Test Blu-ray : Les enquêtes du département V – Délivrance

0
193

– Délivrance

 
Danemark, Allemagne, Suède, Norvège : 2016
Titre original : Flaskepost fra P
Réalisateur :
Scénario : , d’après le roman de
Acteurs : , ,
Éditeur : Wild Side Vidéo
Durée : 1h52
Genre : Policier
Date de sortie DVD/BR : 6 juillet 2016

 

 

Une bouteille jetée à la mer, repêchée et oubliée de tous… À l’intérieur, un appel au secours écrit en lettres de sang et en danois. Lorsque le message échoue au Département V de la police de Copenhague, chargé des dossiers non élucidés, les années ont passé… L’imprévisible Carl Mørck, Assad, son assistant syrien au flair infaillible, et Rose, leur secrétaire, vont-ils prendre au sérieux ce SOS ?

 

 

Le film

[4,5/5]

Troisième film de la franchise adaptée de la série de polars de Jussi Adler-Olsen, Les enquêtes du département V – Délivrance affiche d’entrée de jeu une différence formelle très intéressante avec les deux premiers films de la saga, Miséricorde et Profanation. Les deux films réalisés par Mikkel Nørgaard proposaient au spectateur d’entrer dans un univers très noir, et le réalisateur nous projetait de plein pied dans un Danemark photographié de façon sombre, aux ambiances oppressantes et aux couleurs désaturées, renforçant encore le malaise ressenti par le spectateur à la découverte de ces glauques enquêtes.

Reprenant la place de Nørgaard à la réalisation pour ce troisième épisode, Hans Petter Moland (Refroidis) décide quant à lui de faire confiance au scénario du film, toujours signé Nikolaj Arcel, et de ne pas en rajouter « formellement » à une sombre histoire de séquestration d’enfants qui parvient de toutes façons sans mal à captiver le spectateur, ainsi qu’à le mettre mal à l’aise. Et comme Les enquêtes du département V – Délivrance comporte une importante part de mysticisme dans son récit (tous les aspects de la foi sont passés au crible, donnant d’ailleurs de très belles scènes au duo d’inspecteurs Carl Mørck / Hafez el Assad, tout en tissant à nouveau de passionnants liens entre leurs personnages), Hans Petter Moland opte pour une mise en scène large, aérienne, en quelque sorte tournée vers le ciel.

Et ce parti pris, loin d’amoindrir l’impact du récit, apporte au film une dimension supplémentaire très forte et émouvante ; avec sa photo sublime et ses scènes d’action plus nerveuses et anxiogènes que celles animant les deux premiers opus, Les enquêtes du département V – Délivrance s’impose comme le meilleur épisode de cette saga de polars nordiques de très grande qualité.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

C’est Wild Side qui nous propose aujourd’hui de découvrir Les enquêtes du département V – Délivrance sur support Blu-ray. Comme à son habitude, l’éditeur nous propose un master assez sublime : piqué, contrastes, couleurs, profondeur de champ… Tout est parfait, le rendu est irréprochable : une galette de démo de plus à ajouter au giron de l’éditeur français. Niveau son, Wild Side se révèle également fidèle à ses habitudes, en nous offrant deux mixages DTS-HD Master Audio 5.1, tous deux très immersifs, bien spatialisés et enveloppants.

Du côté des suppléments, Wild Side nous propose un très intéressant making of intitulé « Délivrez-nous du mal », donnant largement la parole à Hans Petter Moland et à Louise Vesth, productrice du film. La traditionnelle sélection de bandes-annonces ferme la section.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici