DVD — 11 mars 2017
Test Blu-ray : Man on high heels

 
Corée du Sud : 2014
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : Jang Jin
Acteurs : Cha Seung-won, Oh Jeong-se, .
Éditeur :
Durée : 2h05
Genre : Policier, Thriller, Comédie
Date de sortie cinéma : 20 juillet 2016
Date de sortie DVD/BR : 9 mars 2017

 

 

Ji-wook est un policier endurci bardé de cicatrices prêt à tout pour arrêter les criminels qu’il pourchasse, en particulier Heo-gon, un mafieux notoire et cruel. Sa jeune collègue traque, elle, un violeur en série et tombe peu à peu amoureuse de Ji-wook. Mais elle ignore que celui-ci ne nourrit qu’un seul désir : devenir une femme…

 

 

Le film

[4/5]

Inclassable, gonflé et clairement surprenant dans ses ruptures de ton et de style, Man on high heels s’impose comme le premier polar d’action LGBT (acronyme pour Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Trans). Slalomant entre des séquences d’action monumentales, chorégraphiées avec l’énergie, la brutalité et le talent d’un Robert Rodriguez 90’s, et la chronique/comédie de mœurs conservant un pied solidement ancré dans le réel, le film de Jang Jin (Guns & talk, Someone special) joue l’équilibriste avec une maestria étonnante, mélangeant les genres et les intrigues avec un sens du rythme et du dosage qui le rendent, au final, tout à fait singulier.

Marchant à priori sur les plates-bandes du thaïlandais Slice (Kongkiat Khomsiri, 2010), Man on high heels joue néanmoins par moments la carte très casse-gueule de l’émotion, privilégiant les passages sentimentaux (évitant de justesse le kitsch propre au cinéma asiatique quand il aborde le sujet des sentiments) à la frénésie rentre-dedans et ultra-violente du film de Khomsiri ; ainsi, le film prend-il le temps de s’attarder longuement sur les remises en question existentielles et identitaires du personnage principal, incarné par un Cha Seung-won (Into the fire) en état de grâce.

Et si au final il n’évite pas certains lieux communs du cinéma coréen traditionnel (les « twists » tournant autour d’un événement grave, enfoui loin dans le passé du personnage de Cha Seung-won), le fait d’aborder par le prisme « transgenre » un genre –le polar– extrêmement codifié niveau testostérone rend au final Man on high heels absolument unique et très attachant ; même Almodóvar n’avait pas osé…

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Le Blu-ray édité par Blaq Out fait littéralement des miracles. L’image est d’une précision et d’une limpidité extraordinaire, les couleurs en envoient plein les mirettes, et les contrastes sont d’une solidité à toute épreuve. La définition est purement et simplement irréprochable, le piqué d’une précision à couper le souffle, on est vraiment en présence d’un Blu-ray somptueux. Côté son, la version originale mixée en DTS-HD Master Audio 5.1 nous propose une immersion mémorable au cœur du film, ample et riche d’une spatialisation souvent assez spectaculaire (pas de version française).

La section suppléments contient est composée, outre de la traditionnelle bande-annonce, de trois featurettes d’environ trois minutes, probablement destinées à la promotion du film sur le Net, et proposant notamment d’écouter le réalisateur Jang Jin et l’acteur principal Cha Seung-won.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles