Festivals — 25 octobre 2013
Festival de Gardanne 2013 : soirée d’ouverture

henri-miss-ming-jackie-berroyer

Le plein

C’est à Henri, le nouveau film de la comédienne belge , que revenait l’honneur d’ouvrir le 25ème Festival Cinématographique d’Automne de Gardanne. Peut-être un clin d’œil à la dernière de Cannes, où ce film était projeté lors de la soirée de cloture ! A Gardanne, le film était projeté simultanément dans 2 salles, toutes les 2 pleines et archi-pleines ! Il faut dire qu’à 2 jours près, on fêtait le 9ème anniversaire de la sortie de Quand la mer monte, la première réalisation de Yolande Moreau, partagée avec Gilles Porte. D’où une certaine impatience !

henri

Tendre et drôle

C’est pendant les repérages pour Quand la mer monte que Henri a commencé à voir le jour : un resto, son patron, un colombophile passionné. Dans le scénario de Yolande Moreau, on est à Charleroi, en Belgique et Henri, ce patron de bistrot colombophile, ancien coureur cycliste d’origine italienne, se retrouve veuf. A partir de là, Yolande Moreau a bâti une comédie dramatique autour de lui, des clients/copains et de Rosette, une jeune fille légèrement handicapée mentale qui vit dans un foyer voisin, « Les papillons blancs », une jeune fille que sa fille lui a conseillé d’engager pour l’aider dans son travail. Henri et Rosette vont apprendre petit à petit à se connaître et à s’apprécier. Chacun dans leur genre, tous les deux sont un peu paumés, Henri doit arriver à faire son deuil, Rosette aimerait connaître l’amour. On retrouve dans Henri la sensibilité particulière de Yolande Moreau. Son regard sur le monde des handicapés est à la fois tendre et drôle. Sur ce sujet, Gabrielle, le film canadien sorti très récemment, donne parfois dans une émotion un peu facile, ce n’est jamais le cas dans Henri. Avec ce film peu bavard et qui nous offre de très belles scènes, Yolande Moreau prouve qu’elle est une réalisatrice prometteuse. Elle est bien aidée par la justesse de ses interprètes : qui joue Henri et qu’on a vu récemment dans Cha, Cha, Cha et qu’on va voir, dans un petit rôle, dans Un château en Italie de Valeria Bruni Tedeschi ; , qui joue Rosette et qui est, comme Yolande Moreau, une habituée du duo Kervern / Delépine. Henri sortira le 4 décembre sur nos écrans.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Jean-Jacques

Cet article a été rédigé par Jean-Jacques Corrio, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles