Lovely Bones – Peter Jackson

2
1438
Lovely bones

Scénario : 3/5
Réalisation : 5/5
Acteur : 5/5
Musique : 3/5

Habitué aux films d’horreur classés nanars de Peter Jackson (Braindead, Bade Taste), dont je suis un grand fan, la trilogie du Seigneur des anneaux m’avait déjà troublé… Quel virage pris par le réalisateur néo-zélandais. Mais il a su changer de registre avec brio. Alors quand j’ai appris qu’il se lançait dans un drame fantastique, je me suis posé des questions. Mais n’est ce pas en tentant de nouvelles expériences que l’on reconnaît vraiment la qualité d’un réalisateur.

Synopsis :
L’histoire d’une jeune fille assassinée qui, depuis l’au-delà, observe sa famille sous le choc de sa disparition et surveille son meurtrier, ainsi que la progression de l’enquête… (Allociné)

Lovely bones
Lovely bones n’est pas suffisamment bien classé d’après moi. Il ne s’agit pas d’un drame mais plutôt d’un film poétique. Le scénario est très bon, mais le film sort du lot grâce à une réalisation irréprochable. La première partie, assez longue mais nécessaire, plonge le spectateur dans une petite ville américaine typique. On y suit l’histoire d’une famille un peu trop idéale, mais malgré tout très attachante.

Puis arrive l’horreur : le meurtre de la jeune fille, l’une des meilleures scènes du film. L’angoisse créée est à son apogée, au point de mettre le spéctateur mal à l’aise. On se sent gêné par cette scène, on veut qu’elle s’arrête, on espère qu’elle s’échappe… C’est interminable, c’est dur. Un panel de sentiments nous traversent. C’est de loin la scène la plus réussie de Lovely Bones.

Vient ensuite la deuxième partie, qui apparaît comme un second film. On pénètre dans un monde imaginaire, le paradis, l’au-delà, appelez ça comme il vous plaira. On assiste à des passages incroyablement beaux. Peter Jackson utilise les technologies actuelles du cinéma de la meilleure façon qui soit, afin de produire des images incroyables. Le spectateur a le souffle coupé devant ces images si belles, il cherche l’erreur, le défaut, mais rien. Tout est calibré et le rendu est impressionnant.

Au final on sort de la salle l’esprit ailleurs, puisqu’on est encore dans le film. Le retour sur terre est difficile, tant le film nous transporte dans une poésie visuelle. C’est avec tristesse et mélancolie que l’on quitte la salle, et ces sentiments nous hantent quelques jours après encore. Un film excellent qui nous fait penser que le cinéma est bien le seul art à retranscrire autant de sensations.

Peter Jackson à réussi son projet : un film incroyable autant qu’il est inclassable. Il prouve qu’il est doué pour la réalisation et que son talent pour les films fantastique peut être utilisé pour d’autres genres cinématographiques. L’actrice principale Saoirse Ronan, encore toute jeune, semble très douée et parait prometteuse. Dans son rôle Marc Wahlberg est très juste. Le scénario quant à lui est bien ficelé, mis à part une fin un peu brouillon, dans laquelle on ne sait pas quand le final arrive. Le dénouement est surréaliste, un peu trop moralisateur à mon goût.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=pahMSy2PByM[/youtube]

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici