Accueil Tags Europacorp

Tag: europacorp

Test Blu-ray : Taxi 5

0
Déjà ringard l'année de sa sortie, le premier opus de la saga Taxi avait contre toute attente rencontré un immense succès populaire en 1998 (6,5 millions d’entrées) et généré de solides bénéfices pour EuropaCorp. De fait, le film de Gérard Pirès avait ouvert la voie à une franchise en mode « nanar » bien franchouillarde, qui donnerait naissance à un remake US et une série TV avant de s’éteindre de sa belle mort en 2007 avec un quatrième épisode qui tentait de capitaliser sur l’alchimie à l’écran des deux belges frappadingues de Dikkenek, Jean-Luc Couchard et François Damiens (et qui culminerait encore à plus de 4,5 millions d’entrées). Autant donc être clair d’entrée de jeu : contrairement à certains, on ne considère en aucun cas le premier Taxi comme un film « mythique », et on n’entretient pas la plus petite once de nostalgie à son égard. En revanche, on avoue clairement avoir un faible pour les comédies policières et autres buddy movies mettant en scène le contraste entre deux personnalités opposées, à condition bien sûr que le film soit drôle et que les scènes d’action soient correctement filmées – en gros à peu près tout ce que les premiers Taxi n’étaient pas.

Test Blu-ray : Carbone

0
Pour ce film noir aux accents de tragédie familiale, Olivier Marchal, le grand spécialiste du polar en France, s’approprie un faits divers qui s’est déroulé en 2007 : une fraude gigantesque à la TVA. Le réalisateur de 36 quai des Orfèvres dirige son partenaire de Truands, Benoît Magimel, en homme ordinaire poussé par les circonstances à devenir le cerveau d’une magouille de génie. Plus de huit milliards d’euros furent détournés sur toute l’Europe dont plus d’1,5 milliard rien qu’en France. Ce qui commence comme une revanche contre l’État - mais aussi comme une réaction d’orgueil face à un beau-père méprisant - vire au grand banditisme lorsqu’un parrain local est contacté pour financer l’opération. Olivier Marchal précise que les motivations des vrais protagonistes étaient strictement d’ordre criminel et qu’il ne les cautionne pas. Il a néanmoins imaginé des personnages pour lesquels on peut éprouver de l’empathie. Il a entouré son interprète principal Benoît Magimel, qui impose sa présence massive en leader de cette association de malfaiteurs, d’une troupe d’acteurs solides. Dans un rôle secondaire, Michaël Youn s’impose aisément, non pas à renfort d’effets mais par l’extrême minimalisme de son jeu. Diplômé en économie, il maîtrise son jargon et permet au spectateur de ne pas être perdu dans les explications financières ardues. Voix de la raison, lui aussi cède à la pression de l’argent facile.

Test Blu-ray : Coexister

0
De tous les humoristes ayant émergé de l'éphémère expérience du « Jamel Comedy Club », Fabrice Éboué est sans doute celui qui aura le plus marqué le public français : après deux ans passés à la TV aux côtés de Marc-Olivier Fogiel dans un rôle de « sniper » à la Laurent Baffie, il co-réalisera deux films avec son compère Thomas N'Gijol, Case départ et Le crocodile du Botswanga, qui cumuleront à eux deux presque trois millions d'entrées dans les salles en France.

Test Blu-ray : Valérian et la cité des mille planètes

0
La critique a généralement la dent dure avec Luc Besson, et l’échec cuisant de Valérian et la cité des mille planètes au box-office américain (40 millions de recettes pour un budget de presque 200) en a réjoui plus d’un, provoquant un véritable déferlement anti-Besson sur les réseaux sociaux, tout le monde y allant de son petit bashing à l’encontre du réalisateur du Grand bleu et de ses choix de carrière douteux, le cinéaste apparaissant pour beaucoup d’avantage comme un businessman éclairé que comme un véritable « artiste ». Cela dit, on n’a plus entendu personne souligner depuis que ce même Valérian, avec plus de quatre millions d’entrées en France, s’était placé sur la troisième place du podium des plus gros succès en salles pour cette année 2017, et qu’avec 225 millions de dollars de recettes mondiales, le film est finalement parvenu à rentrer dans ses frais, avant même l’exploitation du film en vidéo.

Test Blu-ray : Sous le même toit

0
Film sorti en France au premier semestre 2017, proposant une suite pour le moins tardive à un long-métrage devenu culte, sorti sur les écrans français le 19 juin 1996. Mon intrigue se déroule une vingtaine d'années après la fin du premier film, et propose de découvrir l'évolution de ses personnages principaux, je suis, je suis, je suis... ?

Test Blu-ray : Miss Sloane

0
Dans le marécage de Washington festoient d’innombrables bestioles cupides. Toute tentative de mettre à sec cet environnement malsain, gouverné exclusivement par l’appât du gain, est condamnée à l’échec, surtout quand elle relève de l’hypocrisie suprême, déployée par exemple pendant la campagne de l’actuel occupant de la Maison blanche. Ce n’est pas un seul film, aussi bien intentionné soit-il, qui va y amorcer un changement de philosophie radical. La plus grande faiblesse de Miss Sloane est en effet qu’il prêche aux convertis, en exposant le type d’actions très louches, qui devrait de toute façon nourrir une suspicion permanente à l’égard de la classe politique chez les spectateurs les moins dupes des promesses électorales jamais tenues.

Test Blu-ray : Le transporteur – Héritage

0
Le transporteur - Héritage est le premier épisode d’une « toute nouvelle » franchise censée nous faire oublier la tronche burinée et les costards sur mesure de Jason Statham. En lieu et place du Stath’, on retrouvera donc Ed Skrein, acteur aperçu dans la série Game of thrones

Test Blu-ray : Taken 3

1
Taken 3 s’inscrit donc dans cette veine de films d’action délicieusement putassiers, affichant sans complexe grosses voitures, héros invincible et 100% badass, méchants impitoyables (mafia russe oblige) et flingues à gogo, le tout sur un tempo très soutenu laissant une large place aux scènes d’action. Côté découpage des scènes d’action,

Kevin Costner dans le reboot Jack Ryan et Three Days To...

1
Peu en vue sur le grand écran, Kevin Costner pourrait se payer un rôle dans le reboot de Jack Ryan et dans la production EuropaCorp Three Days To Kill.

Luc Besson réalisera l’adaptation en live action de Valerian

0
Luc Besson dirigera bien l'adaptation de la BD culte Valerian, a confirmé EuropaCorps lors de son bilan financier.

Taken 2 : premières images du film avec Liam Neeson

0
Voici les premières images de Taken 2, réalisé par Olivier Megaton, et mettant en scène Liam Neeson.

Regardez les 5 premières minutes de LockOut avec Guy Pearce

0
Voici les cinq premières minutes du film LockOut, une production de Luc Besson avec Guy Pearce.