La Loi du marché en lice pour le Prix Lux 2015

0
64

À l’occasion du dernier qui s’est ouvert le 3 juillet dernier et s’achève ce samedi 11, les dix finalistes pour le Prix Lux 2015, attribué par un jury formé de députés européens, ont été annoncés. Le prix récompense «une œuvre qui illustre l’universalité des valeurs européennes, la diversité culturelle et le processus de construction continentale».

Pawel Pawlikowski, prix Lux 2014 (© European Union 2014)
Pawel Pawlikowski, prix Lux 2014 (© European Union 2014)

La sélection sera réduite à trois titres fin juillet. Le lauréat sera annoncé fin octobre, début novembre. L’an dernier, du polonais Pawel Pawlikowski avait été récompensé. Pour lui succéder, le hongrois Le Fils de Saul de László Nemes semble bien parti, avec en outsiders deux autres films cannois (6 des 10 films ont été révélés sur la Croisette) La Loi du marché et , compte tenu en particulier de la compétition plus faible que celle de l’an dernier où l’on retrouvait notamment Bande de filles de Céline Sciamma, L’Ennemi de la classe de Rok Biček (les deux autres derniers finalistes), de Ruben Östlund et de Kornél Mundruczó.

Les précédents lauréats sont De l’autre côté de Fatih Akin, de Jean-Pierre et Luc Dardenne, de Philippe Lioret, L’Étrangère de Feo Aladag, de Robert Guédiguian, d’Andrea Segre  et de Felix van Groeningen.

prix lux 2015 dix finalistes

Les finalistes 2015 :
– Béliers (Hrutar) de Grímur Hákonarson (Islande), , Prix Un Certain Regard
– Le Fils de Saul (Saul Fia) de László Nemes (Hongrie), Festival de Cannes, Grand Prix du jury
de Andrew Haigh (Royaume-Uni), Festival de Berlin, double prix d’interprétation masculine et féminine (Tom Courtenay, Charlotte Rampling)
– The Lesson (Urok) de Kristina Grozeva et Petar Valchanov (Bulgarie), Festivals de Toronto et Angers
– La Loi du marché de Stéphane Brizé (France), Festival de Cannes, prix d’interprétation masculine (Vincent Lindon)
– Mediterranea de Jonas Carpignano (Italie), Festival de Cannes, Semaine de la Critique
– Mustang de Deniz Gamze Ergüven (France), Festival de Cannes, Quinzaine des Réalisateurs
– A Perfect Day de Fernando León de Aranoa (Espagne), Festival de Cannes, Quinzaine des Réalisateurs
– Soleil de plomb (Zvizdan) de Dalibor Matanic (Croatie), Festival de Cannes, Un Certain Regard, Prix du Jury
(Toto si surorile lui) de Alexander Nanau (Roumanie), un documentaire qui a reçu le Grand Prix du Jury du Festival Premiers Plans d’Angers

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici