Test Blu-ray : Miss Hokusai

0
497

Miss Hokusai

 
Japon : 2015
Titre original : Sarusuberi – Miss Hokusai
Réalisateur : Keiichi Hara
Scénario : Hinako Sugiura
Acteurs (VO) : Yutaka Matsushige, Anne Watanabe, Kumiko Aso
Éditeur : @Anime
Durée : 1h46
Genre : Animation, Biopic, Fantastique
Date de sortie cinéma : 2 septembre 2015
Date de sortie DVD/BR : 3 février 2016

 

 

1814, Hokusai est un peintre reconnu de tout le Japon. Il réside avec sa fille O-Ei dans la ville d’Edo, enfermés la plupart du temps dans leur étrange atelier aux allures de taudis. Le « fou du dessin », comme il se plaisait lui-même à se nommer et sa fille réalisent à quatre mains des oeuvres aujourd’hui célèbres dans le monde entier. O-Ei, jeune femme indépendante et éprise de liberté, contribue dans l’ombre de son père à cette incroyable saga artistique…

 

 

Le film

[4/5]

Miss Hokusai est le fruit d’un pari gonflé et typiquement japonais : celui d’aborder le biopic ou film biographique par le prisme de l’animation. Adapté du manga de Hinako Sugiura, le long-métrage de Keiichi Hara (le formidable Un été avec Coo, ou plus récemment Colorful) prend donc le parti du récit documentaire, centré sur la fille d’Hokusai, célèbre artiste japonais du XIXème siècle, en y ajoutant bien sûr de sa folie avec des digressions purement fictionnelles ou fantastiques.

La reconstitution est soignée, minutieuse, et bien des spectateurs occidentaux apprendront énormément du récit des relations père/fille au sein du clan Hokusai. Instructif et passionnant sans jamais être trop « scolaire », Miss Hokusai s’avère une franche réussite ; l’animation et la classe générale de la narration sont une réelle valeur ajoutée au simple récit historique, et apportent une indéniable poésie, onirique et envoutante, à l’ensemble, qui ne se sépare par ailleurs jamais d’un humour faisant souvent mouche.

Devant la caméra de Jane Campion, Miss Hokusai serait devenu un « simple » portrait de femme rageur et engagé ; la délicatesse de Keiichi Hara n’empêche en rien le message de passer, et apporte sans aucun doute encore une force supplémentaire au récit de la vie de cette femme libre et insoumise qui a su se faire un nom malgré les préjugés et l’ombre envahissante de son père.

Pour la petite histoire, le film a été couronné de succès dans plusieurs festivals en 2015 : « Anime d’or » au Tokyo Anime Award Festival pour Keiichi Hara en mars, « prix du jury » au festival international du film d’animation d’Annecy en juin, et enfin trois prix au Fantasia Int’l Film Festival en août : le « Prix Sequences » du meilleur film asiatique, le « Prix Satoshi Kon » du meilleur film d’animation et le « Prix d’or du public » du meilleur film d’animation.

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

Comme souvent avec l’animation japonaise (et avec @Anime en général, qui n’a vraiment pas à rougir de son catalogue HD), le Blu-ray de Miss Hokusai est assez superbe. La définition est au taquet, sans défaut, les couleurs sont sublimes, le piqué d’une précision absolue… En deux mots comme en cent, c’est du tout bon, un Blu-ray exemplaire, d’autant qu’aucun souci de compression ne vient gâcher la fête. Côté son, le mixage DTS-HD Master Audio 5.1 proposé à la fois en VF et en VO est dynamique, et compose avec le rythme et les ambiances du film pour une immersion absolue au cœur du métrage.

Côté suppléments, si l’édition « classique » du film ne contient pas de bonus, on attire votre attention sur l’édition « ultimate » de Miss Hokusai, qui non contente de s’offrir un visuel exclusif signé Yoshimi Itazu, nous propose également sur un DVD séparé une interview de Keiichi Hara ainsi qu’un excellent making of d’une durée de deux heures, suivant avec passion et minutie l’évolution du projet. Le boitier « luxe » comprend également 5 cartes postales et un livret de 80 pages couleur.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici