Panorama du Cinéma Colombien Paris 2020 : ça commence aujourd’hui

0
365

© 2020 Le Chien qui aboie Tous droits réservés

La Colombie qui fait de l’ombre à l’Allemagne ? D’un point de vue géopolitique, cela n’a pas trop de sens, à moins que le match soit truqué. En termes de festivals parisiens, c’est déjà plus crédible, puisque la 8ème édition du a lieu cette année en parallèle du 25ème Festival du Cinéma Allemand. Elle s’ouvre même ce soir dans la salle, l’Arlequin, où auront lieu les projections germaniques, avant d’élire son quartier habituel un kilomètre plus à l’est au Reflet Médicis. Pendant sept jours jusqu’au lundi 12 octobre inclus, y sera projetée la sélection officielle, comme toujours choisie par l’association Le Chien qui aboie.

La grande célébration du cinéma colombien consiste cette année en quatorze longs-métrages, dont de nombreux documentaires, et dix-neuf courts-métrages en compétition, ainsi qu’une sélection latino-américaine : Focus Venezuela. Après son succès en 2019, la section dédiée au jeune public « Petit Chiot » revient pour une deuxième édition cette année. Enfin, le festival s’ouvre aux œuvres en réalité virtuelle à travers la section « Esquina VR ».

© 2020 Le Chien qui aboie Tous droits réservés

La Compétition des longs-métrages

A Colombian Family (Danemark) de Tanja Wol Sørensen

Los Conductos (France) de Camilo Restrepo, avec Luis Felipe Lozano et Fernando Usaga Higuita (film de clôture)

Ejercicios par la memoria (Colombie) de Hernan Baron

(Colombie) de Andrés Felipe Torres

La Frontera (Colombie) de David David, avec Alejandro Aguilar et Nelson Camayo

Instrucciones de domesticacion (Colombie) de Juan Carlos Arias

Lapü (Colombie) de César Alejandro Jaimes et Juan Pablo Polanco

Luz La Fleur du mal (Colombie) de Juan Diego Escobar Alzate, avec Yuri Vargas et Jim Muñoz

La Niebla de la paz (Colombie) de Joel Stängle

El segundo entierro de Alejandrino (Colombie) de Raul Soto

Suspension (Colombie) de Simon Uribe

Tantas almas (France) de Nicolas Rincon Gille, avec Arley De Jésus et Carvallido Lobo (film d’ouverture)

Ushui La Lune et le tonnerre (Colombie) de Rafael Mojica Gil

La Venganza de Jairo (Colombie) de Simon Hernandez

© 2020 Le Chien qui aboie Tous droits réservés

Section parallèle : Focus Venezuela

El Amparo (Venezuela) de Rober Calzadilla, avec Vicente Quintero et Giovanni Garcia

La Fortaleza (Venezuela) de Jorge Thielen Armand, avec Jorge Roque Thielen et Yoni Naranjo (critique)

© 2020 Le Chien qui aboie Tous droits réservés

La Compétition des courts-métrages

Alguacer de Samuel Moreno

Aqui y alla de Lina Rodriguez

Arde la tierra de Juan Camilo Olmos Feris

Camino en el viento de Sergio Sanchez

Las Cruces de Nicolas Boone

Decir adios de Alejandro Daza

Exodo de Ivan Luna

Las Fauces de Mauricio Maldonado

El Hueso y la bicicleta de Luis Ariel Tovar, Olga Yaneth Bonilla Charry et François Laurent

Limbo de Alexander Fattal

Maracuya de Lorenzo Benavides

Niebla de Julian Arias Garzon

Obatala de Sebastian Wiedemann

Pacifico oscuro de Camila Beltran

Para ver morir una mosca de Diego Felipe Cortés

Rhizoma de Santiago Perez Rodriguez

Sol de llano de Manuela Irene Espitia

Sour Lake de Andrés Davila

Todo lo que flota de Maria Matiz Borda

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici