Test Blu-ray : Batwoman – Saison 1

0
451

– Saison 1


États-Unis : 2019
Titre original : –
Création :
Acteurs : , ,
Éditeur : .
Durée : 14h environ
Genre : Série TV, Fantastique
Date de sortie DVD/BR : 24 mars 2021

Kate Kane n’avait jamais eu l’intention d’être la nouvelle justicière de Gotham. Cependant, quand la psychotique Alice et son Wonderland Gang kidnappent l’ex petite amie de Kate, elle n’a d’autre choix que de s’interposer. Avec l’aide de sa demi-soeur, Mary Hamilton, et l’audacieux Luke Fox, Kate revêt une cape et une capuche pour continuer l’héritage de son cousin Bruce Wayne… En tant que !

La saison

[3,5/5]

Révélée en 2015 par la série Orange is the new black, l’actrice australienne s’est par la suite rapidement tournée vers le cinéma d’action, en enchainant les rôles dans Resident Evil : Chapitre final en 2016, puis dans xXx: Reactivated et John Wick 2 en 2017. Son charisme et son énergie ne tarderaient pas à attirer l’attention de et, courant 2018, le network américain CW l’engage afin d’incarner Kate Kane / dans le crossover géant de la mort qui tue réunissant les séries liées à l’Arrowverse Arrow, Flash et Supergirl.

En 2019, elle bénéficie d’une grosse promotion au sein de l’Arrowverse avec la création de , nouvelle série entièrement basée sur son personnage. Ambitieux, le show développé par nous propose d’assister à l’avènement d’un nouveau héros dans les rues familières de Gotham City, après que celles-ci aient été désertées par . Signe des temps, la série sera mise en chantier sous le signe d’une sensibilité plus féminine qu’à l’accoutumée, mettant en scène de nouveaux personnages au cœur d’un environnement bien connu et jusqu’ici essentiellement masculin.

Ce genre d’aménagements opérés dans l’univers du Chevalier noir dénote réellement d’une volonté forte de la part de d’imposer comme l’une des nouvelles séries-pares de l’Arrowverse. En effet, est une franchise populaire et chaque nouveau film ou série prenant place dans l’univers de suscite automatiquement beaucoup plus d’attention que la plupart des autres productions issues de chez DC. Aborder le folklore de Gotham sous un angle inédit est donc un pari risqué, d’autant plus remarquable que aborde de front des problèmes de discrimination à l’encontre de la communauté LGBTQ2S+ qui font ouvertement écho à des interrogations contemporaines au cœur de notre société.

Malheureusement, a subi plusieurs coups du sort à l’occasion du tournage de sa première saison, qui ne lui a pas réellement permis de démarrer sous les meilleurs auspices : la pandémie de Covid-19 a écourté le tournage et réduit le nombre d’épisodes, et s’est gravement blessée au dos sur le plateau, ce qui a considérablement compliqué les choses pour les auteurs du show. Au final cependant, la saison ne pâtira pas trop de ces problèmes de production, même si pour des raisons évidentes, sera plus souvent présentée assise que debout pendant quelques épisodes.

La première saison de commence par un épisode pilote sacrément prometteur, et prendra par la suite d’avantage son temps pour nous présenter à la fois Kate Kane () et les différents nouveaux personnages se greffant ici à l’univers vaste de Gotham. Les épisodes se suivent et composent, pendant une grosse moitié du moins, une typique saison « d’introduction », un peu à la manière de ce qu’avait fait Christopher Nolan sur begins. Pour autant, au fur et à mesure que l’intrigue avance, les pièces du puzzle commencent lentement à se mettre en place, partant dans des directions inattendues et intéressantes, notamment au fil de la découverte des drames personnels définissant les actes de tel ou tel personnage.

Ainsi, sans vous [Spoiler] le plaisir concernant ce qui se passe dans la saison, et une fois passé le fameux crossover « Crisis on Infinite Earths » (épisode 9), commencera réellement à nous proposer un spectacle passionnant, qui décuple le potentiel de base de la série et propose au final non seulement une des toutes meilleures intrigues depuis les débuts de la mise en place de l’Arrowverse, mais aussi et surtout le plus beau spectacle visuel, rompant clairement avec les autres séries DC diffusées sur CW. Les séquences de combats sont dynamiques et brutales, développant un réel sentiment d’urgence. Les personnages sont moins dans le cliché, et l’élan apporté à la deuxième partie de l’histoire entremêle de façon très habile les différents arcs narratifs, si bien que les épisodes s’enchainent sans le moindre ennui jusqu’à l’incontournable cliffhanger de fin de saison, par ailleurs très intéressant.

Pour autant, de grandes interrogations demeurent quant à la direction que prendra la série dans sa deuxième saison : l’actrice a en effet annoncé entretemps qu’elle quittait la série, pour des raisons inconnues. Les showrunners de vont donc se retrouver dans l’obligation de créer une « nouvelle » , et donc en quelque sorte de recommencer à la case départ, surtout si l’on tient compte que tous les personnages principaux du show entretenaient des liens profonds avec Kate Kane / . On est curieux de voir ce que cela va donner…

Le coffret Blu-ray

[4/5]

Quelques mois à peine après sa diffusion sur Warner TV, – Saison 1 débarque en France au format Blu-ray, sous les couleurs de . Niveau transfert, les quatre Blu-ray proposés par l’éditeur sont littéralement impeccables : beau piqué, profondeur de champ au taquet, encodage sans problème malgré beaucoup de séquences tournées de nuit… Les couleurs sont éclatantes, et les noirs sont profonds sans jamais paraître « bouchés ». Côté son, la VO est encodée en DTS-HD Master Audio 5.1, et propose un mixage certes assez sobre, mais vraiment fin et très efficace, en plus d’être bien bourrin dans les séquences d’action. La VF en Dolby Digital 2.0 est naturellement largement en deçà de sa grande sœur en termes de rendu sonore, mais demeure très immersive, d’autant que le doublage français est très soigné. Curieusement, la France est d’ailleurs à ce jour le seul pays francophone dans lequel la série a été diffusée.

Côté suppléments, on trouvera, comme souvent au cœur des coffrets Warner consacrés aux séries diffusées par CW aux Etats-Unis, une featurette sur le meilleur des séries DC au Comic-Con 2019 de San Diego (51 minutes). Comme son nom l’indique, il s’agit d’un best of des rencontres entre le public et les créateurs des différents – un florilège de moments amusants aux côtés des castings de Arrow, Flash, Black Lightning, et Supergirl. On trouvera également une petite sélection de scènes coupées (8 minutes environ), dispatchées sur les trois premiers disques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici