Le festival télé de Monte-Carlo, 2ème jour, interview de l’équipe de « Revenge »

0
409

Revenge fait partie de ces rares nouvelles séries à avoir eu de très bonnes audiences durant sa première année de diffusion. Audiences qui ont naturellement conduit à un renouvellement pour une seconde saison. Compte tenu du contexte télévisuel américain, le phénomène est suffisamment rare pour être souligné. Lors d’une conférence plutôt détendue, trois des acteurs principaux : Emily VanCamp, Madeleine Stowe et Joshua Bowman se sont prêtés au jeu des questions/réponses. Action !

Croyez-vous au concept de revanche ?

Emily VanCamp : je ne sais pas. Dans la série, avec tout ce qu’elle a subi, le comportement d’Emily est justifié. Quant à moi, ce rôle me permet de vivre par procuration tout ce qu’elle fait, ce qui est plutôt libérateur ! Car de toute évidence dans la vraie vie son comportement est socialement inacceptable.

Joshua Bowman : je pense que beaucoup de gens pensent à se venger sans nécessairement passer à l’action.

Madeleine Stowe : moi je crois au fait de vouloir se venger. Mais je crois également au fait de savoir s’arrêter avant que cela ne prenne un tournant trop dangereux, ce qui n’est pas toujours facile.

Dans la société actuelle, la femme est encore considérée comme le sexe faible. Alors que dans la série, c’est tout le contraire.

EVC: et j’en suis ravie ! J’ai toujours été attirée par les séries qui dépeignaient des femmes fortes et indépendantes. À l’époque, je regardais beaucoup Alias et je suis très fière que Revenge mette en avant des femmes avec des caractères bien trempés.

JB : Sexe faible, je ne sais pas trop. Vous ne connaissez pas ma mère et ma grand-mère !

Joshua, dans la première saison, votre personnage est vraiment unidimensionnel : ou il se sent coupable, ou il se sent utilisé, ou il n’a aucune idée de ce qu’il se passe autour de lui. Êtes-vous content qu’à la fin de la saison, il gagne en subtilité ?

Oui, en tant qu’acteur c’est toujours plus intéressant de jouer un personnage avec plusieurs couches. Mais, je ne pense pas que cela ait été délibéré de la part des scénaristes. Car, il travaille petit bout par petit bout. 6 épisodes, puis 13 puis le reste de la saison. Et je pense qu’au début, ils se sont focalisés sur d’autres personnages peut-être plus importants pour finalement en fin de saison revenir sur le mien.

Revenge est l’une des rares nouveautés à être renouvelée pour une seconde saison, pensez-vous qu’il est plus difficile d’exister à la télévision qu’il y a quelques années ?

EVC : tout à fait et c’est le cas depuis un moment maintenant. Les chaînes du câble ont pris beaucoup d’ampleur, leurs séries ressemblent à des mini-films et ont rendu encore plus ardue la compétition. Ce qui rend d’autant plus formidable que Revenge fonctionne et ait été renouvelé. Peut-être est-ce dû au fait que la série a son propre ton, elle empreinte des éléments du drame, du soap et des séries à suspens.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici