Les anniversaires de la semaine 14 / 2016

1
210

Voici la liste des personnalités du cinéma qui célébreront un important pendant la semaine à venir, entre le 4 et le 10 avril 2016 :

 

Le mardi 5 avril

RogerCorman

(90 ans) : cette icone du cinéma indépendant américain a produit plus de quatre-cents films et en a réalisé une cinquantaine. Même si la qualité n’était pas toujours au rendez-vous face à la quantité de ses nombreuses productions bon marché, Corman était néanmoins le maître incontesté de la série B pendant au moins un quart de siècle, du milieu des années 1950 à la fin des années ’70, lorsque les blockbusters modernes et la vidéo lui ont volé en quelque sorte son fond de commerce. Parmi ses œuvres les plus réussies citons les films d’épouvante La Chute de la maison Usher, La Chambre des tortures et Le Corbeau, le drame social L’Intrus et le film de gangster Bloody Mama. A travers sa société de production American International Pictures, il a donné leur chance à de nombreux futurs monstres sacrés de Hollywood, comme Francis Ford Coppola, Martin Scorsese, James Cameron, Ron Howard et Jonathan Demme. La communauté hollywoodienne lui a d’une certaine façon renvoyé l’ascenseur en lui décernant un Oscar d’honneur en 2010.

MichaelMoriarty

Michael Moriarty (75 ans) : cet acteur américain avait commencé à s’imposer sur le grand écran à partir des années 1970, grâce à des films comme Le Dernier match de John D. Hancock, La Dernière corvée de Hal Ashby et Les Guerriers de l’enfer de Karel Reisz. En 1978, il avait tenu l’un de ses rôles les plus marquants aux côtés de Meryl Streep dans la mini-série au succès international « Holocauste » de Marvin J. Chomsky, pour lequel il avait gagné le Golden Globe et l’Emmy. Une dizaine d’années plus tard, il avait participé pendant quatre saisons à la série à succès « New York – Police judiciaire ». Au cinéma, on a également pu le voir dans Pale Rider Le Cavalier solitaire de Clint Eastwood, A l’épreuve du feu de Edward Zwick et Le Masque de l’araignée de Lee Tamahori.

AndreaArnold

(55 ans) : la réalisatrice anglaise a réalisé pour l’instant trois longs-métrages, Red road, Fish tank et Les Hauts de Hurlevent. Avant de remporter deux Prix du jury consécutifs au Festival de Cannes en 2006 et 2009, elle avait déjà gagné l’Oscar du Meilleur Court-métrage pour Wasp en 2005. Son nouveau film American honey avec Shia LaBeouf devrait sortir prochainement.


 

Le mercredi 6 avril

HansWGeissendoerfer

(75 ans) : des trois carrières de ce réalisateur, scénariste et producteur allemand, seule la plus récente a eu un impact indirect en France. Geissendörfer met pourtant en scène des films engagés et exigeants depuis le début des années 1970, dont Le Canard sauvage avec Bruno Ganz, Die gläserne Zelle – nommé à l’Oscar du Meilleur Film étranger en ’79 – avec Brigitte Fossey et La Montagne magique avec Marie-France Pisier sont les plus connus à l’international. En Allemagne, il est célèbre en tant que créateur de la série à la longévité exceptionnelle « Lindenstrasse », qui est diffusée depuis plus de trente ans et pour laquelle il a écrit plus de sept-cents scénarios. Enfin, en tant que producteur, il a collaboré aux deux derniers films du réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul Oncle Boonmee Celui qui se souvient de ses vies antérieures – Palme d’Or au Festival de Cannes en 2010 – et Cemetery of Splendour, ainsi qu’à Berberian Sound Studio de Peter Strickland et Entre deux mondes de Feo Aladag.


 

Le jeudi 7 avril

BillButler

(95 ans) : le chef opérateur américain a travaillé sur quelques uns des films hollywoodiens les plus populaires des années 1970 et ’80. Après ses débuts auprès de Francis Ford Coppola pour Les Gens de la pluie et Conversation sécrète – Palme d’Or au Festival de Cannes en 1974 –, il a collaboré par la suite avec des réalisateurs aussi prestigieux que Steven Spielberg (Les Dents de la mer), Milos Forman (Vol au-dessus d’un nid de coucou), Peter Hyams (Capricorn One), Randal Kleiser (Grease), Sylvester Stallone (Rocky II, Rocky III L’œil du tigre et Rocky IV), Ivan Reitman (Les Bleus), John Cassavetes (Big trouble), Mike Nichols (Biloxi blues) et Jim Abrahams (Hot shots). Pour la télévision, il a signé entre autres la photo de la série à succès « Les Oiseaux se cachent pour mourir ». a été nommé à l’Oscar de la Meilleure photo en 1976 pour Vol au-dessus d’un nid de coucou.

TedKotcheff

(85 ans) : ce réalisateur canadien n’est pas seulement le père de Rambo, le film phare des années ’80 avec Sylvester Stallone, qui ressortira très prochainement dans le cadre du festival Play it again. Auparavant, il avait déjà une carrière solide à la télévision et au cinéma, grâce à des films comme Réveil dans la terreur avec Donald Pleasance, Un colt pour une corde avec Gregory Peck, L’Apprentissage de Duddy Kravitz – Ours d’or au Festival de Berlin en 1974 – avec Richard Dreyfuss, Touche pas à mon gazon avec Jane Fonda et La Grande cuisine avec George Segal. Après le triomphe commercial de Rambo, Kotcheff a encore réalisé des films comme Retour vers l’enfer avec Gene Hackman, Scoop avec Kathleen Turner et Folks avec Tom Selleck. Pendant les années 2000, il a produit des centaines d’épisodes de la sérié policière « New York – Unité spéciale ».

LaurentBouhnik

(55 ans) : en dépit de quelques films avec des acteurs reconnus, ce réalisateur français œuvre essentiellement dans le cinéma marginal, comme le prouvent son dernier film, le conte érotique Q, et son prochain qu’il cherche à produire à travers un financement participatif. Il avait déjà flirté avec l’excès dans ses deux premiers films, Select Hôtel avec une certaine Julie Gayet en 1997 et Zonzon avec Pascal Greggory et Jamel Debbouze l’année suivante. Ont suivi 1999 Madeleine avec Manuel Blanc, 24 heures de la vie d’une femme avec Agnès Jaoui et Michel Serrault, puis le seul écart (trop) commercial L’Invité avec Daniel Auteuil et Valérie Lemercier.


 

Le vendredi 8 avril

JohnGavin

(85 ans) : il était beau, tellement beau, qu’on en oublierait presque qu’il a aussi joué dans quelques films marquants de la fin des années 1950 et du début de la décennie suivante, tels Le Temps d’aimer et le temps de mourir et Mirage de la vie de Douglas Sirk, Psychose de Alfred Hitchcock et Spartacus de Stanley Kubrick. Ses autres rôles étaient moins mémorables, comme dans Piège à minuit et Histoire d’un amour de David Miller, Romanoff et Juliette de Peter Ustinov, Millie de George Roy Hill, Pas de roses pour OSS 117 de André Hunebelle et La Folle de Chaillot de Bryan Forbes. a également poursuivi une carrière politique, d’abord en tant que président de la Screen Actors Guild de 1971 à ’73, puis comme ambassadeur américain au Mexique sous la présidence Reagan entre ’81 et ’86. Il est marié depuis plus de quarante ans avec l’actrice Constance Towers (Police spéciale).

ChristineBoisson

Christine Boisson (60 ans) : découverte dans Emmanuelle de Just Jaeckin en 1974 et Le Jeu avec le feu de Alain Robbe-Grillet, cette actrice française s’est empressée par la suite à se débarrasser de son image sulfureuse. Un pari plutôt réussi, puisque des films comme Extérieur nuit de Jacques Bral et Identification d’une femme de Michelangelo Antonioni lui assuraient alors au début des années ’80 un public plus intellectuel. Depuis, on a pu la voir dans Rue Barbare de Gilles Béhat, Liberté la nuit de Philippe Garrel, Rue du départ de Tony Gatlif, Radio Corbeau de Yves Boisset, Il y a des jours … et des lunes de Claude Lelouch, Une nouvelle vie de Olivier Assayas, Les Marmottes de Elie Chouraqui, Pas très catholique de Tonie Marshall, Love me de Laetitia Masson, La Vérité sur Charlie de Jonathan Demme, Le Bal des actrices de Maïwenn et Une affaire d’état de Eric Valette.

RobinWright

(50 ans) : deux séries emblématiques se situent aux extrémités provisoires du parcours professionnel de cette actrice américaine. Entre « Santa Barbara » au début des années 1980 et « House of Cards » trente ans plus tard, elle a été mariée à Sean Penn et, surtout, a joué dans bon nombre de films dignes d’intérêt, comme Princess bride de Rob Reiner, Les Anges de la nuit de Phil Janou, Toys et Panique à Hollywood de Barry Levinson, Forrest Gump – Oscar du Meilleur Film en 1995 – et La Légende de Beowulf de Robert Zemeckis, Crossing guard et The Pledge de Sean Penn, She’s so lovely de Nick Cassavetes, Incassable de M. Night Shyamalan, Par effraction de Anthony Minghella, Les Vies privées de Pippa Lee de Rebecca Miller, Jeux de pouvoir de Kevin Macdonald, La Conspiration de Robert Redford, Le Stratège de Bennett Miller, Millénium Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes de David Fincher, Perfect mothers de Anne Fontaine, Le Congrès de Ari Folman, Un homme très recherché de Anton Corbijn et Everest de Baltasar Kormakur. Elle a gagné le Golden Globe de la Meilleure actrice dans une série dramatique pour « House of Cards » en 2014 et a été nommée à trois reprises à l’Emmy pour le même rôle.

TaylorKitsch

(35 ans) : on peut craindre que la carrière de cet acteur canadien soit terminée avant d’avoir réellement commencé. Après avoir tenu de petits rôles dans Des serpents dans l’avion de David R. Ellis, Le Pacte de sang de Renny Harlin et X-Men Origins Wolverine de Gavin Hood, Kitsch avait été choisi en 2012 pour porter deux blockbusters sur ses larges épaules. L’échec au box-office d’abord de John Carter de Andrew Stanton, puis de Battleship de Peter Berg a mis un frein à sa progression dans la hiérarchie des étoiles montantes de Hollywood. Ses apparitions dans Savages de Oliver Stone, Du sang et des larmes de Peter Berg, ainsi que dans le téléfilm « The Normal heart » et la deuxième saison de « True detective » lui ont cependant permis d’envisager un avenir pas complètement désœuvré.


 

Le samedi 9 avril

MichaelPitt

(35 ans) : depuis le début du millénaire, cet acteur a joué dans une quinzaine de films aussi variés qu’intéressants. Un fidèle de Gus Van Sant depuis ses débuts à l’écran dans A la rencontre de Forrester et plus tard dans Last days, il a également fait équipe avec des réalisateurs comme John Cameron Mitchell (Hedwig and the Angry Inch), Larry Clark (Bully), Barbet Schroeder (Calculs meurtriers), Bernardo Bertolucci (Innocents The Dreamers), M. Night Shyamalan (Le Village), Asia Argento (Le Livre de Jérémie), Tom DiCillo (Delirious), Michael Haneke (Funny games U.S.), Martin McDonagh (7 psychopathes), Mike Cahill (I origins) et Samuel Benchetrit (Asphalte). Son nouveau film Criminal de Ariel Vromen avec Kevin Costner et Gary Oldman sortira en France le 4 mai prochain. a gagné deux prix de la Screen Actors Guild en tant que membre de l’ensemble de la série à succès « Boardwalk Empire » en 2011 et 2012.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici