Le festival télé de Monte-Carlo, 2ème jour, interview de Josh Schwartz

Son nom ne vous est peut-être pas familier mais les séries qu’il a créées le sont certainement : Newport Beach, , . En quelques années et à seulement 35 ans, est devenu un producteur télé incontournable. Rencontre avec un prodige qui fourmille de projets

Vous avez commencé votre carrière très jeune à 26 ans avec Newport Beach. Comment fait-on à cet âge-là pour convaincre les studios plutôt frileux?

J’étais plutôt chanceux à l’époque car je ne réalisais pas la difficulté de la tâche. Mais je pense que comme la série se concentrait sur des adolescents et qu’à l’époque je n’étais moi-même pas très vieux, les chaînes ont pensé que je savais de quoi je parlais. Après, j’ai été très bien entouré par des gens expérimentés auprès desquels j’ai beaucoup appris.

Parlez-nous de .

C’est une nouvelle série, prequel de . Elle se situe à l’époque où Carrie Bradshaw était une adolescente vivant avec son père et sa petite sœur, ses premières amies, ses premiers émois…Tout ce qui fait qu’elle va devenir la Carrie que l’on connaît. La série se déroule à New-York dans les années 80 et je suis plutôt excité car je suis très fan des années 80. L’actrice qui joue Carrie jeune, Anna Sophia Robb, est exceptionnelle et ce n’était vraiment pas facile de passer après .

N’avez-vous pas peur que vendre une franchise de Sex And The City sans parler de sexe soit un risque ?

La série se concentre sur des adolescentes donc croyez-moi le sexe sera présent ! Au cours de la série, Carrie va tomber amoureuses, ses amies aussi donc il y aura quand même du sexe. La série ne passera pas sur le câble donc clairement on ne pourra pas très explicite mais disons que ce sera juste approprié pour l’âge du personnage.

Qu’est-ce qui fait que vos séries s’exportent aussi bien ?

Tout dépend de la série mais, par exemple, pour Newport Beach et Gossip Girl, je pense que les gens sont curieux de pénétrer dans des univers de richesse où il est difficile d’entrer. Je sais que c’est ce qui m’obsédait quant j’ai créé ces séries car ce sont des mondes fascinants.

Comment avez-vous eu l’idée de votre nouvelle série Cult ?

Ce n’était pas mon idée mais celle de Rockne O’Bannon qui a créé des séries comme Farscape, SeaQuest2032. Il a écrit le pilote il y a 7 ans pour une chaîne qui à l’époque s’appelait la WB. Celle-ci a fusionné avec UPN pour donner la chaîne que l’on connaît aujourd’hui : la CW. Cette fusion a stoppé net tous les projets en développement et Cult en faisait partie. Lorsque j’ai monté ma société de production, j’ai décidé de reprendre le projet qui était à la base pour la chaîne ABC mais qui a finalement atterri sur la CW.

Vous êtes président du jury dans la catégorie des séries télé, quelles sont les séries qui, pour vous, sortent du lot ?

Je trouve que Sherlock (série anglaise diffusée sur la BBC one depuis 2010) est simplement brillante. Luther, The Hour (séries anglaises également), The Last Cop sont des séries qui ne concourraient pas dans ma catégorie mais qui m’ont aussi beaucoup plu.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Marina

Cet article a été rédigé par Marina Leggiero, Responsable séries de Critique Film.