http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
News — 21 mars 2019
Lola German Film Awards 2019 : les nominations
© Deutsche Filmakademie Tous droits réservés

Puisque les Allemands ne font rien comme tout le monde, c’est seulement hier que les nominations pour la 69ème cérémonie des ont été annoncées. La soirée festive du cinéma allemand, à peu près équivalente à celle des César en France, aura lieu le vendredi 3 mai à Berlin. D’ici là, les environ deux mille membres de l’Académie du cinéma allemand voteront pour les lauréats, à partir de ces nominations qui avaient été déterminées, selon le corps de métier des professionnels du cinéma allemand, à partir d’une présélection opérée par des commissions distinctes.

Contrairement à d’autres prix nationaux de cinéma en Europe, les Lolas ont un attrait financier direct, puisqu’ils sont dotés d’une somme de près de trois millions d’euros par la secrétaire d’état à la culture et aux médias d’Allemagne. Le lauréat du Meilleur Film recevra par exemple 500 000 € et tous les nommés dans la catégorie reine une prime de 250 000 €, les Meilleurs acteurs et au demeurant la plupart des autres heureux élus respectivement 10 000 € et ainsi de suite. Seuls le prix honorifique et le prix du plus grand succès au box-office allemand d’une production locale – vous voyez, les Français ne sont pas les seuls à avoir eu cette idée de génie … – n’impliquent aucune récompense monétaire. Le champion commercial s’en remettra sans aucun doute puisque celui de l’année 2018, Der Junge muss an die frische Luft de , réalisatrice connue surtout en France pour son drame colonial oscarisé en 2003 Nowhere in Africa, a attiré près de trois millions et demi de spectateurs dans les salles obscures d’outre-Rhin.

© Sophie Dulac Distribution Tous droits réservés

Meilleur Film

25 km/h de Markus Goller, sans date de sortie en France

Gundermann de , sans date de sortie en France

Der Junge muss an die frische Luft de Caroline Link, sans date de sortie en France

Das schönste Mädchen der Welt de Aron Lehmann, sans date de sortie en France

Styx de , sortie française le 27 mars

de Christian Petzold


Meilleur réalisateur

Andreas Dresen pour Gundermann, sans date de sortie en France

Wolfgang Fischer pour Styx, sortie française le 27 mars

Caroline Link pour Der Junge muss an die frische Luft, sans date de sortie en France


Meilleure actrice

dans Das schönste Paar, sans date de sortie en France

dans Comme si de rien n’était, sortie française le 3 avril

Susanne Wolff dans Styx, sortie française le 27 mars


Meilleur acteur

dans Atlas, sans date de sortie en France

dans Der goldene Handschuh, sans date de sortie en France

dans Gundermann, sans date de sortie en France

Comme si de rien n’était © 2018 Wild Bunch Tous droits réservés

Meilleure actrice dans un second rôle

Luise Heyer dans Der Junge muss an die frische Luft, sans date de sortie en France

Margarethe Tiesel dans Der goldene Handschuh, sans date de sortie en France

Eva Weißenborn dans Gundermann, sans date de sortie en France


Meilleur acteur dans un second rôle

Alexander Fehling dans Das Ende der Wahrheit, sans date de sortie en France

Oliver Masucci dans Werk ohne Autor, sans date de sortie en France

Martin Wuttke dans Glück ist was für Weicheier, sans date de sortie en France


Meilleur scénario

Atlas par David Nawrath et Paul Salisbury, sans date de sortie en France

Gundermann par Laila Stieler, sans date de sortie en France

Der Junge muss an die frische Luft par Ruth Toma, sans date de sortie en France

Das schönste Mädchen der Welt par Lars Kraume, Aron Lehmann et Judy Horney, sans date de sortie en France


Meilleur Documentaire

Elternschule de Ralf Bücheler et Jörg Adolph, sans date de sortie en France

Hi A.I. de Isa Willinger, sans date de sortie en France

Of Fathers and Sons de Talal Derki, sans date de sortie en France

Transit © Schramm Film / Les Films du Losange Tous droits réservés

Meilleure photo

Gundermann – Andreas Höfer, sans date de sortie en France

Der Junge muss an die frische Luft – Judith Kaufmann, sans date de sortie en France

Nur eine Frau – Judith Kaufmann, sans date de sortie en France

Styx – Benedict Neuenfels, sortie française le 27 mars

Vom Lokführer der die Liebe sucht – Felix Leiberg, sans date de sortie en France


Meilleur montage

Gundermann – Jörg Hauschild, sans date de sortie en France

Of Fathers and sons – Anne Fabini, sans date de sortie en France

Das schönste Mädchen der Welt – Ana de Mier y Ortuño, sans date de sortie en France

Styx – Monika Willi, sortie française le 27 mars


Meilleurs décors

Der goldene Handschuh – Tamo Kunz, sans date de sortie en France

Gundermann – Susanne Hopf, sans date de sortie en France

Jim Knopf und Lukas der Lokomotivführer – Matthias Müsse, sans date de sortie en France


Meilleurs costumes

Der goldene Handschuh – Katrin Aschendorf, sans date de sortie en France

Gundermann – Susanne Hopf, sans date de sortie en France

Trautmann – Anke Winkler, sans date de sortie en France

© Marco Nagel / ARP Sélection Tous droits réservés

Meilleure musique

Trautmann – Gerd Baumann, sans date de sortie en France

Le Vent de la liberté – Ralf Wengenmayr et Marvin Miller, sortie française le 10 avril

Wackersdorf – Hochzeitskapelle, sans date de sortie en France


Meilleur son

Styx – Andreas Turnwald, Uwe Dresch, Andre Zimmermann et Tobias Fleig, sortie française le 27 mars

Transit – Dominik Schleier, Christian Conrad, Martin Steyer, Andreas Mücke-Niesytka

Le Vent de la liberté – Roland Winke, Christian Bischoff et Chrissy Rebay, sortie française le 10 avril


Meilleur maquillage

Eleanor & Colette – Birger Laube et Heike Merker, sans date de sortie en France

Der goldene Handschuh – Maike Heinlein, Daniel Schröder et Lisa Edelmann, sans date de sortie en France

Gundermann – Grit Kosse et Ute Spikermann, sans date de sortie en France


Meilleur Film pour enfants

Jim Knopf und Lukas der Lokomotivführer de Dennis Gansel, sans date de sortie en France

Rocca Verändert die Welt de Katja Benrath, sans date de sortie en France

© Börres Weiffenbach / Deutsche Filmakademie Tous droits réservés

Comme déjà annoncé le 6 mars, c’est la réalisatrice allemande (* 1942) qui recevra le prix honorifique de l’Académie du cinéma allemand pour l’ensemble de son œuvre. Initialement actrice chez Volker Schlöndorff (Baal et Le Coup de grâce) et Rainer Werner Fassbinder (Les Dieux de la peste et Prenez garde à la sainte putain), von Trotta avait co-réalisé son premier film aux côtés de Schlöndorff en 1975 : L’Honneur perdu de Katharina Blum. Par la suite, elle avait réalisé, seule, des films aussi marquants du cinéma allemand que Les Années de plomb – Lion d’or au Festival de Venise en 1981 – et Rosa Luxemburg, ainsi que plus récemment Rosenstrasse et Hannah Arendt. Son documentaire sur Ingmar Bergman, A la recherche de Ingmar Bergman, a été éclipsé quelque peu l’année dernière par l’autre regard sur le travail du réalisateur suédois Bergman Une année dans une vie de Jane Magnusson. Ses confrères de l’Académie du cinéma allemand l’avaient nommée à quatre reprises, pour ses collaborations avec Volker Schlöndorff respectivement en tant que Meilleure actrice dans un second rôle dans Der plötzliche Reichtum der armen Leute von Kombach et comme Meilleure actrice dans Strohfeuer, comme Meilleure réalisatrice pour Rosa Luxemburg et Hannah Arendt, ainsi que pour le scénario de ce dernier.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles