Hommage naomi watts

0
118
Hommage Naomi Watts

Vendredi 9 septembre, 18h : l’heure est venu de rendre un dernier hommage sur les planches Deauvillaise. Et pour cette ultime rencontre, les gens se bousculent pour accueillir la plus jeune des artistes « honorés », Naomi Watts.

Avec une carrière comme la sienne, ponctuée de rôles plus profonds les uns que les autres, elle venait en terrain conquis devant le public de Deauville. Mais quand tout le monde aperçoit enfin les cheveux blonds de l’actrice, les derniers réfractaires se prennent au jeu des photos, au rythme des sourires de la belle Naomi. En ça, elle n’est pas avare au contraire, elle prend la pose comme il faut dès qu’elle voit un appareil se lever dans la salle. Superficielle Naomi ?

Hommage Naomi Watts

Pas vraiment, même si cette conférence ne nous apprendra pas grand chose en dehors du fait qu’elle est une jeune maman de deux enfants, détail qu’elle parviendra à caser dans chaque réponse. Elle est juste restée simple et généreuse même après avoir tourné avec les plus grands. Rapidement d’ailleurs, les questions vont tourner autour de ça. Lynch, Verbinski, Inarritu, Haneke, Curran, Allen ou le récent Eastwood…Naomi a le don de choisir ses rôles. Selon elle, tous ces films furent importants dans sa vie et elle a du mal à privilégier un réalisateur à l’autre.

Pourtant, elle confiera que Mulholland Drive et sa rencontre avec David Lynch restent particuliers à ces yeux, puis qu’après 10 ans de galère à Los Angeles, le réalisateur lui a fait confiance et lui a offert non pas un mais 2 rôles parmi les plus intéressants qui soient pour une actrice, et tout ça dans le même film. Elle n’oublie pas non plus que le tournage de 21 Grammes était un merveilleux souvenir, puisque travailler avec des gens comme Sean Penn et Benicio del Toro ne peut que vous enrichir.

Elle conclura sur le fait qu’encore aujourd’hui, elle reste impressionnée de tourner pour Clint Eastwood, qui ne fait jamais 2 fois la même prises pour une scène mais qui accorde son entière confiance à ses acteurs. Néanmoins, malgré une carrière presque sans faute, elle avoue rêver de travailler avec Paul T. Anderson, Cate Blanchett, Meryl Streep ou Wes Anderson. De beaux projets en perspective donc.

Hommage Naomi Watts

Et quand on aborde le thème du cinéma français, elle nous rappelle qu’elle adore notre public qui reçoit toujours bien ses films, et donne même un mini scoop : l’année prochaine si tout va bien, elle tournera avec 2 réalisateurs de l’hexagone…mais elle ne peut pas en dire plus.

En attendant, elle n’oublie pas de venir là où on l’appelle et de continuer à soigneusement choisir ses rôles, bien qu’elle répètera plusieurs fois à quel point être mère de deux enfants de moins de cinq ans a changé sa carrière et sa façon de tourner. Mais pas de panique, elle n’est pas prête d’arrêter de faire ce qu’elle aime le plus (et ça se voit), à savoir tourner dans les films qu’elle veut. Hors de question pour elle de venir agrémenter le cliché qui dit qu’une femme à Hollywood, passé 40 ans, ne fait plus rien de sa carrière.

Par contre, elle dit ne pas aimer se regarder à l’écran une fois le film terminé. Pour elle c’est toujours décevant… Si seulement tous les acteurs pouvaient décevoir comme elle, le cinéma n’en sortirait que grandit!

Oh mais il est déjà temps de partir dans la grande salle pour écouter son hommage. Toujours avec un sourire franc et chaleureux, la Belle signera tous les autographes qu’elle peut sous les projecteurs qui font ressortir ses cheveux blonds donnant un peu de lumière sous le ciel gris de Deauville. Et voilà donc que s’achèvent avec la rayonnante Naomi, les hommages de ce 37ème festival du cinéma américain de Deauville.

Tout savoir sur le Festival de Deauville 2011

Hommage Naomi Watts

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici