Les sorties du 25 février 2015

0
120

Bon timing : , le lauréat de l’Oscar du meilleur film 2015, sort quelques jours à peine après son triomphe et bonne nouvelle, c’est un film différent du profil type de cette cérémonie de récompenses avec le rôle le plus marquant de Michael Keaton, hélas privé lui-même de l’Oscar du meilleur acteur. de Joseph Morder sera-il le Midnight in Paris français ? Le réalisateur nous plonge dans un Paris fantasmé et met sur le devant de la scène un couple d’acteurs exceptionnels, Andy Gillet et Alexandra Stewart dans un Paris sublimé, exclusivement fait de peinture et de carton-pâte. À ne pas manquer non plus le chef d’oeuvre de John Ford, avec un duo parfait (James Stewart en shérif fatigué et cupide et Richard Widmark en Jiminy Criquet qui recherche le meilleur en lui) qui commence sur une demi-heure de bons mots et de joute verbale pour glisser subtilement vers une charge anti-raciste. C’est dans une superbe copie restaurée, un argument qualitatif dont je n’abuse pas, comme peut en témoigner notre cher Tobias qui nous suggère lui la comédie musicale avec Jamie Foxx et Quvenzhané Wallis.

birdman 11

Inupiluk de Sébastien Betbeder est un moyen-métrage, nommé aux derniers César, qui relate la rencontre entre deux Thomas parisiens et deux esquimaux venus du Groenland. Drôle et tendre. Les Chevaliers du Zodiaque – La Légende du Sanctuaire est à réserver strictement aux fans hardcore de ce genre de production, les autres souffriront devant cette bouillie visuelle à la narration trop ramassée. Le langage cru et les personnages tristement réalistes (et antipathiques) de en séduiront certains, en rebuteront d’autres quand de Jean-Jacques Annaud rappelle que le réalisateur de L’Ours n’a pas totalement retrouvé son mojo même s’il a le sens et le goût de la fresque épique et glisse de la satire politique en douce. Enfin, une claque avec de Saverio Costanzo où Adam Driver doit affronter le glissement soudain vers la folie de sa compagne jouée par Alba Rohrwacher. Les deux comédiens ont reçu pour ce film douloureux un double prix d’interprétation mérité à Venise. À ne pas manquer, mais ça secoue un peu quand même…

ph hungry hearts Alba Rohrwacher Adam Driver

Annie de Will Gluck (Etats-Unis, Comédie musicale, 1h57), avec Jamie Foxx, Quvenzhané Wallis, Rose Byrne, Bobby Cannavale, Adewale Akinnuoye-Agbaje, David Zayas, Cameron Diaz, Tracie Thoms, Patricia Clarkson, Mila Kunis et Ashton Kutcher (critique)


A 14 ans de Hélène Zimmer (France, Drame, 1h30), avec Athalia Routier, Galatea Bellugi, Najaa Bensaid, Dinara Droukarova, Olivier Loustau, Delphine Chuillot, Olivier Cruveiller, Francoise Lebrun et Anne Loiret


Birdman d’Alejandro González Iñárritu (Etats-Unis, Comédie, 1h59), avec Michael Keaton, Zach Galifianakis et Edward Norton (critique)


Les Chevaliers du Zodiaque – La Légende du Sanctuaire de Keichi Sato (Japon, Animation, 1h33)


Le Dernier loup de Jean-Jacques Annaud (France-Chine, Aventure, 1h55), avec Feng Shaofeng, Shawn Dou


La Duchesse de Varsovie de Joseph Morder (France, Comédie dramatique, 1h26), avec Alexandra Stewart, Andy Gillet et Rosette (critique)


Hungry Hearts de Saverio Costanzo (Italie, Drame, 1h53), avec Adam Driver, Alba Rohrwacher et Roberta Maxwell


de Sébastien Betbeder (France, Comédie, 1h04), avec Thomas Blanchard et Thomas Scimeca


de Keren Yedaya (Israël, Drame, 1h40), avec Maayan Turjeman, Tzahi Grad et Yaël Abecassis


Projet Almanac de Dean Israelite (Etats-Unis, Science fiction, 1h47), avec Jonny Weston, Sofia Black D’Elia et Michelle DeFraites


de Gabe Polsky (Etats-Unis / Russie, Documentaire, 1h25)


de Daniel Benmayor (Etats-Unis, Action, 1h33), avec Taylor Lautner, Marie Avgeropoulos, Adam Rayner et Rafi Gavron

Les reprises :

Les Deux Cavaliers de John Ford (Etats-Unis, 1961, Western, 1h49), avec Richard Widmark, James Stewart et John McIntire. ATTENTION la bande-annonce ci-dessous est tristement débile, mais c’est tout ce que j’ai trouvé…


de John Waters (Etats-Unis, 1981, Comédie, 1h26) EN ODORAMA, avec Divine et Tab Hunter

de Michael Cacoyannis (Grèce – Grande-Bretagne, 1964, Drame, 2h22), avec Anthony Quinn, Alan Bates et Irène Papas (critique)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici