Le film d’épouvante-horreur d’Halloween 2011

0
220

Le film d'épouvante-horreur du mois d'octobre

Vous aimez le mois d’octobre, Halloween, les bonbons et les films d’horreur ? Vous aimez vous faire peur dans un petit cinéma du centre ville, rentrer tard dans un bus quasi-vide, et finir le chemin par l’éternelle petite ruelle mal éclairée ? Si oui, vous êtes au bon endroit ! Ce mois-ci, pour Halloween, Critique-Film a désigné pour vous le film d’Épouvante qu’il fallait aller voir au cinéma ! et ses cailloux mutants, et son ami imaginaire, ou , remake d’une version très appréciée ?

Apollo 18

Apollo 18, le film d'horreur d'Halloween 2011

Voir critique d’Apollo 18

« Ca ressemble plus à un documentaire qu’à un film d’horreur. »

Apollo 18 n’a effectivement pas grand chose d’effrayant. On est constamment dans l’attente d’un petit truc qui ne vient pas, même s’il y a de bonnes idées. Le film tourne autour d’une pseudo polémique au sujet de missions secrètes sur la Lune, avec des magouilles lunaires et d’étranges petites bêtes plutôt agressives. Ce n’est pas réellement ce qu’on attendait, on peut presque dire qu’Apollo 18 est complètement hors catégorie, puisqu’il s’agit plus de Science Fiction que d’Épouvante.

« Je m’attendais à quelque chose de nettement au dessus, même avec un budget peu conséquent. »

Film tout juste moyen donc, qui n’a rien à voir avec le genre de films qu’on se met après avoir accompagné son petit frère dans le quartier à la recherche du Graal Halloweenien, que dentistes et parents détestent autant que les enfants aiment.. Les bonbons. Suivant !

The Thing

The Thing Le film d'épouvante-horreur du mois d'octobre

Voir critique de The Thing

« J’ai aimé l’idée. »

The Thing, qui s’attaque pourtant à une histoire qui a déjà fait ses preuves auprès du publique dans les années 80, partage les avis. Certains le trouvent « explosif, très bien réussit et franchement effrayant », tandis que d’autres, plus nombreux, le jugent « complètement à côté de la version de Carpenter, et terriblement décevant ». Personnellement, je n’ai pas réellement accroché. Les effets spéciaux, sur lesquels le film se repose beaucoup trop sont franchement décevants, et le scénario n’a absolument rien de surprenant bien qu’il soit plutôt cohérent. Petit coup de coeur tout de même pour l’intelligence et la perspicacité de l’héroïne, Kate Lloyd, plutôt bien interprétée par Mary Elizabeth Winstead.

« Il m’a donné envie de voir le film de 1982. »

Paranormal Activity 3

Le film d'épouvante-horreur du mois d'octobre

Voir critique de Paranormal Activity 3

« Franchement, j’étais terrorisé à l’idée de voir un troisième épisode de Paranormal Activity 3. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai décidé d’y aller le plus rapidement possible. »

Paranormal Activity 3, c’était peut-être LE gros espoir de ce mois d’octobre. Une grosse série, qui a marqué petits comme grands et qui est très, très efficace. Des esprits, des meubles qui bougent, des gens qui se font souffler, bousculer ou traîner par des choses qu’on ne voit pas. A supposer que ce genre de choses puissent effectivement se produire, on remet complètement en question tout un tas de trucs, comme la bébéte sous nos lits, ou les yeux qui nous observent d’un coin sombre de notre chambre d’enfant. Paranormal Activity, c’est un peu ça, c’est mettre le spectateur dans une ambiance de film amateur, créer une ambiance lourde, pesante, un suspens agressif, sur des choses auxquels certaines personnes peuvent croire. Sauf qu’à force de gratter au même endroit, on finit par tomber sur quelque chose de dur : la lassitude. On en a déjà trop vu dans les deux premiers épisodes pour qu’on puisse nous resservir la même chose sans le travailler un peu plus. Il y a de bonnes choses, mais le publique est habitué à Paranormal Activity, et ça marche forcément moins bien que dans les deux premiers volets.

« A la fin, j’étais déçue de ne pas avoir été aussi effrayée que dans les deux premiers épisodes. »

Sans surprise, on peut donc désigner Paranormal Activity 3 comme étant le film d’horreur du mois d’Octobre qu’il fallait voir au cinéma pour . Très franchement, même s’il n’est pas aussi efficace que les deux premiers épisodes, il est franchement agréable à subir. J’ai aimé m’accrocher à mon siège en cherchant des yeux un mouvement, une ombre… C’est ce qu’on est nombreux à chercher quand on va voir un film d’horreur au cinéma.

« Paranormal Activity 3 est le meilleur de ces trois films. The Thing m’a plu, mais il est un cran en dessous. » Merci à Cha, 19 ans, pour sa participation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici