Le Tableau

0
569
Photo du film d'animation Le Tableau de Jean-François Laguionie

L'affiche du film Le Tableau de Jean-François Laguionie

France, Belgique : 2011
Titre original :
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , ,
Distribution : Gebeka Films
Durée : 1h16
Genre : Animation
Date de sortie : 23 novembre 2011

Globale : [rating:3.5][five-star-rating]

Le cinéma d’animation français doit beaucoup à , autant pour la technique que pour la narration. Jean François Laguionie, réalisateur du et de , a bien retenu la leçon du maitre et revient avec son nouveau long métrage .

Synopsis : Un château, des jardins fleuris, une forêt menaçante, voilà ce qu’un Peintre, pour des raisons mystérieuses, a laissé inachevé. Dans ce tableau vivent trois sortes de personnages : les Toupins qui sont entièrement peints, les Pafinis auxquels il manque quelques couleurs et les Reufs qui ne sont que des esquisses. S’estimant supérieurs, les Toupins prennent le pouvoir, chassent les Pafinis du château et asservissent les Reufs. Persuadés que seul le Peintre peut ramener l’harmonie en finissant , Ramo, Lola et Plume décident de partir à sa recherche. Au fil de l’aventure, les questions vont se succéder : qu’est devenu le Peintre ? Pourquoi les a t-il abandonnés ? Pourquoi a-t-il commencé à détruire certaines de ses toiles ! Connaîtront-ils un jour le secret du Peintre ?

Photo du film d'animation Le Tableau de Jean-François Laguionie

Une peinture à l’huile qui s’anime

est un film d’animation français comme il devient de plus en plus rare d’en voir au cinéma. L’histoire est simple et originale : des habitants d’un tableau inachevé se mettent en tête d’aller à la rencontre du peintre pour que celui-ci termine son ouvrage et permette ainsi à tous d’être égaux. La technique se met au service de l’histoire pour la sublimer et cette toile pas finie prend vie sous nos yeux. Les personnages traversent les différents peintures une à une, d’une scène de bataille au portrait d’une maitresse, en passant par Venise et son carnaval joyeux, mais à double tranchant. L’illusion qui nous captivait auparavant révèle son vrai visage et la réalité en devient tout autre. Les héros prennent conscience que les choses sont bien différentes que ce qu’ils pensaient.

est également un clin d’œil à l’enfance et la transition vers l’âge adulte. Les Reufs sont presque invisibles, caractériels, et imprévisibles. Les Toupins pensent tout savoir et règnent sur ce monde. Et les Pafinis oscillent entre les deux.

Image du film d'animation Le Tableau de Jean-François Laguionie

Ma différence

Le thème de la différence est abordé de manière poétique, par le biais des couleurs et du dessin, permettant aux plus petits de comprendre et aux plus grands d’y voir quelque chose de plus. Le réalisateur nous parle de peinture, d’art et d’images, nous présentant les différentes étapes d’un tableau, non comme quelque chose d’inachevé, mais comme œuvre d’art à part entière. On s’amuse à rechercher l’identité de ce peintre énigmatique, d’influence assurément moderne, un peu cubiste, impressionniste ? On découvre un fifre ici, une odalisque par là, pour finir par une toile de paysage. Au final, l’identité de l’artiste n’a plus grande importance puisque la réalité de cette quête étant la recherche de soi-même. Chacun peut trouver qui lui convient. La fin se dessine comme un petit plaisir inattendu, comme une porte ouverte vers l’infini, chaque monde s’ouvrant sur un autre.

Résumé

est un conte initiatique multicolore intelligent et bien réalisé, dont la beauté ne peut qu’émerveiller petits et grands.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=BaM8Vnkh3tU[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici