DVD — 01 août 2019
Test Blu-ray : Amazing Grace

 
États-Unis : 2018
Titre original : –
Réalisation : ,
Avec : , ,
Éditeur :
Durée : 1h29
Genre : Documentaire, Musique
Date de sortie cinéma : 6 juin 2019
Date de sortie DVD/BD : 6 août 2019

 

En janvier 1972, Aretha Franklin enregistre un album live dans une église intimiste du quartier de Watts à Los Angeles. Le disque de ce concert mythique, Amazing Grace, devient l’album de Gospel le plus vendu de tous les temps, consacrant le succès de la Reine de la Soul. Si ce concert a été totalement filmé, les images n’ont jamais été dévoilées… Jusqu’à aujourd’hui. Découvrez le film inédit d’un concert exceptionnel et l’incroyable grâce d’une Aretha Franklin bouleversante…

 


 

Le film

[4,5/5]

Si on le connaît aujourd’hui essentiellement pour ses « grands » films des années 70/80 (et notamment pour Out of Africa qui a remporté sept Oscars), Sydney Pollack s’était également essayé au documentaire au lendemain d’On achève bien les chevaux. Il a en effet tourné, en 1972 et avec l’aide d’un dispositif de cinq caméras 16 mm et plusieurs micros, une vingtaine d’heures de rushes durant l’enregistrement du double album d’Aretha Franklin intitulé « Amazing grace », dans lequel la diva interprétait des chants gospel traditionnels, album qui deviendrait d’ailleurs quelques mois plus tard un énorme succès – il est encore à ce jour un des albums gospel les plus vendus de l’histoire de la musique.

Alors pourquoi ne connaît-on pas, de nos jours, la captation de cet événement, pourtant destiné à l’origine par Warner à se voir distribué dans les salles obscures ? Tout simplement à cause d’une grosse bourde de l’équipe technique, qui n’a pas pris soin de synchroniser pas le son et les prises de vue. Résultat : le tout est inutilisable, et il faudra attendre plusieurs dizaines d’années d’évolutions du côté des techniques de numérisation afin de parvenir à re-synchroniser le son et l’image.

En 2007, alors que l’exploit a eu lieu grâce à l’acharnement d’Alan Elliott, les droits des bandes sont rachetés à la Warner, et en 2011, une date de sortie pour le film, sobrement intitulé Amazing grace, est enfin annoncée. Sauf que… Quand ça veut pas, ça veut pas : Aretha Franklin s’oppose en effet à la diffusion du documentaire. Rebelote en 2015 alors que le film était programmé lors de différents festivals de cinéma : la « Diva de la Soul » oppose un veto catégorique aux différentes projections, qui se voient donc annulées. Quelques années plus tard, les raisons de cet acharnement à refuser que le film soit découvert par le public sont encore très floues : on ignore s’il s’agissait d’une « vengeance » liée au fait qu’Aretha Franklin ne toucherait pas le moindre dollar de l’exploitation de son nom et de son image, ou s’il s’agissait tout simplement du dernier caprice d’une vieille dame qui se sentait fortement décliner et ne supportait plus de contempler son image dans la force de l’âge (elle avait en effet 29 ans au moment de l’enregistrement du film).

Quoi qu’il en soit, il faudrait donc attendre l’été 2018, et le décès d’Aretha Franklin, pour que la sortie du film soit autorisée par ses ayant-droits, et puisse enfin rencontrer son public. Amazing Grace est donc un film « miraculé ». Une œuvre rare et précieuse que tous les amateurs de soul, de gospel et de musique en général chériront probablement plus que tout. On aurait même vu des métalleux taper des pieds et claquer des mains pendant la projection…

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Afin de fêter comme il se doit la redécouverte de ce film magique, Metropolitan Vidéo se devait de nous livrer, avec ce Blu-ray d’Amazing Grace, une galette Haute Définition exemplaire. Et rassurez-vous : c’est chose faite avec ce petit trésor de transfert HD, affichant un grain 16 mm très prononcé et scrupuleusement préservé, un piqué accru et des couleurs et des noirs très intenses et soignés. La captation de ce grand et beau concert retrouve littéralement une nouvelle jeunesse, c’est juste magnifique. Côté son, le film de Sydney Pollack reconstitué par Alan Elliott est naturellement proposé uniquement en version originale, celle-ci ayant été habilement remixée en DTS HD Master Audio 5.1. La bande sonore affiche une pêche manifeste, s’avère toujours stable et nette, et le mixage nous gratifie même de quelques effets de spatialisation : on notera quelques effets sur la scène arrière, des aigus pas trop agressifs et une finesse acoustique assez remarquable. L’ensemble se montre naturellement assez économe dans son amplitude, histoire de ne pas dénaturer l’enregistrement original, essentiellement frontal, qui est d’ailleurs également disponible sous la forme d’un mixage LPCM Audio 2.0 qui vous replongera dans l’ambiance d’origine.

Du côté des suppléments, rien sur le Blu-ray à proprement parler si ce n’est quelques bandes-annonces de films musicaux disponibles chez Metropolitan Vidéo, mais on notera la présence d’un livret exclusif consacré au film. Un bel effort éditorial pour un film rare et indispensable.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles