FEFFS 2015 : les premiers films invités

3
128
The Corpse of Anna Fritz

En attendant de découvrir qui sera le nouveau président du jury après des noms comme Roger Corman, George Romero ou Tobe Hooper l’an dernier (on salive – de sang – d’impatience), le révèle une première liste de films de sa programmation. La (déjà) huitième édition du festival se déroulera du 18 au 27 septembre 2015. L’affiche est ici.

Déjà du potentiellement lourd dans la compétition avec The Invitation de Karyn Kusama à qui l’on doit Girlfight, rare grand film autour de la boxe de ces vingt dernières années (c’est quand même autre chose que Million Dollar Baby surtout dans sa part sociale) qui révéla Michelle Rodriguez jamais aussi bien traitée depuis au cinéma, le plutôt pas mal Jennifer’s Body ardemment défendu par Lucky Mc Kee mais aussi Aeon Flux, une bien belle purge défendue là par peu de gens, tous systématiquement fouettés en place publique. Son nouveau film est un thriller horrifique où d’anciens amis invités à un dîner dans une villa chic des collines de Los Angeles découvrent que cette invitation, qu’ils ont accepté par erreur d’après Louise, prend une sombre tournure. Au menu notamment John Carroll Lynch, le Zodiac parfait selon David Fincher.

The Invitation
The Invitation

They Look Like People de Perry Blackshear fleurte avec la SF et le film de paranoïa autour d’un personnage persuadé qu’il est entouré d’aliens malveillants prenant l’apparence d’êtres humains. Body Snatchers ? Invasion Los Angeles ? K-Pax ? Les paris sont ouverts… En tout cas, les deux photos ci-dessous sont étrangement flippantes. Depuis Under the skin, un personnage sur fond noir suffit à faire naître quelques frissons…

They Look Like people
They Look Like people

They Look Like people 02

Crumbs de Miguel Llanso propose une vision d’un monde post-apocalyptique dans lequel des artefacts de la culture de masse, comme une bouteille de Coca Cola ou un disque de Michael Jackson, sont devenus des objets précieux, à travers un périple dans les magnifiques paysages d’Ethiopie. L’Europe est représentée par deux autres films espagnols : Sweet Home de Rafael Martinez qui revisite le Home Invasion autour d’un couple piégé dans un immeuble abandonné alors qu’ils étaient partis pour un dîner en amoureux et surtout The Corpse of Anna Fritz de Hèctor Hernández Vicens avec une starlette qui finit dans une morgue où elle subira les outrages avant de… se réveiller ! Découvert lors du Marché du Film, il s’agit d’une très bonne surprise avec Alba Ribas qui nous offre la meilleure performance allongée depuis Ryan Reynolds dans Buried. Sur un sujet scabreux, le réalisateur fait très fort et évite d’aller dans le registre crapoteux. Juste et surprenant.

Crumbs
Crumbs
Sweet Home
Sweet Home
The Corpse of Anna Fritz
The Corpse of Anna Fritz

Europe toujours avec Der Bunker de Nikias Chryssos avec Pit Bukowski qui après le rôle-titre de Der Samurai (sommet de nimpnawak et de foutage de gueule) revient sur les lieux du crime strasbourgeois en étudiant qui se retrouve dans une famille plutôt étrange alors qu’il cherche la quiétude d’une chambre isolée pour ses travaux de recherches scientifiques. The Woods, premier long-métrage du réalisateur irlandais Corin Hardy, est un survival avec monstres démoniaques.

Der Bunker
Der Bunker

the_woods affiche

La section Crossovers permet d’ouvrir la sélection avec des films à la marge du genre, avec Uncle John de Steven Piet mettant en scène un homme âgé (John Ashton, alias le bougon Taggart dans la série du Flic de Beverly Hills) au dessous de tout soupçon essayant de dissimuler un meurtre commis au sein d’une petite bourgade du Michigan rural. Nightfare de Julien Seri (Scorpion – aïe -) est présenté comme un mix entre Taxi Driver et Maniac Cop. À vérifier sur place, l’affiche teaser est attirante, on lui reconnaîtra ça… On recommande déjà, pour l’avoir vu et aimé au Festival des Champs-Elysées, Apple Sauce de et avec Onur Tukel, qui reçoit des membres de corps humains par courrier… Voir ici pour plus de détails.

Uncle John
Uncle John

Night-Fare 01

Dans le cadre des séances de minuit qui ont précédemment accueilli ces quelques perles que furent New Kids Turbo et sa suite New Kids Nitro et autres Zombeavers on retrouve déjà cette année les prometteurs Stung de Benni Diez avec guêpes tueuses mutantes et Lance Henriksen, Deathgasm de Jason Lei Howden, comédie gore néo-zélandaise avec des métalleux aux prises avec une entité maléfique et Ava’s Possessions de Jordan Galland, nouveau cas filmique d’exorcisme où des personnes ayant été possédées assistent à des thérapies de groupes. Dans la distrib’, William Sadler et Carol Kane…

Stung
Stung
Deathgasm
Deathgasm
Ava's possessions
Ava’s possessions

Documentaires comme chaque année avec GTFO (ou Get The Fuck Out) de Shannon Sun-Higginson sur la place des femmes dans le milieu des jeux vidéo et The Visit : An Alien Encounter de Michael Madsen (le réalisateur, pas l’acteur) qui questionne des scientifiques sur ce qui se passerait si un vaisseau extraterrestre se posait sur Terre. Repartiraient-ils en découvrant le cinéma de Uwe Böll ?

lthe-other BANDEAU

Pour la rétrospective Kids in the Dark, le meilleur du cinéma avec enfants dans le fantastique avec neuf films montrant parfois des enfants très méchants comme Le Village des Damnés de Wolf Rilla, La Mauvaise graine de Melvin LeRoy, La Malédiction de Richard Donner (l’horrible Damien antéchristique), L’Autre de Robert Mulligan, Les Innocents de Jack Clayton, Les Révoltés de l’an 2000 de Narcisso Ibanez Serrador (un sacré massacre) mais aussi des enfants qui naviguent dans les ténèbres malgré eux avec La Nuit du chasseur de Charles Laughton et L’Esprit de la Ruche de Victor Erice. Enfin, Sa Majesté des Mouches de Peter Brook ne relève peut-être pas à proprement parler du fantastique mais ses adolescents qui survivent au crash d’un avion n’en sont pas moins des petits monstres irrécupérables.

Les Révoltés de l’an 2000
Les Révoltés de l’an 2000

Voilà pour le moment, et sans se lancer dans de vains pronostics, parions sur Green Room en ouverture ou en clôture, un huis-clos où un groupe de hard-rock tente de survivre à des néo-nazis. La sélection complète ne devrait plus tarder…

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici