Rabbit Hole

4
944
Rabbit Hole

Rabbit Hole avec Nicole KidmanRabbit Hole

USA : 2010
Titre original : Rabbit Hole
Réalisateur : John Cameron Mitchell
Scénario : David Lindsay-Abaire
Acteurs : Nicole Kidman, Aaron Eckhart, Dianne Wiest
Production : Haut et Court
Durée : 1h50
Genre : Drame
Date de sortie : 13 avril 2011

Réalisation : [rating:4.0]
Scénario :      [rating:4.0]
Acteurs :       [rating:4.0]
Musique :      [rating:4.0]
Globale :        [rating:4.0]
[five-star-rating]

Rabbit Hole est le 5ème long-métrage de John Cameron Mitchell sorti en avril 2011. Le réalisateur signe un scénario étonnant par rapport à ses œuvres précédentes plutôt déjantées et axées sur la sexualité. Mais Rabbit Hole est-il pour autant voué à l’ échec ?

Synopsis : Huit mois après la disparition de leur fils, Becca et Howie redonnent peu à peu un sens à leur vie. Howie tente de nouvelles expériences tandis que Becca préfère couper les ponts avec une famille trop envahissante. Contre toute attente, elle se rapproche du jeune homme responsable de la mort de leur enfant. Cette relation étrange va permettre à Becca d’être enfin en paix avec elle-même.

Rabbit Hole

John Cameron Mitchell entreprend le pari risqué de s’attaquer à un long-métrage au sujet douloureux : la perte d’un enfant. Issu d’une pièce de théâtre, le thème était difficile à mettre en scène et peu enclin à attirer les foules. Pour interpréter le couple en deuil, le réalisateur a choisi Nicole Kidman et Aaron Eckhar, un duo plutôt inattendu. Et pourtant, malgré tous les préjugés, John Cameron Mitchell nous a bien surpris là où on ne l’attendait pas.

Il parvient toujours à donner le ton juste et on est loin du film qui essaie à tout prix de nous faire pleurer. Et pourtant, on pleure ! Mais les larmes viennent d’elles-mêmes au moment où on s’y attend le moins, comme si toutes les scènes préparaient un bouillon en nous qui reste libre d’exploser ou non. Kidman et Eckhar y sont pour beaucoup, car le scénario entier repose sur eux. Ce couple étonnant disait-on est une excellente surprise. En plein milieu du film je me suis dit qu’ils formaient un duo incroyable, ils sont beaux, classes, sincères. On sent entre eux beaucoup d’amour ce qui les rend fusionnels, mais ils sont les victimes d’une communication difficile. On savait que Nicole Kidman était une grande actrice, mais Aaron Eckhar est vraiment impressionnant et touchant, notamment dans la scène de la dispute criante de vérité.

Rabbit Hole

Certains reprocheront à Rabbit Hole sa lenteur, même si elle semble nécessaire. Elle accompagne très bien la douce mélancolie et le vide immense que laisse la mort d’un enfant au sein d’un foyer. Le film peut donc sembler baigner dans une sorte de latence, mais on ne s’ennuie pas. En effet, John Cameron Mitchell parvient à exploiter toutes les issues possibles pour rendre son film intéressant : l’absence de relations sexuelles au sein du couple, la thérapie de groupe, les petits secrets de chacun pour s’en sortir, la drogue, l’adultère évoqué… Par dessus tout, le plus intéressant reste le contact entre la mère et la personne qui a accidentellement tué son enfant. Le jeune homme atristé se maudit bien que le couple ne lui en veuille pas. Lors des discussions entre lui et la mère, on sent qu’il est très mal à l’aise, tandis qu’elle semble plus calme face à cette relation. Il aurait aussi été intéressant de plus focaliser l’intrigue sur la vie difficile du jeune homme après l’accident, avec un mort sur la conscience.

Enfin, la réalisation, la mise en scène, les images et la musique sont très soignées. Chaque détail est travaillé et apporte sa pierre à l’édifice.

Résumé :

Rabbit Hole est avant tout un film surprenant (réalisateur, acteurs…) mais un très bon film quand même. Sans jamais tomber dans le ridicule et les larmes superficielles, ce long-métrage nous entraîne dans un scénario triste et bien ficelé, avec un duo d’acteurs formidable.

4 Commentaires

  1. Perso, j’ai pas accroché avec le film. Il ne m’a pas vraiment touché et le duo Kidman-Eckhart n’est pas très crédible. Je pense que c’est un film plutôt pour les nanas.

  2. C’est effectivement un film de nana mais j’ai apprécié l’histoire, même si je me suis ennuyé à plusieurs reprises. Mais il faut laisser au réalisateur qu’il a très bien traité son sujet…

  3. Un film profondément humain et intense. Le sujet est bien traité et bien mis en images. Car c’est ce qui se passe réellement dans la vie. On suit une épreuve tragique que les parents ont beaucoup de mal à surmonter : la perte d’un enfant. Le film obtient de nombreux points positifs car tout d’abord, il évite soigneusement les clichés en faisant part d’humanisme et d’émotion. Puis le pathos est omni-présent (tant mieux !). Le scénario est réaliste et aborde un sujet sensible. La mise en scène peut paraitre lente, mais elle représente le silence afin que les deux personnages principaux se rémémorent les souvenirs de leur fils. Nicole Kidman arrive à nous émouvoir avec sa prestation de mère déchirée qui est inoubliable. Elle n’en fait jamais trop et se contente d’être juste. Pour le second rôle « Aaron Eckhart » s’en sort bien en épaulant sa femme qui souffre tout autant que lui. Il joue dans le bon ton. Cependant, certaines scènes sont répétitives et longues au point de devenir lassantes. Ces scènes dégagent des émotions auxquelles il est difficile de ne pas succomber mais n’ont pas toujours un sens profond.

    Rabbit Hole est un drame touchant et réaliste qui évite les codes du genre et qui arrive à refouler de fortes émotions. Une belle réflexion sur la survie de ceux qui restent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici