News — 07 juillet 2012
Le marché du cinéma en Russie explose

Madagascar 3 est le plus gros succès de l'année en Russie

 

Le box-office russe devrait battre son record et encaisser 1,3 milliards de dollars pour l’année 2012. Une véritable poule aux œufs d’or. 

 

Les majors américaines ne pensent plus seulement par sol américain, et encore moins par Europe. Il y a quelques années, c’est le Japon qui trustait les grandes avant-premières de films. Une raison à cela : le cinéma américain et les blockbusters y faisaient un carton. Désormais, le nouveau terrain de chasse des majors se partage entre la Chine et la . En effet, ces pays sont en train de connaître un véritable boom et enregistrent un nombre d’entrées en augmentation constante. En Chine, a battu rapidement le score obtenu lors de son année de sortie en 1998, profitant également de l’inflation du prix des billets.

Côté russe, le constat est encore plus jouissif pour les majors et l’industrie du cinéma russe. Sur les six premiers mois, le box-office russe a engrangé plus de 682 millions de dollars.Selon le Kinobizness Segodnya (l’industrie du cinéma en Russie), le pays battra son propre record (1,15 milliards en 2011) et devrait encaisser 1,3 milliards de dollars au total. Soit une augmentation de 13 % ! Là encore le prix du ticket joue puisque d’un prix s’élevant à 6,18 dollars (soit 200 roubles), il est passé pour cette année à une moyenne de 7,35 dollars (238 roubles).

truste la première place du BO russe, sur une période courant de janvier à juin 2012. Avec près de 46,5 millions de dollars, il est une sacrée manne pour DreamWorks et pèsera dans le score final atteint par le film. Mieux encore, les productions nationales rapportent 114,2 millions dollars, soit près de 17% du marché. Et là encore, c’est au-dessus des résultats atteint en 2011.

Le calendrier étant chargé ( et en tête), il y a fort à parier que le marché russe devienne, au moins l’histoire de quelques années, un nouvel eldorado. Qui a parlé de crise ?

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Christopher

Cet article a été rédigé par Christopher Ramone, Rédacteur de Critique Film.