Accueil Tags La Ferme de la terreur

Tag: La Ferme de la terreur

Test Blu-ray : La ferme de la terreur

0
Parmi les Masters of Horror portés au pinacle par toute une armée de cinéphiles depuis une quarantaine d’années, le plus contesté est sans le moindre doute Wes Craven. N'ayant jamais développé – de son propre aveu – la moindre attirance pour le cinéma d'horreur, le cinéaste était de fait régulièrement considéré comme un réalisateur opportuniste et démago. Pour autant, Craven a su marquer l’Histoire du cinéma fantastique en donnant naissance – dans la douleur – à Freddy Krueger, l’un des boogeymen les plus marquants et les plus rentables des années 80/90.

Test Blu-ray : Extra sansgsues

0
Ayant acquis, au fil des années, une aura de « film culte » dont une poignée d’aficionados connaissent les répliques par cœur, Night of the creeps n'a pas volé sa réputation de film foutraque et iconoclaste. Partageant un goût immodéré pour l'humour potache et la dérision avec Le retour des morts-vivants tourné l'année précédente, le premier film de Fred Dekker s'avère encore aujourd'hui étrangement peu connu en France, même s'il y a pourtant été exploité sous deux titres au fil des années 80 / 90 : Extra sangsues et La nuit des sangsues.

Test DVD : Le beau-père 2

0
Succès surprise en 1987, Le beau-père ne pouvait rester sans suite, et à peine deux ans après sa sortie, le film de Joseph Ruben est donc passé au statut de « premier épisode » d'une nouvelle franchise horrifique, comptant à ce jour trois films, tournés en l'espace de cinq ans, et un reboot, sorti sur les écrans en 2009. De ce fait, Jerry Blake, le tueur psychopathe en quête de la famille idéale, est devenu un énième « boogeyman » de plus dans l'Histoire du cinéma d'horreur, perdant dès ce deuxième épisode l'essentiel de sa saveur subversive pour se contenter d’enchaîner les meurtres et d'aligner les vannes morbides.

Test Blu-ray : Le beau-père

0
Gros succès en vidéo à la fin des années 80, Le beau-père est un film plus subversif qu’il n’y parait à priori. Car à la façon d’un film tel que Les griffes de la nuit (Wes Craven, 1984), le film de Joseph Ruben ne joue pas simplement la carte du psycho-killer dérangé tuant les jeunes filles au hasard, mais propose un vrai discours tordu sur les « WASP » ou classes moyennes américaines de l’époque. Il faut dire aussi que le scénario du film a été co-écrit par Donald E. Westlake, écrivain spécialiste du polar de « casse » mais dont les romans affichent parfois une portée sociale assez cynique, qui n’a pas échappée à Costa Gavras par exemple, qui adapterait Le couperet en 2005.

Hommage au légendaire Wes Craven 1/3

0
Il était l'un des grands maîtres de l'horreur contemporaine, Wes Craven est décédé ce dimanche 30 août 2015 à l'âge de 76 ans d'une...

Décès du compositeur James Horner

0
Doublement oscarisé pour la musique et la chanson de Titanic de James Cameron, James Horner est décédé dans le crash de l'avion qu'il pilotait...