Test Blu-ray : Le prodige

0
96

 
États-Unis : 2014
Titre original : Pawn sacrifice
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h57
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 16 septembre 2015
Date de sortie DVD/BR : 18 janvier 2016

 

 

L’histoire de Bobby Fischer, le prodige américain des échecs, qui à l’apogée de la Guerre Froide se retrouve pris entre le feu des deux superpuissances en défiant l’Empire Soviétique lors du match du siècle contre Boris Spassky. Son obsession de vaincre les Russes va peu à peu se transformer en une terrifiante lutte entre le génie et la folie de cet homme complexe qui n’a jamais cessé de fasciner le monde…

 

 

Le film

[3,5/5]

Au fil des années, Edward Zwick s’est spécialisé dans les fresques à grand spectacle, son cinéma lyrique et masculin retrouvant le plus souvent un souffle épique directement hérité du western de l’âge d’or Hollywoodien. A force de fresques épiques et historiques donnant à voir de « grands sentiments » filmés à hauteur d’homme (Glory, Le dernier samouraï, Les insurgés…), le cinéaste s’est fait une réputation de cinéaste « à Oscars », parvenant à être apprécié à la fois du public et de la critique. De fait, on oublie souvent que Zwick s’est tout d’abord fait un nom en réalisant la comédie À propos d’hier soir, dans lequel il dirigeait deux jeunes acteurs depuis retombés ou presque dans l’anonymat, Rob Lowe et Demi Moore, et qu’il met encore de temps à autre en scène quelques films éloignés des fresques auxquelles il nous a habitué, afin, peut-être, de « souffler » un peu entre deux projets à grand spectacle.

Il n’est finalement donc pas si étonnant de retrouver son nom au générique du Prodige, qui nous plonge au cœur de l’univers impitoyable des joueurs d’échecs en pleine guerre froide. Efficace et bien mené, Le prodige nous plonge donc dans les affres de l’esprit malade d’un joueur d’échecs un rien paranoïaque, et déploie des trésors de créativité afin de rendre « ludique » un jeu de réflexion et de stratégie auquel bien des spectateurs ne comprennent absolument rien. Sur la corde raide entre le thriller paranoïaque et le biopic traditionnel, le film d’Edward Zwick parviendra sans peine à insuffler de la vie et même un certain suspense à ce récit mettant en scène un monomaniaque complètement chtarbé mais indéniablement fascinant. On saluera la justesse du scénario signé Steven Knight, qui quelques mois après Locke, prouve à nouveau sa propension à rendre « cinématographique » un concept qui paraissait casse-gueule, voire carrément impossible, sur le papier. Dans le rôle de Bobby Fischer, Tobey Maguire explose littéralement, nous offrant une composition juste et plus fine qu’à l’accoutumée. Une bonne surprise !

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Côté Blu-ray, Metropolitan Vidéo nous offre une galette de très haute volée : la jolie photo du film est magnifiée par un master sans faille, avec une définition et un piqué à toute épreuve. Le grain est respecté, les scènes nocturnes sont bien gérées, bref c’est un sans faute côté image comme côté son d’ailleurs, puisque le mixage DTS-HD Master Audio 5.1 balance la purée avec puissance et dynamisme, en VF comme en VO. La spatialisation a été bien travaillée, et si l’on n’est certes pas en présence du disque de démo pour épater la galerie, il propose tout de même une solide immersion au cœur du film.

Du côté des bonus, outre les traditionnelles bandes-annonces de l’éditeur, on ne trouvera qu’une courte featurette nous présentant, interviews à l’appui, le personnage de Robert Fischer.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici