Les sorties du 5 octobre 2016

0
127

deadslowahead

Cette semaine, c’est la fête du documentaire ! Ce genre, injustement vilipendé par les uns, fiévreusement recherché par les autres, a été plutôt discret ces derniers temps, les nouvelles frasques de Michael Moore et l’Ours d’or italien mis à part. En ce premier mercredi du mois d’octobre – attention à vos oreilles lors de l’essai traditionnel des sirènes tout à l’heure, à midi ! – les distributeurs semblent pourtant s’être donné rendez-vous pour nous présenter une sélection assez éclectique de ces tranches de vie sublimées par le prisme du cinéma. Il y a la vision poétique des cargos dans de Mauro Herce, une pépite de poésie filmique que l’on vous recommande chaudement si les beaux plans contemplatifs vous subjuguent, et le conte humanitaire profondément inspirant des Pépites de Xavier De Lauzanne. Puis, si le cœur vous dit plutôt d’exprimer un certain engagement citoyen par le biais de l’achat de votre place de cinéma, de Yohan Laffort et Vino veritas de Pascal Obadia sont faits pour vous. Et ce ne sont là que les exemples les plus prestigieux et accessibles d’une sélection hebdomadaire pour une fois très riche en documentaires !

cielattendra

Sinon, parmi les films de fiction, chaque membre de notre rédaction a visiblement son favori : ce serait le (grand ?) retour de Tim Burton pour Atlantide, un film français qui colle de très près à l’actualité pour Jean-Jacques et pour moi, outre le documentaire espagnol déjà cité, le premier film de Sacha Wolff ne m’a pas déplu. L’événement cinématographique de la semaine est par contre le nouveau film de l’immense Alejandro Jodorowsky, Poesia sin fin ! Nous étions tombés sous le charme du style sauvagement poétique du réalisateur lors de la reprise de deux de ses chefs-d’œuvre, El topo et La Montagne sacrée, il y a dix ans. Son nouveau film paraît être au moins investi de la même grâce, mêlée à une folie créatrice unique. Enfin, un cinéaste plus mesuré dans ses moyens formels, quoique pas nécessairement moins iconoclaste dans ses propos, fait également son retour cette semaine, beaucoup moins rare celui-là puisque ses films sortent et ressortent avec une certaine régularité : Paul Vecchiali et son Cancre.

chouf

Si votre emploi du temps de séances de cinéma n’est pas déjà suffisamment rempli avec toutes ces recommandations, le nouveau film de Karim Dridi, , semble valoir le détour avec sa plongée vertigineuse dans les cités marseillaises. Ce qui n’est pas le cas, a priori, pour les deux mastodontes sentimentaux de la semaine. Côté comédie, les troisièmes aventures de Bridget Jones avec une toute nouvelle Renée Zellweger sentent forcément le réchauffé, tandis que côté drame, de Derek Cianfrance est le genre de film dégoulinant de tourments du cœur qui nous laisse généralement indifférent. Pour les vrais, les grands sentiments mélodramatiques, faites plutôt un tour du côté de Douglas Sirk, infaillible dans ce domaine, dont Mirage pour la vie ressort une énième fois. Plus rare et plus dur est le lauréat argentin de l’Oscar du Meilleur Film étranger en 1986, de Luis Puenzo. A noter que l’on connaîtra dans très peu de temps la liste officielle des candidats à cette catégorie prestigieuse pour 2016, qui devrait comprendre plus de 80 titres ! Espérons que Elle de Paul Verhoeven saura trouver sa place parmi les cinq finalistes annoncés en janvier prochain !


de Sharon Maguire (Royaume-Uni, Comédie, 2h02) avec Renée Zellweger, Colin Firth et Patrick Dempsey

Le Cancre de Paul Vecchiali (France, Drame, 1h56) avec Pascal Cervo, Paul Vecchiali et Annie Cordy

https://youtu.be/1BEQshklE_Y

Chouf de Karim Dridi (France, Drame, 1h48, distribué sur 134 copies) avec Sofian Khammes, Foued Nabba et Zine Darar

de Marie-Castille Mention-Schaar (France, Drame, 1h44, distribué sur 123 copies) avec Noémie Merlant, Naomi Amarger et Sandrine Bonnaire (critique)

Dead slow ahead de Mauro Herce (Espagne, Documentaire, 1h14) (critique)

de Fede Alvarez (Etats-Unis, Thriller, 1h28) avec Stephen Lang, Jane Levy et Dylan Minnette

Mercenaire de Sacha Wolff (France, Drame, 1h43, distribué sur 65 copies) avec Toki Pilioko, Iliana Zabeth et Laurent Pakihivatau (critique)

de Tim Burton (Etats-Unis, Fantastique, 2h07) avec Eva Green, Samuel L. Jackson et Asa Butterfield (critique)

Les Pépites de Xavier De Lauzanne (France, Documentaire, 1h28, distribué sur 82 copies)

La Philo vagabonde de Yohan Laffort (France, Documentaire, 1h38)

Poesia sin fin de Alejandro Jodorowsky (Chili, Fantastique, 2h08, distribué sur 43 copies) avec Adan Jodorowsky, Brontis Jodorowsky et Pamela Flores

de Chris Prescott et Paul Diffley (Royaume-Uni, Documentaire, 0h54, distribué sur 5 copies)

de Aris Chatzistefanou et Aris Triandafyllou (Grèce, Documentaire, 1h20, distribué sur 9 copies)

Vino veritas de Pascal Obadia (France, Documentaire, 1h22)

Une vie entre deux océans de Derek Cianfrance (Etats-Unis, Drame, 2h13, distribué sur 211 copies) avec Michael Fassbender, Alicia Vikander et Rachel Weisz

Reprises

 

L’Histoire officielle (1984) de Luis Puenzo (Argentine, Drame historique, 1h52, distribué sur 10 copies) avec Hector Alterio, Norma Aleandro et Hugo Arana

(1958) de Douglas Sirk (Etats-Unis, Mélodrame, 2h05, distribué sur 5 copies) avec Lana Turner, John Gavin et Sandra Dee

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici