Accueil Tags Moussa Mansaly

Tag: Moussa Mansaly

Test Blu-ray : Miss

0
Miss n’est pas réellement une comédie au sens propre du terme. Ou du moins pas seulement. A l’image de son personnage principal, brillamment interprété par Alexandre Wetter, le film de Ruben Alves refuse tout étiquette, et évite d’évoluer dans une « case » précise et définie…

Test Blu-ray : La vie scolaire

0
A l'image de La cité rose en 2013, La vie scolaire s’avère un rafraîchissant petit film « de banlieue » abordant les problématiques liées à l'école dans les quartiers dits difficiles. Avec beaucoup d'humour et d'énergie, Grand Corps Malade et Mehdi Idir tentent de réinjecter, sans angélisme ni caricature excessive, un peu d'espoir et d'humanité à un genre trop souvent tourné vers la provocation et le constat d'échec. Si on pourra certes arguer que certains de ses dialogues et/ou situations sonnent parfois un peu faux par moments, cela ne nuira finalement que peu à l’énergie et la sincérité de l’ensemble, qui s’avère vraiment drôle et attachant. Avec même, toutes proportions gardée, un petit côté « Spike Lee » à la française.

Test Blu-ray : Patients

0
En prenant connaissance du thème de Patients, il n’est pas interdit de craindre un film complètement plombé par un côté pathos exacerbé ou, au contraire, par la dureté des rencontres avec tous ces jeunes gens aux corps très fortement abimés. Heureusement, on s’aperçoit très vite que ces craintes sont complètement infondées : Patients est certes un film très frontal dans l’approche du handicap mais qui, surtout, s’avère tout à la fois chaleureux, touchant et drôle. Très bien documenté, le film retrace le quotidien des patients, avec leurs inquiétudes et leurs souffrances, les hauts et les bas, mais ces jeunes gens, malgré tout, n’ont pas perdu leur sens de l’humour et se vanner entre eux fait autant partie de leur quotidien que les séances de kiné ! Les rapports avec le personnel soignant sont d’une grande authenticité, ce qui n’est pas étonnant lorsqu’on sait que le film a été tourné dans le Centre de réadaptation de Coubert, celui-là même où Grand Corps Malade, qui s’appelait alors Fabien Marsaud, a passé de longs mois et qu’il a retrouvé avec beaucoup d’émotion. Les deux réalisateurs se sont inspirés de personnes que Fabien avaient connues et de scènes qu’il avait vécues et cela se sent. Par ailleurs, la figuration est assurée par de véritables

Critique : Patients

1
Sur un sujet difficile, Grand Corps Malade et Mehdi Idir proposent un film très réussi, un film qui montre l'inextinguible soif de vivre de jeunes individus aux corps abimés, la patience et le courage qu'il faut à ces êtres pour arriver à renaître petit à petit.