Hitchcock : ses premiers films restaurés et projetés à la Fondation Seydoux

1
485

A la rentrée prochaine (du 31 août au 27 septembre), la Fondation Jerôme Seydoux-Pathé projettera les premières œuvres d’Alfred Hitchcock. Celui qui est surnommé « maître du suspense » – ce qui constitue une vision assez restreinte de son oeuvre – est en effet connu du plus grand nombre pour ses films tournés pendant et après les années 50 : Sueurs Froides, Les oiseaux, Psychose, et j’en passe.

Pourtant l’homme à la silhouette si reconnaissable a commencé sa carrière pendant l’ère du cinéma muet, et avant Chantage (1929), son premier film parlant, ce n’est pas moins de neuf films qu’il réalise, et ce en moins de cinq ans : The Pleasure Garden, The mountain Eagle, Les Cheveux d’or, Downhill, Le Passé ne meurt pas, Le Masque du cuir, The Manxman, Laquelle des trois ? et A l’américaine. 

Ces neuf films ont été entièrement restaurés par le British Film Institute (BFI), grâce à un travail minutieux effectué à l’aide de différentes copies en plus ou moins bon état. Ils seront proposés en ciné-concert dans la salle Charles Pathé de la fondation, dans le bâtiment inauguré il y a moins de deux ans avenue des Gobelins, à Paris. L’occasion aussi d’aller admirer les collections d’affiches et de caméras disponibles au siège de la fondation !

Les cheveux d'or (1926)
Les cheveux d’or (1926)

Bonus : voici 25 entretiens Hitchcock-Trufaut réalisés dans les années 60, qui serviront pour l’incontournable livre d’entretiens éponyme. Plus de 10h d’émissions, de quoi patienter et en apprendre en peu plus sur l’oeuvre d’Hitchcock ! (Cliquez sur l’image pour y accéder)

maxresdefault

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici