« GCB » Saison 1 Episode 1: « Pilot »

0
161

Bienvenue à « Bimboland »

«  » c’est tout d’abord l’histoire d’Amanda Vaughn qui se retrouve veuve du jour au lendemain, avec son fils et sa fille. Son mari, qui avait décidé de prendre la fuite avec sa maîtresse (meilleure amie de sa femme) et l’argent de sa compagnie, est victime d’un accident de voiture. Tout s’enchaîne pour Amanda. Le FISC met son nez dans les affaires de son défunt mari et montre que celui-ci n’était pas blanc comme neige. Amanda se voit saisir tous ces biens et est contrainte de retourner vivre chez sa mère, à Dallas, là où elle a grandit étant plus jeune.

Sauf qu’elle n’est pas la nouvelle venue la plus attendue dans ce quartier huppé. Effectivement, une bande de jeunes femmes, anciennes camarades de classe d’Amanda, ont décidé de ne pas laisser la jolie blonde dormir sur ses deux oreilles. Autrefois peste du lycée, les jeunes femmes sont bien déterminées à la faire payer pour les moqueries et coups bas de l’époque. Car ce qu’Amanda ne sait pas, c’est que ces demoiselles ont bien changé, du balai le costume de looser et bonjour le costume blond platine et chirurgie.

C’est ainsi que commencent les ennuis pour Amanda, entre une mère alcoolique et superficielle et un groupe de voisines, dirigé par Carlene Cockburn, prêtes à tout pour descendre sa réputation, elle va devoir se remettre de ses émotions et prendre le taureau par les cornes pour ne pas se laisser marcher sur les pieds.

En bref, le niveau intellectuel de cette histoire ne vole pas haut, tout comme les tenues de ces dames. L’humour est bien présent mais les intrigues se dissipent trop rapidement.

Lorsque «  » rencontre le botox

Il est évident que le milieu de la série est familier à tout le monde. Des épouses, pour certaines au foyer, qui ne font rien de plus que du commérage et des bavardages entre voisines. « Desperate Housewives » restait modéré, « GCB », pousse le niveau social à fond.

Ce pilot n’est pas un réel succès mais il n’est pas non plus complètement raté. Cette série créée par , met en scène la ravissante (, ), qui n’est pas la plus tendre des voisines et des amis que l’on souhaite avoir, (Preuve à l’appui, ) qui n’est pas, en ce qui concerne mon avis, la meilleure pour un rôle de mère célibataire, mais qui colle pour le côté peste du lycée.

Pour ceux d’entre vous qui connaissent «  », cette série tire le même portrait des banlieues huppées des Etats-Unis. La chirurgie esthétique, les voitures de luxe, les talons aiguilles et stiletto, tout est là pour nous plonger au coeur d’un univers rose bonbon et crêpage de chignon.

Il ne faut pas s’attendre à des intrigues à la hauteur de celles de « Desperate Housewives », mais celles de « GCB » sont assez simples et humoristiques. Pas de prise de tête à l’horizon.

Un premier épisode qui nous en dévoile beaucoup sur les personnages. Des secrets qui commencent à exploser et d’autres qui ne vont pas tarder à séparer des couples.

Cet « Amour, Gloire et Beauté » version 2012 se laisse regarder, mêlant clichés religieux, ambiance country et complots gentillets. Les créateurs auraient pu pousser la caricature beaucoup plus à fond, mais cela n’aurait pas été du goût de tous les spectateurs. Les audiences de ce pilot auraient pu être meilleures. D’ailleurs, si elles n’augmentent pas pour la suite, les 10 épisodes prévus risque de se voir diminués par . La série avait déjà fait parler d’elle lors de la création. « GCB » étaient les initiales de «  ». Sans étonnement, cela a soulevé des problème religieux immédiatement et le titre est donc devenu «  » pour au final se réduire à « GCB ».

Pour résumer « GCB »: de l’humour, de la pêche, des décors colorés et des actrices sympathiques. Une série qui ne promet pas de grands drama mais qui suffira à nous faire sourire ou rire grâce aux blagues potaches et aux revanches de lycée, qui se retournent souvent sur ceux qui les lancent.

Globale : [rating:2.5]

Bande annonce:

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=j6TvQeOWOl0[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici