L’actualité des festivals (semaine du 1er au 7 juin 2016)

1
561

Paris multiplie les festivals cette semaine, à commencer par les reprises des sélections du Festival de Cannes 2016 que vous pouvez retrouver en cliquant sur ce lien. Un Certain Regard s’est achevé hier soir à 21h50 avec le grand prix de cette édition, le film finlandais The Happiest Day in the life of Olli Mäkki, biopic inégal d’un boxeur qui préférait sa fiancée à sa gloire. Une sorte de success story mais avec un protagoniste qui n’avait pas tellement envie de gagner. La Quinzaine des Réalisateurs se poursuit au Forum des Images jusqu’au dimanche 5 juin, Cannes Classics aux Fauvettes, c’est depuis hier et la Semaine de la Critique, ça commence aujourd’hui et ça dure jusqu’à lundi.

festival aborigene australie la clef 2016 affiche

 

Mais il n’y pas que Cannes dans la vie et le cinéma La Clef (‏34, rue Daubenton, métro Censier-Daubenton) l’a bien compris avec deux cycles «géographiques». On commence aujourd’hui avec la 1ère édition du Festival de Cinéma Aborigène Australien, du 1er au 5 juin, plus de détails sur cette page. Ouverture ce soir, mercredi 1er juin avec Toomelah d’Ivan Sen (suivi d’un cocktail) présenté à Un Certain Regard à Cannes en 2011. La programmation inclut des films inédits comme Mystery Road du même cinéaste, thriller avec Aaron Pedersen et Hugo Weaving et Bedevil, premier film réalisé par une femme aborigène, Tracey Moffatt, un film d’horreur avec trois histoires de fantômes ainsi que d’autres qui ont fait un petit tour dans nos salles, mais en toute discrétion comme Samson et Delilah de Warwick Thornton, Caméra d’Or en 2009. Parmi les autres films à découvrir, plusieurs documentaires : Black Panther Woman, sur Marlène Cummins, aborigène, tombée amoureuse du leader du Parti des Black Panthers australien en 1972 et qui a combattu à ses côtés contre la discrimination raciale, The Tall Man sur un Aborigène retrouvé mort dans sa cellule, 45 minutes après avoir été arrêté pour avoir, semble-t-il, injurié le chef de la police locale et Another Country où le grand comédien australien aborigène David Gulpilil raconte l’histoire de ce qui est arrivé lorsque le mode vie de son peuple a été interrompu par celui des «blancs».

Carte 5 places: 25€
Plein tarif 8 € Tarif réduit 6.5 € Carte UGC et Gaumont non acceptées

La Clef, toujours donc, avec, à la suite de ce festival, la 4ème édition Panorama du Cinéma Colombien du 6 au 10 juin, avec des projections de films récents (fiction, documentaire, expérimental, animation), des tables-rondes, des rencontres avec les réalisateurs et des concerts. Parmi les films à signaler, Todo comenzó por el fin de Luis Ospina, documentaire fleuve de 3h28 sur “Caliwood”, un groupe de cinéphiles qui – au milieu du chaos de la Colombie des années 1970 et 1980 et des fêtes frénétiques – alimentèrent une culture alternative effervescente, inscrite aujourd’hui dans la cinématographie colombienne.

Pass Intégral (hors soirée de clôture): 50€
Carte 5 places: 25€
Soirée d´ouverture: 10€
Soirée de clôture: 12€

panorama du cinéma colombien 2016 affiche

Du 1er au 28 juin, le cinéma Les Fauvettes propose un programme de 24 films au rythme des fêtes du début de l’été : la Coupe d’Europe de football qui aura lieu du 10 juin au 10 juillet, de la Fête de la musique le 21 juin et de la Fête du cinéma du 26 au 29 juin. Programme à retrouver dans cet article de Tobias.

Affiche

South East European Festival – Festival du Cinéma des Balkans du 1er au 5 juin au Palace (8, rue du Faubourg Montmartre, M° Grands Boulevards) du 1er au 5 juin, cérémonie d’ouverture le mercredi 1er juin à 20h suivi du concert d’Alina Baba en présence des membres du jury présidé par Yves Boisset. Dix films seront projetés avec chaque soir un événement artistique (concerts ou théâtre) avec des artistes issus des Balkans. Au programme des courts et longs métrages en provenance de plusieurs pays du sud de l’Europe (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Grèce, Kosovo, Macédoine, Monténégro, Roumanie, Serbie, Slovénie et Turquie) avec notamment Chevalier de la grecque Athina Rachel Tsangari.

