Neill Blomkamp et Sigourney Weaver évoquent Alien 5 …

0
85

Neill Blomkamp et Sigourney Weaver

Attention, rien d’officiel encore, mais la participation de à la relecture d’Alien se précise. À l’occasion de la promotion du film Chappie, l’actrice et son réalisateur se sont livrés (avec retenue) sur cet Alien V très attendu.

Rien sur le contenu du film (sinon l’aveu du réalisateur qu’il aime passionnément les deux premiers films) ni aucune officialisation de la présence de Ripley même s’il admet que «Sigourney Weaver EST Alien, elle doit en être» (She IS Alien, she has to be in it).
Les déclarations de la comédienne nommée à l’Oscar de la meilleure actrice pour le volet dirigé par James Cameron (Aliens, le retour) restent volontairement flous : «Je ne vois pas d’autre réalisateur que Neill en qui je pourrais avoir plus confiance pour mener à bien ce projet. C’est un rêve devenu réalité pour moi [NDR: elle évoque à ce moment plutôt l’officialisation du choix de Neill Blomkamp par la Fox pour réaliser le prochain volet d’Alien que sa propre participation]. Ce projet est né de façon très organique [sur le tournage de Chappie], de discussions informelles entre nous sur les films [de la saga Alien] et cela a évolué de façon naturelle. C’est pour moi la meilleure façon de faire un bon film. Ce n’est pas un projet né de la reproduction d’une formule ou de réunions dans un bureau. Neill va imposer sa vision d’Alien et je trouve cela plutôt excitant

Neill Blomkamp et Sigourney Weaver Alien 5
La déclaration de Sigourney Weaver en VO :
«I can’t think of any directors in whose hands I would rather have this project than Neill, it’s just a dream come true for me, it was such an organic process of just chatting about the movies and it grew so organically. That is the way, I think, a good film is made. It is not manufactured or a formula or focus groups. It’s going to be Neill’s Alien and I am very excited about that
Neill Blomkamp vient de diriger l’actrice dans l’excellent film de science-fiction Chappie.

L’histoire d’un androïde policier qui s’humanise grâce au travail d’un apprenti savant. Mâtiné de E.T., Pinocchio ou Frankenstein selon les goûts et évidemment de Robocop, ce troisième long-métrage de Neill Blomkamp après District 9 et Elysium est certainement son plus abouti et son plus touchant grâce notamment à une galerie de personnages très réussis, autant les positifs, les négatifs que ceux qui se situent entre les deux..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici