Accueil Tags Arnaud Desplechin

Tag: Arnaud Desplechin

Test DVD : Trois souvenirs de ma jeunesse

0
On trouve dans ce film, en cherchant bien, toutes les qualités et tous les défauts du cinéma de Desplechin. Il y a des scènes entre Paul et Esther qui ont beaucoup de grâce et de sensibilité, il y a des scènes ou des dialogues qui sont totalement grotesques (Un exemple ? La scène qui voit Bob s'embrouiller avec ses parents et finir par quitter le giron familial) et il y a même au moins une scène réunissant Paul, Esther et Jean-Pierre qui réussit à être émouvante tout en étant à la limite du grotesque. Autant dire qu'on passe souvent d'un certain plaisir à une irritation certaine !

Festival de Cabourg 2015 : le palmarès

0
Le 29ème Festival du Film des Journées Romantiques de Cabourg s'est achevé ce dimanche 14 juin. En voici le palmarès complet avec des films...

Prix Jean Vigo, rencontre avec Cantet et Assayas‏

0
En attendant la remise de prix annuelle qui aura lieu cette année le jeudi 4 juin à 19h30 au Centre Pompidou (accès uniquement sur...

Miguel Gomes à la Quinzaine des Réalisateurs 2015

2
Le(s) nouveau(x) long(s)-métrage(s) du réalisateur de Tabou, succès surprise de l'année 2012, rejoi(gnen)t L'Ombre des femmes de Philippe Garrel et Trois souvenirs de ma...

Cannes 2015 : direction Quinzaine pour le nouveau Desplechin

2
Rien n'est immuable, rien n'est tout à fait différent. Le réalisateur Arnaud Desplechin s'est retrouvé dans la compétition officielle du Festival de Cannes à...

Bande-annonce : Trois souvenirs de ma jeunesse

2
Un peu moins de vingt ans après Comment je me suis disputé (ma vie sexuelle), Arnaud Desplechin et Mathieu Amalric retrouvent le personnage de Paul Dedalus pour une histoire antérieure à ce premier opus. C'est suffisamment rare pour être souligné, le concept de suite et encore plus de prequel, est très rare dans le cinéma français, et à plus forte raison dans le cinéma d'auteur.

Jimmy P. (Psychothérapie d’un Indien des Plaines)

0
Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, Jimmy Picard, un Indien Blackfoot ayant combattu en France, est admis à l’hôpital militaire de Topeka, au Kansas, un établissement spécialisé dans les maladies du cerveau. Jimmy Picard souffre de nombreux troubles : vertiges, cécité temporaire, perte d’audition... En l’absence de causes physiologiques, le diagnostic qui s’impose est la schizophrénie. La direction de l’hôpital décide toutefois de prendre l’avis d’un ethnologue et psychanalyste français, spécialiste des cultures amérindiennes, Georges Devereux. JIMMY P. (Psychothérapie d'un Indien des Plaines) est le récit de la rencontre et de l’amitié entre ces deux hommes qui n’auraient jamais dû se rencontrer, et qui n’ont apparemment rien en commun. L’exploration des souvenirs et des rêves de Jimmy est une expérience qu’ils mènent ensemble, avec une complicité grandissante, à la manière d’un couple d’enquêteurs.

Benicio Del Toro au casting de AKA Jimmy Picard

0
Benicio Del Toro a signé pour jouer un Amérindien dans le film AKA Jimmy Picard.