Test Blu-ray : Ghost in the shell – The movie

0
214

Ghost in the shell – The movie

 
Japon : 2015
Titre original : / Ghost in the shell – The new movie
Réalisateur : ,
Scénario : Tow Ubukata
Acteurs (VO) : , Ken’ichirô Matsuda,
Editeur :
Durée : 1h40
Genre : Science-fiction, Animation
Date de sortie DVD/BR : 21 septembre 2016

 

 

Mars 2029. Dans un monde en phase de cybernétisation accélérée, les Etats souverains sont désormais dépassés par les flux d’informations et affaiblis par l’émergence de nombreux groupuscules se livrant une lutte de pouvoir effrénée. Le Premier Ministre du Japon est alors brutalement assassiné. , une cyborg d’élite à la tête de la Section 9, est chargée de découvrir la vérité. Une enquête très dangereuse sur les traces d’un cyber-virus d’une ampleur sans précédent l’emmènera à questionner ses origines ainsi que le rôle grandissant de la technologie dans un monde encore vulnérable…

 

 

Le film

[4/5]

Sorti sur les écrans japonais en 2015, soit pile 20 ans après le Ghost in the shell inaugural, ce nouveau film sobrement intitulé Ghost in the shell – The movie est une œuvre indépendante, dans le sens où il n’y aura aucun besoin pour le spectateur de rattraper les multiples OAV, suites et séries dérivées du film original pour en comprendre l’intrigue. Néanmoins, dans la chronologie de la « saga » Ghost in the shell, le film de Kazuchika Kise et Kazuya Nomura est une « suite » à la série Ghost in the shell ARISE, elle-même divisée en quatre « borders » (OAV) auxquels on ajoutera le chapitre Pyrophoric cult (lire notre article), qui sert d’introduction au film.

Tout comme la série ARISE, Ghost in the shell – The movie se déroule donc AVANT le film de 1995 – la dernière séquence du film de 2015 reprend d’ailleurs, habilement et histoire de boucler la boucle, la toute première de celui de 1995. Cette nouvelle plongée dans les milieux techno-interlopes de Newport City nous permettra donc d’explorer (un peu) les origines du major Motoko Kusanagi au fil d’une enquête aux ramifications très complexes et dont les retombées changeront profondément la philosophie du personnage principal.

Le studio Production IG nous livre, comme à son habitude, un film assez grandiose visuellement, très réaliste et premier degré, et l’ensemble est assez passionnant et plutôt riche en action. Si le Ghost in the shell de Mamoru Oshii lorgnait volontiers stylistiquement vers le cinéma d’un Tarkovski, exit ici la philosophie, ce Ghost in the shell – The movie cuvée 2015 est d’un autre tonneau : l’intrigue est certes complexe, mais elle avance bille en tête, le major Kusanagi ne trouvant jamais assez de temps pour se tourner vers le passé. Le film est donc très différent de son « modèle »… Mais travailler sur un « préquel », c’est aussi mettre en scène des personnages qui ne sont pas [encore] ceux que nous connaissons, et cet élément là, Kazuchika Kise et Kazuya Nomura l’ont bien compris : il était inutile de chercher à reproduire l’ambiance et les personnages du film de 1995, car c’est à travers sa trajectoire personnelle et intime que Kusanagi se transformerait, au terme du générique final, en « LA » Kusanagi que l’on a tous découvert avec émerveillement il y a 20 ans.

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

Ghost in the shell – The movie débarque donc aujourd’hui sur les linéaires de vos revendeurs préférés dans un beau Combo Blu-ray + DVD sous les couleurs de @Anime. Le packaging est très classe et reprend la « norme » de l’éditeur sur sa série de DVD / Blu-ray consacrés à l’univers Ghost in the shell. Le consommateur aux anges déballera donc un digipack deux volets avec surétui accompagné d’un livret de 20 pages contenant dans un premier temps l’analyse de 24 points précis du film, en créant des passerelles avec les différents moments clés de la série. On reviendra ensuite sur un résumé de la saga ARISE, et on terminera avec des entretiens avec Kazuchika Kise, Kazuya Nomura (réalisateurs) et Tow Ubukata (scénariste).

Mais que vaut ce fameux Blu-ray ? Côté image, on est vraiment devant un disque irréprochable : les couleurs sont éclatantes, les contrastes jamais pris à défaut, les noirs sont profonds, en un mot, tout est parfait. La définition est d’une finesse étonnante, avec un piqué d’une belle précision. Côté son, les deux mixages proposés en DTS-HD Master Audio 5.1 affichent un dynamisme époustouflant sur les séquences d’action, rempli des multiples petits sons et bruits d’ambiance spatialisés sur toute la scène arrière.

Côté suppléments, l’éditeur nous propose, en plus des traditionnelles bandes-annonces et du livret déjà évoqué un peu plus haut,un documentaire de 2014 revenant sur les 25 ans de la saga Ghost in the shell, de 1989 (parution du manga de Masamune Shirow) jusqu’à la production du nouveau film. C’est très complet et vraiment passionnant. On terminera avec deux sujets beaucoup plus courts : une table ronde (assez détendue et amusante) réunissant pendant quelques minutes Kazuchika Kise, Tow Ubukata et Maaya Sakamoto, doubleuse de Motoko Kusanagi, et un résumé en quelques minutes de la saga ARISE. Une édition complète pour un film à découvrir !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici