dans leur genre.

A cause de sa violence gratuite en mode Charal / abattoir morbide et de ses combats carrément décomplexés, Mortal Kombat Legends – Scorpion’s revenge est le premier film d’animation a avoir écopé d’une classification « R » aux États-Unis, ce qui correspond à une interdiction aux moins de 18 ans. En France, la jaquette déconseille le film aux moins de 16 ans, et disons qu’on comprendrait presque cette recommandation, même si bien sûr l’animation crée une distance bien réelle vis-à-vis de ce qui nous est montré. Mais on vous aura prévenus : même si Mortal Kombat Legends – Scorpion’s revenge reste un film très fun dans ses excès (il n’y a rien de réaliste là-dedans !), la violence de l’ensemble est tellement gratinée qu’on aurait également tendance à ne pas la mettre devant tous les yeux.

Malgré ce que son titre tendrait à faire croire, et comme on l’a déjà noté quelques lignes au dessus, Mortal Kombat Legends – Scorpion’s revenge ne concentre pas uniquement son intrigue sur les origines du personnage de Scorpion. Si bien sûr on en apprendra d’avantage sur son background et sur sa vie avant de devenir un combattant des forces du mal, le film va à nouveau mettre en scène le grand tournoi qui était au centre du premier film adapté de la franchise, à savoir Mortal Kombat, réalisé par Paul W.S. Anderson en 1995. Le film réintroduit donc des personnages familiers, notamment inspirés de Bruce Lee et de Jean-Claude Van Damme, que les fans du jeu vidéo se feront un plaisir de retrouver, d’autant plus clairement que du côté de la forme et des ambitions, Mortal Kombat Legends – Scorpion’s revenge dépasse en tous points la version live de 1995.

Les enjeux narratifs sont on ne peut plus basiques, mais la volonté première d’Ethan Spaulding (Avatar) et son équipe semblent surtout d’aller de l’avant afin de mettre en scène le plus possible de séquences de bastons gore. Démembrements, os brisés, corps réduits en charpie ou découpés en tranches, décapitations, on en passe et des meilleures… Mortal Kombat Legends – Scorpion’s revenge ne vous trompe pas sur la marchandise : c’est bien du Mortal Kombat !

Le Blu-ray

[4/5]

Côté Blu-ray, Warner Bros. Entertainment France nous délivre à nouveau avec ce Blu-ray de Mortal Kombat Legends – Scorpion’s revenge un sans-faute technique : définition précise, couleurs littéralement explosives, piqué à tomber, master full HD 1080p, aucun souci d’encodage à déplorer. Un très beau rendu HD en somme, on tire à nouveau notre chapeau à l’éditeur. Côté son, le spectacle acoustique est d’un excellent niveau : la (très bonne) version française est proposée dans un mixage Dolby Digital 5.1 extrêmement efficace, riche en effets de spatialisation en tous genre. Plus ample, plus fine et plus puissante, la version originale mixée en DTS-HD Master Audio 5.1 nous propose encore plus d’effets dans tous les coins, et une expérience vraiment extraordinaire et mémorable.

Du côté des suppléments, l’éditeur nous propose une poignée de bonus complets et enrichissants, une série de featurettes qui composeront un court mais intéressant making of. Dans « De jeu épique à animation extrême » (5 minutes), le créateur du jeu d’origine Ed Boon, le scénariste Jeremy Adams, le réalisateur Ethan Spaulding, le producteur Rick Morales et le dessinateur Tony Goskie y reviendront sur l’histoire de la franchise ainsi que sur sa violence, que l’équipe a tenu à conserver. Les mêmes intervenants continueront ensuite de discuter de divers aspects du film dans un sujet consacré aux armes, aux costumes et aux décors de Mortal Kombat Legends (7 minutes), secondés par différents artistes. Enfin, on s’attardera plus particulièrement sur les personnages du film (5 minutes) avec les doubleurs Joel McHale (Johnny Cage) et Jennifer Carpenter (Sonya). On terminera enfin avec une featurette consacrée au « design sonore sauvage » du film (4 minutes) – un sujet peu souvent abordé mais qui ici s’avère particulièrement amusant. Enfin, les anglophones auront également le loisir de se plonger dans un commentaire audio de du producteur Rick Morales et du scénariste Jeremy Adams, malheureusement non sous-titré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici