Action Critiques de films Thriller — 02 janvier 2015
Critique : Sin City : j’ai tué pour elle

Sin City : j'ai tué pour elleSin City : j’ai tué pour elle

Etats-Unis, 2014
Titre original : Sin City: A Dame to Kill For
Réalisateur : ,
Scénario : Frank Miller
Acteurs : , ,
Distribution : Metropolitan FilmExport
Durée : 1h42
Genre : Action , Thriller , Drame
Date de sortie : 17 septembre 2014

Note : 4/5

Dix ans après Sin City, Robert Rodriguez et Frank Miller reviennent avec Sin City : j’ai tué pour elle, pour nous livrer la suite des aventures de Marv (Mickey Rourke), Dwight McCarthy (Josh Brolin qui remplace Clive Owen) et Nancy Callahan (Jessica Alba).

Synopsis : Dans une ville où la justice est impuissante, les plus désespérés réclament vengeance, et les criminels les plus impitoyables sont poursuivis par des milices.

Marv se demande comment il a fait pour échouer au milieu d’un tas de cadavres. Johnny, jeune joueur sûr de lui, débarque à Sin City et ose affronter la plus redoutable crapule de la ville, le sénateur Roark. Dwight McCarthy vit son ultime face-à-face avec Ava Lord, la femme de ses rêves, mais aussi de ses cauchemars. De son côté, Nancy Callahan est dévastée par le suicide de John Hartigan qui, par son geste, a cherché à la protéger. Enragée et brisée par le chagrin, elle n’aspire plus qu’à assouvir sa soif de vengeance. Elle pourra compter sur Marv…
Tous vont se retrouver au célèbre Kadie’s Club Pecos de Sin City…

Sin-City-j-ai-tue-pour-elle-l-empire-du-male_article_landscape_pm_v8

Un casting toujours aussi impressionnant

Le premier volet de Sin City avait pour particularité d’allier un casting impressionnant avec une esthétique totalement inédite, un univers unique parfaitement fidèle aux comics book de Frank Miller. Cette suite nous replonge donc dans la ville du vice en suivant les personnages introduits dans le premier épisode. Notons l’arrivée de nouveaux acteurs au casting, la belle Eva Green campe Ava Lord, Josh Brolin remplace Clive Owen dans le rôle de Dwight, enfin on notera l’arrivée remarquée de Joseph Gordon-Levitt dans le rôle de Johnny, un joueur chanceux et arrogant…

349530.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Une beauté formelle sidérante

Coté graphisme, la grande force de Sin City, pas de déception. L’esthétique ultra travaillée du premier volet est toujours présente. Mélant noir et blanc, quelques tons de couleurs par ci par là, le tout tourné à 95% en image de synthèse, l’oeuvre est d’une beauté formelle sidérante. L’histoire est scindée en plusieurs chapitres centrés tour à tour sur un personnage, et s’entrecoupent par moment, en particulier au Kadie’s Bar, lieu de débauche semblant être le centre de cet univers fictif. C’est démesuré, irréaliste, voir parfois grand-guignolesque mais c’est ce que l’on attend de Sin City. Les scènes s’enchainent et entre la beauté graphique et les histoires qui s’entremêlent, on ne voit pas le temps passer.

Conclusion

Sin City : J’ai tué pour elle est une suite séduisante et un bel hommage à l’oeuvre de Miller. Violent, charmeur, sexy et cynique, on redemande des films aux univers aussi uniques.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=FD1w4ZDeUF0[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Julien

Cet article a été rédigé par Julien Mathon, fondateur et rédacteur du site Critique Film. Lire tous ses articles