Tarif unique de 8€, accès aux concerts au tarif de 20€ (25€ pour le concert d’Esma Redzepova), Pack Semaine à 65€

Nollywood Week 2016

Autre région mais alors toute autre région du monde avec le 4ème Nollywood Week Film Festival du 2 au 5 juin au cinéma L’Arlequin (76, rue de Rennes, métro Saint-Sulpice). Découvrir le Nigéria via une petite sélection de sa production avec notamment en ouverture le 2 juin à 20h30 The CEO dans lequel on retrouve la chanteuse Angélique Kidjo, marraine de cette nouvelle édition. Synopsis : Cinq cadres africains d’une multinationale de télécommunications sont réunis dans une belle station balnéaire aux alentours de Lagos au Nigeria à l’occasion d’un séminaire qui doit déboucher sur la nomination du nouveau PDG. Les choses prennent une tournure inattendue et les cadres disparaissent mystérieusement un à un. Bientôt les deux restants deviennent les suspects principaux et la menace d’une condamnation à mort pour homicides multiples plane sur eux. Au programme du Festival : des courts, des longs, des performances musicales, des séminaires et ateliers dédiés au monde du cinéma africain et un Prix du Public sera remis en clôture de ces quelques jours de projections.

Tarif Pass 4 jours : 35 euros

le court en dit long 2016

La 24ème édition du Festival Le court en dit long a débuté le lundi 30 mai et s’achèvera le samedi 4 juin à 19h avec l’annonce du palmarès suivi de l’avant-première du long-métrage Parasol de Valéry Rosier qui avait signé en 2011 un excellent court-métrage, Dimanches, aux faux airs de Roy Anderson. Une quarantaine de courts-métrages produits et coproduits en Wallonie et à Bruxelles à découvrir au Centre Wallonie-Bruxelles (127-129, rue Saint-Martin, métro Châtelet).

« Moi ce que j’aime à Paris, c’est la rue Champollion et ses petits cinémas » confiait Quentin Tarantino à Télérama. Une citation qui accompagne le 1er Festival des Cinémas de la rue Champollion, à La Filmothèque et au Reflet Médicis les vendredi 3 et samedi 4 juin avec projections, rencontres, avant-premières et une boutique éphémère Shellac (samedi 4 de 13h30 à 18h30) avec notamment le samedi 4 juin à 20h00 Macadam à deux voies (en version numérique restaurée, ce qui ressemble à un contre-sens pour ce film…) de Monte Hellman et le samedi 4 juin à 11h30 ciné-club Contre Courant avec le film suédois Matrimania avec tchaï et pop corn masala à l’issue de la projection en partenariat avec L’Institut Suédois.

cinemas d'iran 2016 affiche

4e édition du Festival Cinéma(s) d’Iran avec notamment l’avant-premier du dernier long-métrage de Asghar Farhadi, Le Client, et Inversion de Behnam Behzadi, présenté aussi à Un Certain Regard à Cannes cette année. La programmation inclut un cycle Comédie à l’iranienne dont un classique de 1956, Une soirée en enfer de Moushegh Sorouri et Samuel Khachikian, premier film iranien projeté au Festival de Cannes, l’histoire d’un vieil harpagon qui envisage de marier sa fille de force à un homme riche et qui, une nuit, rêve qu’il descend en enfer. Des courts, des documentaires et là encore, des rencontres…

Cinéma Nouvel Odéon (6, rue de l’École de Médecine, métro Odéon ou Cluny La Sorbonne)

Tarifs
Plein tarif : 7 euros – Tarif réduit : 5 euros
Tarif réduit pour les adhérents de l’association Cinéma(s) d’Iran, les étudiants de l’INALCO.
Réservation et Billetterie au Cinéma Nouvel Odéon.
Cartes UGC Illimité et Le Pass acceptées pour certains films seulement.

Enfin, en plus bref encore, suite de la rétrospective L’Aventure Albatros à la Fondation Jérôme Seydoux – Pathé à partir du jeudi 2 juin.

aventure albatros la suite 2016

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici