On a marché sur Alpha 46 [Yuri Lennon’s Landing on Alpha 46]

0
497

on-a-marche-sur-alpha-46 AFFICHEOn a marché sur Alpha 46

Allemagne, 2010
Titre original : Yuri Lennon’s Landing on Alpha 46
Réalisateur : Anthony Vouardoux
Scénario : Daniel Young, Anthony Vouardoux
Acteurs : Marc Hosemann, Milton Welsh
Distribution : –
Durée : 0h15
Genre : Fantastique
Date de sortie : 2010

Note : 4/5

Dans le cadre de la 4ème édition du Jour le plus court, découvrez ce court-métrage étonnant et d’une terrible ironie. Un Interstellar en version réduite (ce n’est pas tout à fait exact, mais c’est vendeur…).

on-a-marche-sur-alpha-46 05

Synopsis : Juste après son atterrissage sur Alpha 46, une lune de Jupiter, le cosmonaute Yuri Lennon se retrouvera confronté à un paradoxe extraordinaire.

on-a-marche-sur-alpha-46 04

Un court-métrage riche en IMAGINation

Production allemande tournée en anglais, ce court-métrage est un modèle du genre. Rigueur de la mise en scène de Anthony Vouardoux, qualité de l’écriture par sa montée dramatique, sa capacité à surprendre et une excellente chute. Le jeu de Marc Hosemann en astronaute au nom évocateur de Yuri Lennon (quelle IMAGINation…) est excellent. Tout se joue sur son visage expressif face à l’angoisse d’un atterrissage douloureux, enfermé dans une capsule spatiale étroite. On ne voit l’extérieur que sur le reflet de son casque, laissant à penser que l’histoire va s’orienter dans une direction de manipulation. Mais non, pas d’effet Capricorn One ici, on est bien dans de la science-fiction, et de l’excellente en plus, ce qui n’est pas si courant.

on-a-marche-sur-alpha-46 03

Comédien convaincant dans la partie dramatique, il l’est aussi dans le registre humoristique, notamment dans ses échanges très drôles avec son correspondant de Houston, tout petit vu d’en haut et qui est interprété par un partenaire vocal (Milton Welsh) au ton lui aussi décalé. Son interprétation de « I am a poor lonesome cowboy… » est d’abord un gag et devient une réalité effarante, dans un effet digne du Locataire de Roman Polanski, causé par une perle qui agitait les capteurs terrestres.

on-a-marche-sur-alpha-46 00

Conclusion

Voilà un court-métrage au rythme parfait, qui s’arrête quand il doit s’arrêter et ne souffre d’aucun temps mort. À découvrir là où il sera possible de le voir, notamment pendant les trois jours de projections du Jour le plus court 2014, du vendredi 19 au dimanche 21…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici