Les sorties du 4 octobre 2017

0
497

Cette semaine, vous aurez l’occasion d’assister à rien de moins qu’un duel au sommet entre les deux mastodontes économiques qui se livrent depuis toujours un combat sans merci pour attirer la faveur des spectateurs français. Car pour une fois, et le cinéma hollywoodien, et son pendant français ont fait l’effort de mettre deux films joliment représentatifs de ce qu’ils font de mieux dans les starting-blocks. Côté américain, cela se traduit par Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve, le remake du film de genre mythique signé il y a trente-cinq ans par Ridley Scott, avec peu de fortune au box-office à l’époque mais largement réhabilité depuis, qui paraît être à la hauteur des attentes que l’on peut avoir de nos jours en termes d’œuvre de science-fiction ambitieuse. Et côté français, le duo quasiment infaillible formé depuis douze ans et désormais six films par Eric Toledano et Olivier Nakache nous séduit grâce au bordel gentiment consensuel qui se déclenche pendant la réception de mariage dans Le Sens de la fête.

Or, autant ces deux films donnent indubitablement envie d’être vus sur grand écran, autant ils n’ont certainement pas besoin de notre modeste coup de pouce pour se frayer leur chemin dans le cœur des spectateurs, en France et dans le monde, puisque le genre de comédie de C’est la vie, comme Le Sens de la fête s’appellera à l’étranger, s’exporte habituellement très bien. Nos deux coups de cœur de la semaine visent sensiblement moins le besoin légitime d’évasion : Latifa Le Cœur au combat est un documentaire poignant sur la lutte au quotidien d’une femme, qui a perdu son fils dans un attentat terroriste, et qui sillonne dès lors les banlieues pour prêcher l’espoir et la tolérance, alors que le film d’animation pour adultes Téhéran tabou de Ali Soozandeh dresse le portrait des nombreuses contradictions avec lesquelles les Iraniens doivent vivre tant bien que mal aujourd’hui. Enfin, puisque les nouveaux films des réalisateurs Stephen Frears et Michael Haneke a priori en petite forme nous laissent plutôt circonspects – bien que ces œuvres mal aimées en révèlent parfois plus sur les cinéastes de renom que leurs chefs-d’œuvre unanimement loués – nous préférons attirer votre attention sur l’étrange et fascinant Va Toto de Pierre Creton, ainsi que sur le documentaire militant Des clics de conscience de Jonathan Attias et Alexandre Lumbroso.

Trois films au programme des ressorties en ce premier mercredi du mois d’octobre et pas des moindres ! Le cycle du Free Cinema britannique, entamé il y a deux semaines par La Solitude du coureur de fond de Tony Richardson, continue avec un film emblématique de cette période agitée, Samedi soir et dimanche matin de Karel Reisz, qui avait révélé Albert Finney, avant de se terminer dans deux semaines supplémentaires par un autre film de Tony Richardson, Un goût de miel. De même, la rétrospective officieuse des films du maître du cinéma russe Andreï Tarkovski se poursuit avec le lugubre Nostalghia. Et enfin, Jean-Luc Godard, déjà très présent sur les écrans par le biais du Redoutable et des ressorties que le film de Michel Hazanavicius a suscitées, a droit à la sortie d’un film inédit des années 1980, le typiquement godardien Grandeur et décadence d’un petit commerce de cinéma. Tout un programme !


Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve (Etats-Unis, Science-fiction, 2h32) avec Ryan Gosling, Harrison Ford et Jared Leto

Ca parle d’amour de Joseph Truflandier (France, Documentaire, 1h11)

https://youtu.be/LUbmGxSM4gk

Capitaine Superslip de David Soren (Etats-Unis, Animation, 1h29)

Confident royal de Stephen Frears (Royaume-Uni, Drame historique, 1h51) avec Judi Dench, Ali Fazal et Michael Gambon (critique)

Dans la forêt enchantée de Oukybouky de Rasmus Sivertsen (Norvège, Animation, 1h12)

Des clics de conscience de Jonathan Attias et Alexandre Lumbroso (France, Documentaire, 1h18)

Fantasmes et fantômes de Noël Herpe (France, Comédie dramatique, 1h17) avec Noël Herpe, Arthur Dreyfus et Sylvie Robic

Happy end de Michael Haneke (France, Drame, 1h47) avec Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant et Mathieu Kassovitz

Latifa Le Cœur au combat de Olivier Peyon et Cyril Brody (France, Documentaire, 1h37)

Le Sens de la fête de Eric Toledano et Olivier Nakache (France, Comédie, 1h55) avec Jean-Pierre Bacri, Gilles Lellouche et Jean-Paul Rouve

Téhéran tabou de Ali Soozandeh (Allemagne, Animation, 1h36)

Va Toto de Pierre Creton (France, Comédie dramatique, 1h34) avec Ghislaine Paul-Cavallier, Raymonde Leroux et Pierre Creton

Vienne avant la nuit de Robert Bober (Autriche, Documentaire, 1h20)

https://youtu.be/wkXOTr9Vfac

Reprises

Grandeur et décadence d’un petit commerce de cinéma (1986) de Jean-Luc Godard (France, Comédie, 1h32) avec Jean-Pierre Léaud, Marie Valera et Jean-Pierre Mocky

Nostalghia (1983) de Andreï Tarkovski (Russie, Drame, 2h06) avec Oleg Yankovskiy, Erland Josephson et Domiziana Giordano

Samedi soir et dimanche matin (1960) de Karel Reisz (Royaume-Uni, Drame, 1h29) avec Albert Finney, Shirley Anne Field et Rachel Roberts

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici