Critique : Max et les Maximonstres

0
101
Max et les Maximonstres, Carol

Max et les Maximonstres affiche

USA : 2009
Titre original : Where the Wild Things Are
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , Katherine Keener, Mark Ruffalo
Production : Warner Bros France
Durée : 1H42
Genre : Fantastique
Date de sortie : 16 décembre 2009

3,5/5

Max et les Maximonstres est l’adaptation d’un célèbre album illustré de Maurice Sendak. Le film est sorti en 2009, réalisé par le talentueux Spike Jonze. Il s’agit d’un conte qui, contrairement à ce que l’on pense, n’est pas pour les enfants, mais basé sur l’enfance et visant un public adulte. Alors le film a t-il réussi à retranscrire la magie de l’album ?

Synopsis : Max, un garçon sensible et exubérant qui se sent incompris chez lui, s’évade là où se trouvent les maximonstres. Il atterrit sur une île où il rencontre de mystérieuses et étranges créatures, aux émotions sauvages et aux actions imprévisibles. Les maximonstres attendent désespérément un leader pour les guider, et Max rêve d’un royaume sur lequel régner. Lorsque Max est couronné roi, il promet de créer un monde où chacun trouvera le bonheur. Max découvre vite toutefois que régner sur un royaume n’est pas chose aisée et que ses relations avec les autres sont plus compliquées qu’il ne l’imaginait au départ… (Allociné)

Max et les Maximonstres, Carol

Max et les Maximonstres n’est pas un film grand public, il s’adresse à tous ceux qui cherchent à retrouver un peu de la magie de leur enfance. Il faut bien admettre que l’environnement est travaillé et on arrive sans trop de mal à entrer dans cet univers fantastique. Le problème réside dans la lenteur des passages et surtout d’une intrigue qui ne parvient guère à nous maintenir en haleine. Résultat, on passe par des scènes très réussies qui nous enchantent puis soudainement à d’autres passages bien plus ennuyants qui auraient mérité plus de travail.

Spike Jonze, le réalisateur, a mis près de 4 ans à tourner le film. On se rend bien compte qu’il s’agit d’un travail colossale et de longue haleine. Les décors et paysages tournés en Australie sont grandioses et le rendu des monstres incroyable, grâce à un mixe entre marionnettes et images de synthèse. Des monstres très réalistes sans utilisation d’image 3d à profusion, on ne peut qu’apprécier ses bouilles poilues et imposantes. Fascinant.

Le scénario quant à lui est le véritable point fort du film. L’œuvre de Maurice Sendak est profonde et les personnalités des personnages déroutantes. Une poésie sur l’enfance, les sentiments et la découverte des autres à travers soi. Une immersion dans la vision d’un gamin. En regardant le film tout cela peut sembler évident, mais il s’agit en fait d’une véritable prouesse. Les monstres tous très différents sont au départ horribles puis deviennent petit à petit attachants. On passe ainsi par tous les sentiments.

Max et les Maximonstres

Max Records, l’interprète du héros Max, réussit une performance saisissante. Un garçon que l’on suit durant 1h42 et qui traverse tout un panel de sentiments. Il parvient à capter l’attention du spectateur et la conserve tout au long de l’œuvre. Carol le copain monstre de Max est surprenant. Sa personnalité est difficile à cerner, il passe tour à tour d’un être gentil et attentionné à un monstre terrifiant qui veut manger son ami. On ne saura jamais sur quel pied danser, c’est plutôt jouissif.

Résumé :

Max et les Maximonstres est une belle œuvre qui malheureusement aura du mal à trouver son public. On regrettera des passages à vides et un manque d’intrigue mais l’essentiel du film est exaltant et Spike Jonze nous offre un film auquel on ne s’attendait pas. Un mélange de magie de l’enfance et de mélancolie qu’on visionne avec enchantement.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=6FCsSRkKGBg[/youtube]

Regarder Max et les Maximonstres en streaming avec Megavideo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici