Test Blu-ray : La bataille pour Anzio

0
391

États-Unis, Italie : 1968
Titre original :
Réalisateur : ,
Scénario : , , Duilio Coletti,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h57
Genre : Guerre
Date de sortie cinéma : 27 septembre 1968
Date de sortie DVD/BR : 15 juillet 2020

Janvier 1944. Dick Ennis, correspondant de guerre, vient couvrir le débarquement anglo-américain à Anzio en Italie. À la grande surprise des soldats alliés, la plage et ses environs semblent totalement déserts. Le Général Lesley, qui dirige les opérations, redoute un piège de l’armée allemande. La suite lui donnera raison…

Le film

[3,5/5]

Sur le papier, La bataille pour Anzio vendait clairement du rêve. Production italo-américaine, coréalisée par Duilio Coletti et Edward Dmytryk en 1968, réunissant au casting rien de moins que Robert Mitchum, Peter Falk et Robert Ryan, on a juste envie de dire « wow », tous les éléments semblaient en effet réunis pour que l’on ait en face de nous un chef d’œuvre, même petit. Mathématiquement, c’était absolument imparable. Mais quoiqu’en disent certains esthètes adeptes d’un cinéma de la forme dont les plans sont pensés au millimètre près, l’Art ne s’embarrasse généralement pas de considérations mathématiques. On en veut pour preuve que la multiplication d’éléments négatifs ne produit que rarement de résultat positif à l’écran ; dans le sens inverse, l’addition d’éléments positifs au cœur d’un seul et même film ne produit pas systématiquement, au final, un film dont la valeur réelle représente la somme des talents mis dans la balance.

La montagne qui accouche d’une souris. Ne nous méprenons pas cela-dit : La bataille pour Anzio vaut clairement la peine d’être vu, et possède ses moments de grâce, mais malheureusement, pris dans son ensemble, le film ne fonctionne tout simplement pas totalement. D’une part parce que le film manque de rythme, et que son démarrage en mode diesel est très, très lent. Les premiers affrontements ont lieu au bout d’une heure, alors que l’on est déjà à mi-métrage. Et la deuxième partie qui démarre alors semble finalement ne plus avoir grand-chose à voir avec la précédente. En effet, la narration tend à avoir des difficultés à relier entre eux les différents personnages et les différents arcs narratifs, qui semblent s’enchaîner presque au hasard, comme des épisodes n’ayant pas forcément de connexion entre eux.

Mais comme on l’a dit quelques lignes au-dessus, il serait dommage de faire l’impasse sur La bataille pour Anzio Demeurent cela dit une poignée de scènes très intéressantes, dont une impressionnante séquence de tireurs d’élite. On notera également quelques superbes prises de vues signées Giuseppe Rotunno, ou encore des séquences d’action remarquablement chorégraphiées et des cascades réglées au millimètre près. Autant d’éléments formidables au cœur d’un long-métrage qui peine un peu à convaincre en tant que tel sur la durée, surtout quand le personnage de Robert Mitchum (inspiré par le correspondant de guerre réel Ernie Pyle) se lance dans un de ses laïus pseudo-philosophiques sur la guerre et l’humanité… A voir néanmoins, pour vous faire votre propre idée !

Le Blu-ray

[4,5/5]

C’est Rimini Éditions qui vient d’avoir l’excellente idée de sortir La bataille pour Anzio en Blu-ray. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat comble assez nos attentes : le master est propre, stable, préserve la granulation d’origine et est de plus encodé en 1080p ; l’image est assez superbe, d’une belle précision, et les couleurs sont éclatantes. C’est du très beau travail technique donc, qui s’avère d’autant plus remarquable que le film est inédit en Blu-ray dans le monde entier. Côté son, VO et VF d’époque nous sont offertes dans des mixages DTS-HD Master Audio 2.0 (mono d’origine), pas forcément très impressionnants d’un point de vue technique, mais aux voix claires et intelligibles et respectant parfaitement la patine sonore d’origine. Du très beau travail, que l’éditeur complète de belle manière avec une section suppléments particulièrement fournie.

Rayon bonus, on trouvera un entretien avec Laurent Henninger (19 minutes), conseiller scientifique de la rédaction et chroniqueur à la revue Guerre et Histoire. Ce dernier reviendra revient sur les enjeux de cette bataille qui se révéla capitale dans le déroulement de la Seconde Guerre Mondiale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici