Festival Play it again 2020 : la sélection officielle

0
72
© Agence pour le Développement Régional du Cinéma Tous droits réservés

Par les temps d’incertitude épidémique qui courent, il faut hélas prendre chaque annonce de sélection festivalière avec des pincettes. Car comment savoir ce qui va se passer avec la vie culturelle en France, voire avec la vie quotidienne tout court dans une semaine ou dans un mois ? En tout cas, l’Agence pour le Développement Régional du Cinéma a annoncé la semaine dernière, le 4 mars, le programme de la 6ème édition du Festival Play it again. Elle aura lieu cette fois-ci pendant deux semaines, du mercredi 15 au mardi 28 avril dans plus de 300 salles à travers la France. La durée a donc doublé par rapport aux éditions précédentes, tout comme le nombre d’écrans sur lesquels sera projetée une sélection des meilleures rééditions de l’année passée.

Alors que la sélection à proprement parler ne contient que neuf films cette fois-ci, dont des échantillons du travail de réalisateurs qui avaient bénéficié de rétrospectives d’envergure en 2019, comme Charles Chaplin et Georg Wilhelm Pabst, il y a quand même largement de quoi s’en mettre plein les yeux et les oreilles pour un public cinéphile. Deux sections parallèles complètent en effet le programme : un focus sur le cinéma fantastique où l’on croise des maîtres du genre comme Jean Cocteau, Jack Arnold et Georges Franju. Puis, pour la première fois, cinq avant-premières d’œuvres fraîchement restaurées, qui ne ressortiront a priori dans les meilleures salles de cinéma du patrimoine que dans plusieurs mois.


© 1987 TF1 Droits Audiovisuels / Cinemax / France 3 Cinéma / Massfilm S.R.L. / Cinecitta / Les Acacias Tous droits réservés

La sélection par ordre alphabétique

Final Cut (1979 / États-Unis) de Francis Ford Coppola, avec Martin Sheen et Marlon Brando

Les Aventures de rabbi Jacob (1973 / France) de Gérard Oury, avec Louis De Funès et Suzy Delair

La Famille (1987 / Italie) de Ettore Scola, avec Vittorio Gassman et Fanny Ardant

(1953 / Suède) de Arne Sucksdorff, avec Gunnar Sjöberg et Kjell Sucksdorff

(1929 / États-Unis) de Georg Wilhelm Pabst, avec Louise Brooks et Fritz Kortner

Le Monde animé de Grimault (1942-74 / France) de Paul Grimault

Quand passent les cigognes (1957 / Union Soviétique) de Mikhail Kalatozov, avec Tatiana Samoilova et Alexei Batalov (critique)

(1981 / États-Unis) de Milos Forman, avec Howard E. Rollins Jr. et Elizabeth McGovern (critique)

Les Temps modernes (1936 / États-Unis) de Charles Chaplin, avec Charles Chaplin et Paulette Goddard (critique)


© Gaumont Tous droits réservés

Focus : Le cinéma fantastique

(1945 / France) de Jean Cocteau, avec Jean Marais et Josette Day

C’est fantastique : trois courts-métrages de Georges Mélies, Jean Renoir et Georges Franju (1904 – 1927 – 1958 / France)

(2001 / États-Unis) de Richard Kelly, avec Jake Gyllenhaal et Jena Malone

L’Homme qui rétrécit (1956 / États-Unis) de Jack Arnold, avec Grant Williams et Randy Stuart

(1978 / États-Unis) de Stanley Kubrick, avec Jack Nicholson et Shelley Duvall

Les Yeux sans visage (1959 / France) de Georges Franju, avec Pierre Brasseur et Alida Valli

(1978 / États-Unis) de George A. Romero, avec David Crawford et David Early


Laurel et Hardy : Premiers coups de génie © Théâtre du Temple Tous droits réservés

Les Avant-premières

Laurel et Hardy : Premiers coups de génie en trois courts-métrages (1927 – 1929 / États-Unis)

(1962 / France) de Léonard Keigel, avec Louis Jourdan et Marie Lafôret

Pluie noire (1989 / Japon) de Shohei Imamura, avec Yoshiko Tanaka et Kazuo Kitamura

(1949 / Italie) de Roberto Rossellini, avec Ingrid Bergman et Mario Vitale

(1974 / Suède) de Bo Widerberg, avec Johan Bergman et Magnus Härenstam, ressortie française le 29 avril

Stromboli © Bac Films Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici