Accueil Tags Bette Davis

Tag: Bette Davis

Test Blu-ray : Confession à un cadavre

0
Confession à un cadavre suit - durant une large partie du film du moins - le face à face ambigu entre une gouvernante incarnée par Bette Davis et un horrible petit gamin (William Dix)

Test Blu-ray : Les cadavres ne portent pas de costard

0
Même si leurs noms sont un peu retombés dans l’oubli depuis le tournant de l’an 2000, la collaboration entre Steve Martin (acteur) et Carl Reiner (réalisateur) a véritablement donné naissance à trois chefs d’œuvres de la comédie américaine entre 1979 et 1983 : Un vrai schnock, Les cadavres ne portent pas de costard et L'homme aux deux cerveaux. Trois films absolument indispensables, touchés par la grâce du génie comique, que l’on serait bien en peine de départager tant ils nous proposent de purs moments de rire et d’idées absolument folles. Trois films également trop méconnus de nos jours, et qu’il faudrait de toute urgence remettre sur le devant de la scène, afin que les cinéphiles parmi les plus jeunes d’entre nous puissent, comme leurs aînés, vouer à Steve Martin le culte qu’il mérite.

Test Blu-ray : Trauma

0
Le nom de Dan Curtis est aujourd'hui indissociable de la série TV culte Dark shadows (1966-1971), dont, à vrai dire, le grand public connaît surtout l'adaptation cinématographique réalisée par Tim Burton en 2012. S'il s'était essayé au cinéma en 1970/71 pour livrer deux « suites » informelles à sa création télévisuelle, la carrière de Dan Curtis au cinéma se limite pour ainsi dire quasiment à un seul film : Trauma. Il s'agit d'une adaptation du roman de Robert Marasco « Notre vénérée chérie », sorti en 1973 ; ce livre s'avérerait d'ailleurs une influence assez nette pour le roman de Stephen King « Shining, l'enfant lumière ». Ne vous étonnez donc pas trop si certains éléments narratifs et formels de Trauma vous paraissent entretenir un lien de parenté avec le Shining de Stanley Kubrick : c'est tout à fait normal, il s'agit du petit jeu des influences qui se mordent la queue.

Test Blu-ray : The anniversary

0
The anniversary marque les retrouvailles de la Hammer Films et de l’actrice Bette Davis, quelques années après Confession à un cadavre. Presque entièrement conçu autour de son personnage, le film de Roy Ward Baker permettait à l’actrice, alors âgée de 60 ans, de prêter ses traits à une mère pour le moins agressive et borderline – un personnage de harpie flamboyante dans la droite lignée de ceux qu’elle se plaisait à incarner dans les années 60.

Un vrai schnock honoré par l’AFI : Steve Martin

0
«Je ne mérite pas ce prix, mais je souffre d'arthrite et je ne mérite pas ça non plus». C'est avec ces bons mots de...

Vidéo : 120 ans de cinéma en 4 minutes

0
  Pour célébrer les 120 ans du cinéma, Tandem Entertainment rend hommage à l'expérience de la salle de cinéma en sélectionnant des scènes où les...

Le réveillon de l’impossible !

0
Imaginez, on vous donne la chance de passer le réveillon de la Saint-Sylvestre avec une personnalité du cinéma, vivante ou non, de n'importe quel pays et de n'importe quelle génération...avec qui passeriez-vous ce dîner? Avec qui voulez-vous parler? Et...qu'est-ce que vous pourriez bien leur dire?

L’argent de la vieille

1
Une vieille milliardaire américaine, passionnée de jeux de cartes, défie un couple de romains démunis.

Milliardaire pour un jour

0
Apple Annie, une clocharde qui vend des pommes à Times Square, a réussi a faire élever sa fille loin d'elle, dans un couvent espagnol en lui faisant croire qu'elle était riche. Mais celle ci arrive pour lui présenter son fiancé, Carlos, fils d'un noble d'Espagne. Dave le dandy, malfrat sympathique, lui sauve la mise en la transformant pour quelques jours en dame du monde.