Oscars 2021 : trois producteurs pour la cérémonie

0
522

On a beau se plaindre en long et en large de la situation des salles de cinéma en France, soit prêtes à rouvrir leurs portes dans moins d’une semaine, soit condamnées à poursuivre le confinement encore pendant un certain temps, la situation est infiniment plus préoccupante aux États-Unis. Face à une épidémie hors de contrôle pour une variété de raisons, l’industrie du cinéma américain ne survit en fait que grâce aux films qui sortent sur les grandes plateformes de vidéo par souscription. De quoi nous laisser présager une liste de nommés à la prochaine cérémonie des trustée par les productions Netflix, Amazon, etc. Au moins, on sait depuis hier qui sera chargé de produire la 93ème soirée des prix majeurs du cinéma américain. La date de cette dernière est pour l’instant toujours fixée au dimanche 25 avril 2021.

Pour la première fois dans l’histoire de l’Académie du cinéma américain, c’est un trio de producteurs qui supervisera cette émission de télévision prestigieuse, suivie chaque année par des dizaines de millions de téléspectateurs. Alors qu’un duo de producteurs avait été nommé à ce poste important depuis la cérémonie de 2009, le plus souvent, c’étaient des hommes seuls et une rare femme, la regrettée Laura Ziskin, qui l’occupaient depuis le milieu des années 1950 et le début de la transmission à la télévision des remises des prix suprêmes d’Hollywood. Une seule fois, en 1985, quatre personnes ont tenté de se mettre d’accord sur la forme à donner à cette émission d’une durée de trois à quatre heures, dont l’ancien président de l’Académie l’acteur Gregory Peck, le président sortant le chef décorateur Gene Allen et le président suivant le réalisateur Robert Wise.


Jesse Collins

Le producteur Jesse Collins a beaucoup d’expérience en termes de cérémonies de prix. Dès le début du siècle, il a ainsi été le producteur d’innombrables soirées des Black Entertainment Television Awards. Depuis 2012, il participe de même activement aux remises des Grammys, dont il a produit les deux dernières en 2019 et 2020. La première lui avait valu une nomination à l’Emmy de la meilleure émission de variété. Pour la télévision américaine, il a été le producteur exécutif d’émissions musicales telles que « Hip Hop Squares », « Nashville Squares » et « American Soul ». Collins est le deuxième producteur afro-américain de la cérémonie des , après Reginald Hudlin (Django Unchained de Quentin Tarantino) qui avait supervisé celle en 2016 aux côtés de David Hill.


Django Unchained © 2012 Andrew Cooper / The Weinstein Company / Columbia Pictures / Sony Pictures Releasing France
Tous droits réservés

La productrice a inscrit son nom au générique de films reconnus par l’Académie du cinéma américain depuis le début des années 1990. Fisher King Le Roi pêcheur de Terry Gilliam, Pulp Fiction, Django Unchained et Les 8 salopards de Quentin Tarantino, Bienvenue à Gattaca de Andrew Niccol, ainsi que Hors d’atteinte et Erin Brockovich Seule contre tous de comptent parmi ses films les plus prestigieux. Elle a également collaboré avec Ben Stiller (Génération 90), Barry Sonnenfeld (Get Shorty), Danny DeVito (Matilda), Richard LaGravenese (D’une vie à l’autre et Écrire pour exister), Milos Forman (Man on the Moon), F. Gary Gray (Be cool) et Oliver Stone (World Trade Center). Récemment, elle a été la productrice exécutive de la mini-série Hulu « Mrs. America » de Anna Boden et Ryan Fleck avec Cate Blanchett.

a été nommée à deux reprises à l’Oscar du Meilleur Film, en 2001 pour Erin Brockovich Seule contre tous et douze ans plus tard pour Django Unchained. Pour les deux mêmes films, elle a également été nommée au prix de son syndicat, la Producers Guild. Sher est la septième femme appelée à produire la cérémonie des , après Lili Fini Zanuck, Laura Ziskin, Jennifer Todd, Donna Gigliotti, Stephanie Allain et Lynette Howell Taylor.


Ocean’s Eleven © 2001 Bob Marshak / Jerry Weintraub Productions / Section Eight / Village Roadshow Pictures /
Warner Bros. France Tous droits réservés

Enfin, le troisième producteur n’est pas des moindres, puisqu’il s’agit du réalisateur et producteur (* 1963). Le grand espoir du cinéma américain indépendant au début de sa carrière grâce à – Palme d’or au Festival de Cannes en 1989 – , Soderbergh a depuis pris grand soin à ne pas se laisser mettre dans des cases. Il alterne ainsi entre des films plutôt expérimentaux, comme King of the Hill, Full frontal, Bubble et Girlfriend Experience, et des succès grand public, tels que Traffic, Ocean’s Eleven et ses deux suites, Contagion, Magic Mike et Ma vie avec Liberace. Soderbergh pourrait même être dans la course aux cette année avec Let Them All Talk, une comédie à la distribution luxueuse (Meryl Streep, Candice Bergen, Dianne Wiest et Lucas Hedges) qui sera disponible à partir de demain pour les spectateurs américains sur la plateforme HBO Max.

En tant que producteur, il a signé responsable entre autres de Pleasantville de Gary Ross, Insomnia de Christopher Nolan, Loin du paradis et I’m not there de Todd Haynes, Good Night and Good Luck de George Clooney, Syriana de Stephen Gaghan, A Scanner Darkly de Richard Linklater, Michael Clayton de Tony Gilroy et We Need to Talk about Kevin de Lynne Ramsay.

a été nommé à trois reprises à l’Oscar, pour le Meilleur scénario original de , ainsi que deux fois la même année – un fait extrêmement rare dans l’Histoire du cinéma – dans la catégorie du Meilleur réalisateur pour Erin Brockovich Seule contre tous et Traffic. Il l’avait gagné pour ce dernier en 2001. Ce qui ne fait curieusement pas de lui le premier réalisateur oscarisé à prendre en charge la cérémonie des , puisqu’il a été précédé par Robert Wise (West Side Story et La Mélodie du bonheur) et William Friedkin (French Connection). Soderbergh est par contre le premier producteur avec une Palme d’or à son palmarès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici