Festival de Cannes 2016 : jour 5

2
1787

Festival de Cannes 2016 photo couverture

Journée bien remplie ce dimanche 15 mai pour le cinquième jour du Festival de Cannes 2016 avec les projections de Mal de PierresAmerican Honey et The Transfiguration.

Mal de Pierres est un drame réalisé par Nicole Garcia avec Marion Cotillard et Louis Garrel (2/5). Marion Cotillard y interprète une jeune femme que l’amour semble avoir oublié. Après des déconvenues sentimentale, la petite bourgeoise se voit mariée à un homme qu’elle n’aime pas. La vie lui fera croiser l’amour à ses dépends… On retiendra de ce film ultra (trop) académique, sage, soigné, professionnel et sans aspérité une Marion Cotillard impliquée sans la moindre réserve dans son personnage. Le rôle lui colle à la peau alors que le film plaisant dans sa première moitié perd en intensité et s’embourbe dans une intrigue et des rebondissements inintéressants pour terminer par un twist indigne d’une sélection officielle. Premier gros raté de la sélection cannoise …

The Transfiguration est un film d’épouvante de Michael O’Shea (2/5). On y découvre Milo, vampire adolescent orphelin vivant dans un quartier défavorisé du Queens. C’est dans sa misère affective et financière qu’il va se rapprocher d’une nouvelle voisine. Michael O’Shea comme son personnage principal a bien appris la leçon des films de vampires et tente de pondre une oeuvre nouvelle mais clairement sous influence. Malheureusement The Transfiguration ne sort jamais de l’ombre des films dont il s’inspire, n’apporte que peu de choses. Difficile de comprendre quelle est l’ambition de cette oeuvre pseudo fantastique qui n’assume pas totalement son appartenance au genre, comme écrasé par son appartenance au registre du film d’auteur un rien précieux.

American Honey d’Andrea Arnold (4/5). Star est une adolescente américaine vivant dans la misère qui quitte sa famille pour rejoindre une jeune équipe de vente d’abonnements de magazines qui parcourt le midwest en faisant du porte à porte. Lorsqu’une anglaise filme l’Amérique profonde, le résultat est bluffant, American Honey est un film sans concession où la violence côtoie la misère, la jeunesse boit et se drogue pour oublier son présent. Ce roadtrip aux allures de descente aux enfers nous plonge dans les profondeurs d’une génération d’oubliés de l’Amérique. La puissance de l’image est contrebalancée par le son Hip-Hop ultra présent. Un résultat puissant même si l’on regrettera une durée de 2h42 qui paraît impossible à commercialiser…

Photo du film Mal de Pierres :

Mal de pierres festival de cannes 2016 Marion Cotillard

Photo du film The Transfiguration :

transfiguration festival de cannes 2016

Photo de American Honey :

American Honey Festival De Cannes 2016

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici