Lars von Trier prêt pour un nouveau scandale

0
258
Lars von Trier prêt pour un nouveau scandale

Lars von Trier prêt pour un nouveau scandale

Le provocateur Lars von Trier propose de revisiter six œuvres d’art entre musique et architecture. Parmi ces dernières, on retrouve un monument nazi.

 

Il en faut peu pour réveiller les fantômes du passé. Lars von Trier l’a appris à ses dépends après le scandale qu’il a déclenché au Festival de Cannes 2011, affirmant qu’il comprenait Adolf Hitler. Le marginal n’en était pas à sa première provocation publique pourtant.

Le Festival d’art de Copenhague à inviter Lars von Trier à fixer les règles d’un projet ouvert à tous les cinéastes, confirmés ou non. Avec le réalisateur Jenle Hallund, il va monter le film Gesamt qui doit être diffusé pour octobre 2012. Le but est relativement simple :  réinterpréter, via un film de cinq minutes ou un enregistrement sonore, une des six œuvres d’art suivantes : Le roman Ulysse de James Joyce, la pièce de théâtre Le Père d’August Strindberg, le tableau D’Où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? de Paul Gauguin, les improvisations du compositeur César Franck, la musique de Sammy Davis Jr et…le Zeppelinfeld (Champ Zeppelin) de Nuremberg, dessiné par l’architecte nazi Albert Speer.

Le Zeppelinfeld est cette immense construction qui servait aux défilés de l’armée allemande et aux discours enflammé du Führer. De là à parler de scandale ? Lars von Trier avait déjà évoqué par le passé les talents de l’architecte nazi : « Même s’il ne fut peut-être pas l’une des meilleures créatures de Dieu, il avait ce talent qu’il a pu exercer grâce au régime nazi ». Reste à voir quelles seront les règles imposé par Lars von Trier, qui fût l’un des piliers du courant esthétique Dogme95…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici