Test Blu-ray : Batman et les tortues ninja

0
184

 
États-Unis : 2019
Titre original : vs Teenage Mutant Ninja Turtles
Réalisation :
Scénario :
Acteurs (VO) : , ,
Éditeur : .
Durée : 1h23
Genre : Animation, Fantastique
Date de sortie DVD/BR : 19 juin 2019

 

Batman, Batgirl et s’associent avec les Tortues Ninja pour combattre l’ennemi juré des tortues, , qui a apparemment fait équipe avec Ra’s Al Ghul et la Ligue des Assassins…

 


 

Le film

[4,5/5]

Alors que le DC Universe tendrait à sérieusement faire du sur-place au cinéma depuis quelques années, il semble au contraire que les choses bougent dans le bon sens du côté de l’univers « animé » développé par DC Comics et les studios Warner Animation. En effet, courant 2018, on a vu apparaître deux singulières aventures de Batman, rompant de façon claire avec le classicisme obstiné des productions « live » de chez DC : Batman Ninja, qui mélangeait de façon assez époustouflante la mythologie du Dark Knight et une esthétique / des thématiques « manga », et l’étonnant Gotham by gaslight, qui plongeait le personnage au cœur d’un univers « steampunk ».

Comme son titre l’indique clairement, Batman et les tortues ninja choisit donc quant à lui de faire se rencontrer deux des franchises « jeunesse » les plus emblématiques et les plus populaires des années 80/90. Adapté de la mini-série Batman/Teenage Mutant Ninja Turtles signée James Tynion IV et Freddie Williams II (disponible en France chez Urban Comics sous le titre « Batman et les Tortues Ninjas – Amère pizza »), le film de Jake Castorena joue donc la carte de la nostalgie, et délaissera un peu le côté sombre et désespéré des aventures de Batman pour nous proposer un récit en mode « cool », dominé par l’action, l’humour et une fantaisie qui nous ramènent directement non seulement à Batman, la série animée, créée en 1992 par Bruce Timm et Paul Dini, mais également aux deux premiers films des Tortues Ninja, réalisés par Steve Barron et Michael Pressman en 1990/1991.

Les péripéties s’enchaînent à vitesse grand V, de même que les traits d’humour et autres petites touches de dérision (on a ainsi enfin trouvé une utilité aux dirigeables qui inondent le ciel de Gotham !), bref c’est drôle, c’est rythmé, et on ne s’ennuie pas une seconde. Au centre de l’intrigue, une cargaison de « Ooze » transformera les plus sinistres occupants de l’asile Arkham en animaux mutants, ce qui réservera aux spectateurs autant d’excellentes surprises que de scènes d’action mémorables. D’autant que comme d’habitude avec Warner Animation, l’animation de l’ensemble s’avère fluide, soignée et impressionnante de qualité.

En deux mots comme en cent, Batman et les tortues ninja s’avère une vraie belle réussite, peut-être un poil moins sombre que les livraisons habituelles de DC et Warner, mais qui donne véritablement le change en créant un crossover cohérent en mode 100% fun, qui impose sans peine, en l’espace de quelques minutes et de quelques plans iconiques, une ambiance tournée à fond vers les bandes dessinées décomplexées de notre enfance.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

C’est bien sûr Warner bros. qui nous permet aujourd’hui de découvrir Batman et les tortues ninja sur support Blu-ray. Et comme d’habitude avec l’éditeur, le master de ce nouveau film d’animation est de toute beauté : le piqué s’avère d’une précision à couper le souffle, les contrastes sont admirablement gérés, couleurs et luminosité s’affichent avec panache. D’un point de vue technique, la galette est absolument irréprochable, aucun souci de pixellisation ou la moindre pétouille de compression n’est à déplorer : un bel hommage rendu au travail abattu par les équipes techniques du film afin d’en faire un film d’animation au top. Côté son, et comme souvent avec l’éditeur, la piste VO anglaise est proposée en DTS-HD Master Audio 5.1 tandis que la piste française doit se contenter d’un mixage classique mais efficace en Dolby Digital 5.1. Le film étant très riche en action, les deux versions nous plongent au cœur du film avec des effets dynamiques dans tous les sens et une spatialisation du tonnerre. Plus fine mais également plus puissante, la VO sera naturellement à privilégier, même si le doublage français étonne par sa qualité – on sera notamment heureux de retrouver les voix d’Emmanuel Jacomy (Batman), Marc Saez (le Joker), Gilbert Lévy (le Pingouin) et surtout de l’inimitable Kelvine Dumour (Harley Quinn).

Du côté des suppléments, Warner bros. nous propose une demi-heure de making of, divisés en deux sujets revenant tout d’abord sur la notion de crossover entre les univers de Batman et des Tortues Ninja, puis de façon plus approfondie sur les nombreuses scènes d’action du film, avec énormément de storyboards à l’appui – dynamisme, animation, techniques de combat, tout est abordé au cœur d’une featurette très complète et assez passionnante. Enfin, on terminera avec une featurette d’un peu moins de dix minutes consacrée au prochain film d’animation de l’univers DC Comics, Batman : Silence, mis en scène par Justin Copeland, adapté du comics mythique signé par Jeph Loeb et Jim Lee en 2005. A en croire les extraits disponibles dans le sujet, le trait et le style graphique du dessin animé sont extrêmement éloignés de ceux de Jim Lee, mais on est tout de même curieux de voir le résultat à l’écran !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici