Test Blu-ray : Alvin et les Chipmunks 4 – A fond la caisse

0
122

 
États-Unis : 2015
Titre original : Alvin and the Chipmunks – The road chip
Réalisateur :
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h32
Genre : Comédie, Animation
Date de sortie cinéma : 3 février 2016
Date de sortie DVD/BR : 8 juin 2016

 

 

Après une série de malentendus, Alvin, Simon et Théodore comprennent que Dave va demander sa petite amie en mariage à New York et risque de les abandonner. Ils ont trois jours pour le retrouver et empêcher ce mariage. Ils se lancent alors dans un road trip à travers l’Amérique : aventure, musique et grosses bêtises…

 

 

Le film

[3/5]

En France, on ignore souvent que le groupe « Alvin et les Chipmunks » a été créé dans les années 50, et a été le sujet en 1961-62 d’une première série d’animation. En revanche, les natifs des années 80 connaissent bien d’avantage la deuxième série de dessins animés, diffusée en France à cette époque, et ayant rencontré un grand succès pendant presque dix ans. Si le groupe de rongeurs a toujours conservé une grande popularité outre-Atlantique, ce fut une grande surprise pour les spectateurs français de découvrir en 2007, soit plus de 15 ans après leur disparition des écrans cathodiques, un premier film leur étant dédié, et sobrement appelé Alvin et les Chipmunks. Le film, par sa nature de sympathique comédie familiale, avait attiré plus d’un million de spectateurs en France, et pulvérisait le box-office US avec 360 millions de dollars de recettes. Pour les natifs des années 80 évoqués plus haut, la principale surprise du film fut la découverte que les petits rongeurs n’étaient pas des écureuils comme on le supposait de façon un peu hâtive, mais des tamias, petits mammifères rongeurs de la famille des Sciuridae, présents essentiellement en Amérique du Nord.

L’immense succès du film a engendré la mise en chantier de plusieurs suites, en 2009, 2011 et 2015. En 2013 fut également mise en chantier la réalisation d’une troisième série animée, diffusée en France depuis 2015. Alvin et les Chipmunks : A fond la caisse est donc le quatrième opus de la saga. Si la musique n’est plus au premier plan depuis le deuxième film, on retrouvera quand même au cœur de cet Alvin et les Chipmunks 4 quelques excellents passages musicaux ; on notera que la séquence d’ouverture est marqué par la présence de Redfoo, le chanteur des LMFAO (pas sûr qu’il marque la musique d’une empreinte indélébile, celui-ci). L’intrigue est d’une simplicité extrême, les rebondissements sont nombreux, même si la promesse d’un « road movie » à la sauce Chipmunks n’est que partiellement tenue. L’humour est plutôt orienté vers les petits et tous petits (pipi caca prout), mais le film est pétri de références à la culture pop qui raviront les parents, le summum étant le caméo de John Waters et le dialogue qu’il échange avec Alvin. De plus, les acteurs -Jason Lee, Kimberly Williams-Paisley, - sont plutôt bons et font passer la pilule sans le moindre problème. Au final, et comme les premiers films, Alvin et les Chipmunks : A fond la caisse s’avère un divertissement familial tout à fait sympathique, même si ses concessions à l’époque et aux modes du moment le condamneront probablement à « vieillir » beaucoup moins bien que beaucoup de films familiaux contemporains. Profitons-en donc vite, avant qu’il ne se périme !

 


 

Le Blu-ray

[4,5/5]

C’est 20th Century Fox qui se charge aujourd’hui d’éditer le film de Walt Becker sur galette Blu-ray, et visuellement, le film affiche une pêche tout simplement épatante. Les couleurs sont extraordinaires, la définition est sans accroc, le piqué ultra-précis nous permet de découvrir mille petits détails par ci par là, bref tout est fait pour rendre justice aux petites mains ayant œuvré dans l’ombre afin de rendre l’univers du film si foisonnant. Côté son, la VO est proposée dans un DTS-HD Master Audio 5.1 impérial (d’un dynamisme vraiment bluffant), tandis que sa petit sœur la VF n’hérite que d’un « simple » mais très efficace encodage en DTS 5.1. Les deux bandes-son assurent le show, en particulier sur les très sympathiques passages musicaux.

Du côté des suppléments, 20th Century Fox fait, comme à son habitude, le taf sans le moindre problème. On dénombrera une poignée de featurettes, tantôt proposées en VO sous-titrée, tantôt en français par le biais d’un doublage en « voice-over », centrées sur les différents lieux de tournage. Un module intitulé L’évolution du scénario nous proposera un résumé des aventures cinématographiques d’Alvin à travers les trois premiers films, et outre les traditionnelles bandes-annonces, on retrouvera également la playlist des Chipmunks, une compilation des chansons du film sans les passages parlés.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici