Accueil Tags Sam Louwyck

Tag: Sam Louwyck

Test DVD : Les Ardennes

0
Il y a 50 ans un chanteur français au père belge chantait « Noir, c’est noir, il n’y a plus d’espoir ». C’est exactement l’impression que l’on ressent à la vision de Les Ardennes, premier long métrage du réalisateur belge Robin Pront. Belge d’expression flamande, rajouterons nous, afin de mieux situer son cinéma qui le rapproche plus de Bullhead de Michael R. Roskam que des films des frères Dardenne. En fait, Les Ardennes se partage en deux parties très différentes : la première partie, tournée dans la banlieue d’Anvers, raconte le retour vers la liberté, après quatre années de prison, de Kenny, un être violent condamné pour un cambriolage ayant mal tourné.

Oscars 2017 : les Ardennes, pas les Dardenne

0
Le représentant belge à l'Oscar du meilleur film étranger sera le premier long-métrage de Robin Pront. Les Ardennes est un film noir autour des...

Le Court en dit long 2014

0
Du 2 au 7 juin, le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris (46 rue Quincampoix, 4ème arrondissement, métro Chatelet) accueille la 22ème édition du Festival Le...

Cannes 2014 : Les Merveilles

0
Le cinéma Italien n'est plus que l'ombre de lui-même, victime de la destruction de la culture lié au mouvement néolibéral dont fait face le pays. Il n'en reste pas moins quelques pépites découvertes ces dernières années comme Vento di Terra de Vincenzo Marra, La Bocca del Lupo de Pietro Marcello ou encore Corpo celeste d'Alice Rohrwacher. Et c'est justement cette dernière qui revient sur la croisette pour nous faire découvrir sont dernier film intitulé Les Merveilles.

Cannes 2014 : présentation de la compétition officielle

0
Synopsis, bande-annonces, dates de sorties, durées et principales têtes d'affiches des 18 films de la compétition officielle qui seront présentés lors de la 67ème...

Bullhead

2
Après quelques courts-métrages à la qualité variée, Michael R. Roskam passe à la vitesse supérieure avec son poids lourd de sens et de forme ; Bullhead (Rundskop), au titre déjà rugueux, toutes langues confondues. Le réalisateur donne une vraie leçon de mise en scène. Une percussion frontale dans un cinéma flamand qu’on pensait au ralenti depuis la pause effectuée par Fabrice du Welz. Comme un électrochoc visuel, Bullhead assène en une seule frappe l’émergence d’un cinéaste et la mise en « lumière » du talent de Matthias Schoenaerts. Plus qu’une claque, un crash test !