Accueil Tags Expendables

Tag: Expendables

Test Blu-ray : Rambo – Last blood

0
Avec Rocky Balboa en 2006, Sylvester Stallone, alors âgé de 60 ans, avait orchestré le début d’un changement radical dans son image. Si les amateurs de gros bourrinage sans âme avaient alors crié au chant du cygne geignard et mou, le film avait été à l’époque quasi-unanimement encensé par la critique internationale, et s’était également offert un joli succès public. On avait alors pensé que Sylvester Stallone aurait dès lors tenté d'entamer une nouvelle carrière, plus humble, plus sensible, au cœur de laquelle il questionnerait son statut d'icône et le mettrait en balance avec son propre vieillissement, comme l'avait fait Clint Eastwood au détour de quelques chefs d'œuvres. C'était mal connaître le bonhomme, qui respecte son public et sait ce qu'il lui doit, qui a préféré aborder ce retour à l’humain à travers plusieurs films de « transition », ne le mettant plus forcément en vedette, mais privilégiant une idée de famille, de transmission d’une génération à une autre – des thématiques que l’on retrouvera en filigrane dans des films tels que la série des Expendables, des Évasion et bien sûr dans la saga Creed, qui prendrait le relais de celle consacrée à Rocky.

Critique : Antigang

0
Il en sort un par an, deux tout au plus, aucun parfois. Je veux bien sûr parler des films de genre français. Ces bêtes noires dont ont peur les distributeurs, les exploitants et, par conséquent, les spectateurs. Leur distribution en salles, leur manque de budget et leurs acteurs non bankables en sont les parfaits exemples. Or, le polar d’action semble plus favorable à une plus grande visibilité et à un certain succès que ses cousins du cinéma de genre que sont le film d’horreur ou fantastique. Et ce, grâce à une ou plusieurs têtes d’affiche à des références outre atlantique et un second degré omniprésent. Et ça, Benjamin Rocher Rocher l’a bien compris!

Test Blu-ray : Expendables 3 – Version longue inédite

2
Quelques années après un galop d'essai auquel peu de gens croyaient réellement, Expendables est clairement devenu une franchise à succès, et une sorte de poule aux œufs d'or pour Sylvester Stallone et sa bande de plus ou moins vieux briscards du film d'action. Avec ce troisième opus, et malgré l'enrôlement de plusieurs grands noms du film d'action des années 80/90 (Harrison Ford, Wesley Snipes, Mel Gibson, Antonio Banderas), Stallone montre qu'il est pleinement conscient des limites de son concept, et décide de tabler sur l'avenir en tentant d'intégrer au film une bande de « jeunes » loups, destinée à terme à remplacer les briscards de 50 à 70 piges qui composaient son équipe de mercenaires.

Expendables 3

0
Rambo, Indiana Jones, Terminator, Blade, Mad Max, El Mariachi, le Transporteur et même Frasier Crane dans un même film, et oui, la franchise Expendables revient pour un troisième opus riche en testostérones, gros flingues, couteaux et explosifs avec les grands et petits anciens et des nouveaux petits et grands.

Expendables 2 truste la première place du BO américain

0
Avec 28,7 millions de dollars amassés pour son premier week-end d'exploitation, Expendables 2 s'empare de la première place devant Jason Bourne : L’Héritage.

Un Expendables version féminin, ça tente quelqu’un ?

1
Le producteur du Territoire des Loups Adi Shankar tâte le terrain pour une sorte d'Expendables avec un casting intégralement féminin.

Nicolas Cage dans Expendables 3 ?

0
Le producteur du film Avi Lerner souhaiterait voir dans Expendables 3 Harrison Ford, Clint Eastwood, Wesley Snipes et Nicolas Cage. Lourd !

Braqueurs

1
Un film d’action en direct-to-dvd avec 50 Cent et, comble du cameo, Bruce Willis ? Mais il fallait le dire tout de suite ! Quand les petites stars se prennent pour des grandes et quand les grandes tombent bien bas, cela donne Braqueurs, un thriller banal et sans prétention hélas bouffé par ses guests stars "prestigieuses".

The Expendables 2: nouvelle affiche avec Sylvester Stallone

0
The Expendables 2 dispose d'une nouvelle affiche mettant en scène Sylvester Stallone.