Critique : Interstellar

0
303

InterstellarInterstellar

USA, 2014
Titre original : Interstellar
Réalisateur : 
Scénario :  
Acteurs : , ,
Distribution : Warner Bros. France
Durée : 2h49
Genre : Science fiction, drame
Date de sortie : 5 novembre 2014

Note : 2.5/5

La sortie d’un nouveau film de  est forcement un événement. Le réalisateur de la trilogie Dark Knight et de Inception est l’un des rares réalisateurs de blockbusters dont les films sont indiscutablement l’œuvre d’un auteur et non le résultat des attentes d’une production anonyme. Annoncé depuis plusieurs mois, Interstellar est un projet très ambitieux, qui arrive après le très critiqué Dark Knight Rises. Alors film rédemption ou début de la fin de l’ère Nolan ?

Synopsis :  Le film raconte les aventures d’un groupe d’explorateurs qui utilisent une faille récemment découverte dans l’espace-temps afin de repousser les limites humaines et partir à la conquête des distances astronomiques dans un voyage interstellaire.

Interstellar_Official_Movie_Wallpaper

Où est l’émotion ? 

Il en possède des arguments pour plaire ce Interstellar, outre le fait que les frères Nolan disposent d’une excellente réputation tant dans la mise en scène que dans l’écriture des scénarios, le casting fait rêver avec l’oscarisé , Jessica Chastain et . De plus il s’agit d’un vrai film de science fiction avec (chose rare) un budget conséquent pour le genre (165 millions de dollars). Donc malgré sa bande-annonce pas très vendeuse, la presse comme le public attendait beaucoup de ce blockbuster.

Alors oui on était positif en s’installant dans le fauteuil de notre cinéma préféré, oui on ressent une excitation lorsque le film débute mais malheureusement il s’agit des seules émotions ressenties durant les 2h49 d’Interstellar. Le problème du film : la narration. Nolan qui chasse l’Oscar se confine dans un style souvent académique, qui en devient même pompeux à certains moments. C’est long, c’est lent et ça ne transmet pas grand chose. Pourtant le casting est irréprochable et sur la scène de la séparation du père et de sa fille ainsi que sur celle des messages vidéos, le canal lacrymal s’humidifie, mais le réalisateur ne parvient jamais a toucher profondément le spectateur.

INTERSTELLAR

Un scénario bâclé…

Une oeuvre qui se veut métaphysique et ne transmet rien,  c’est déjà pas génial, mais quand en plus elle est bourrée d’incohérences, ça commence à faire beaucoup. Et c’est malheureusement le cas. Interstellar enchaîne les illogismes, et se contredit même dans son script, chose très étonnante quand on connait le talent des frères Nolan dans l’écriture. Alors comme souvent dans la mauvaise SF, on comble les vides par des mots en apparence savants qui ne servent qu’à masquer les lacunes du scénario et apporter une dimension pseudo-scientifique à l’ensemble. Une chose est certaine, soit on ne comprend rien et on lâche l’affaire, soit on s’accroche et on comprend que finalement le fond est quand même un peu neuneu.

Conclusion

Difficile de comprendre le flop d’Interstellar. donne l’impression d’avoir bâclé l’écriture comme pour répondre à une date limite de sortie alors qu’il ne semblait aucunement sous pression. Interstellar est probablement un projet trop ambitieux dont le flot d’idées ne pouvait être traité en un seul opus et qui méritait (une fois n’est pas coutume), au moins une suite.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=USns-G2mxoc[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici