Blu-ray, DVD, livres Livres — 19 juin 2017
Revue de presse cinéma : Juin 2017 – Bong & Malick

Double ration de Malick ce mois-ci en couverture des magazines ciné, entre deux de ses films (le décevant Voyage of time en mai, Song to song en juillet). Cependant, l’ombre de Bong Joon-ho plane elle aussi sur l’actualité de ce mois de juin …

n°51

Après une parenthèse cannoise, le revient  sa formule classique. Comme expliqué en intro, c’est ce cher Terrence Malick qui est en couverture, à l’occasion d’un dossier qui explore son rapport au Texas et à la musique, mais aussi sa manière de travailler ou encore ses projets inachevés (quel grand cinéaste n’a pas son ou ses films maudits ?). Mais c’est aussi Bong Joon-ho qui aurait pu apparaître en covuerture ce mois-ci : en plus d’une interview – Okja sort dans quelques jours ! -, son bras droit, Dooho Choi, nous parle du cinéaste (qui était déjà considéré comme un maître à la sortie de son école de ciné !), et Hervé Aubron explore le rapport du cinéaste coréen à Steven Spielberg. On retrouve aussi, entres autres, des retours sur quelques films cannois (Une femme douceNothingwoodle vénérable W) ou encore un entretien avec Judd Appatow à l’occasion de la sortie de son livre Mes héros comiques.

Cinema Teaser n°65

Au débat sur la question : « un film sans sortie cinéma est-il toujours un film ? », Cinema Teaser a tranché : « un grand film reste un grand film, peu importe l’écran sur lequel on le regarde ». Plusieurs pages sont ainsi consacré au  très bon dernier film de Bong Joon-ho, et dans la lignée de la question précédente, on retrouve une vingtaine de pages sur Cannes 2017, et une interview croisée avec les distributeurs de The Jane doe identity et The last girl, qui détaille en quoi sortir un film de genre au cinéma en France est une entreprise difficile. Cinema Teaser consacre aussi plusieurs pages à une question ô combien importante : la place des femmes derrière la caméra, place où la parité n’a pas forcément lieue; des monteuses et des chefs opératrices vont ainsi raconter leurs expérience au quotidien. Le numéro de ce mois-ci est donc intrinsèquement lié à des questions actuelles !

n°676

Natalie Portman est donc en couverture du Positif du mois, étant donné qu’avec Michael Fassbender, Rooney Mara, Ryan Gosling, et Christian Bale, elle sera à l’affiche de Song to song. Les deux autres films mis en avant ce mois-ci sont Visages Villages, d’Agnès Varda, et L’amant Double, le dernier François Ozon, qui n’a pas été au goût de tous sur la croisette, mais a été autant apprécié par Positif que par notre rédacteur qui s’est occupé de la critique sur le site. Le gros dossier du mois est lui consacré à « la nature dans le cinéma contemporain », vaste sujet, qui se concentre sur son utilisation dans les films de quelques cinéastes : Jane Campion, John Boorman, Bruno Dumont ou encore … Terrence Malick, bien sûr !

 

Mais aussi : à l’heure où nous écrivons ces lignes, nous n’avons pas eu le temps de feuilleter les deux magazines suivants, qui ont pourtant l’air d’avoir un contenu très intéressant ! Les n°734 reviennent ainsi sur Cannes en consacrant leur couverture à un petit film un peu oublié de la compétition (mais que nous avons plutôt aimé) : Good Time des frères Safdie, dans lequel on retrouve un Robert Pattinson méconnaissable. L’avant-scène Cinéma n°643, de son côté, consacre le numéro de Juin à Charade de Stanley Donen, dans lequel Cary Grant et audrey Hepburn se partageaient l’affiche sous fond de magot de la Résistance …

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Nicolas Santal

Cet article a été rédigé par Nicolas Santal, rédacteur de Critique-film.fr